17/02/2011

Des maillots pour des champions

espira, espiranencs, rugby, esc-bac-asp, avens, coach, comité, roussillon, maillotsIl l’avait promis le soir du titre, pendant que l’on commençait à fêter les champions de France au cours d’une  nuit qui allait rester mémorable,  il vient de tenir sa promesse : Robert Ferré, un des grands anciens du club, qui, au début de l’aventure de l’ESC-BAC-ASP était l’imprenable tour de contrôle de son équipe, de son poste d’arrière où sa haute taille et son coup de botte phénoménal étaient une assurance tous risques pour ses petits camarades, a offert, au nom du Crédit agricole dont il est le vice-président pour le secteur Sud Méditerranée, un superbe jeu de maillots, aux couleurs bleues et blanches bien sûr. Accompagné d’une forte délégation du crédit agricole, il a été accueilli avec la joie et la bonne humeur communicatives des champions en titre présents en nombre, de leurs coachs Pèpe et Jean-Luc et de tous les dirigeants aux petits soins, voire aux petits oignons, puisqu’un buffet soupatoire avait été concocté par la fine équipe dirigeante pour remercier les généreux donateurs.

Les discours ont été brefs, comme savent les faire les rugbymen, et sont allés à l’essentiel. Si Georges Aguilar, directeur de l'agence rivesaltaise, rappelait que le Crédit agricole, attaché aux valeurs de la ruralité et à l'esprit des villages, venait récompenser un beau champion qui transcendait ces valeurs et illustrait à merveille cet esprit, le point d’orgue de la soirée a été, bien sûr, le discours ému de Robert, qui rappelait la création de l’entente des Avens, passé le temps où les jeunes d’Espira et ceux de Baixas s’affrontaient dans des joutes virilement amicales et a rendu hommage à tous ces hommes de l’ombre qui ont su construire la plus ancienne et solide entente du comité du Roussillon, une entente qui peut s’enorgueillir de trois titres de champion de France, avec trois générations dorées, celle de 1981 menée par le charismatique capitaine Elie Salgas, celle de 1990, conduite par les légendaires coachs Alain Dario et Pierrot Pouillés, et enfin celle de 2010, sublimée par le bouillant Pèpe et dirigée de main de maître par un autre Salgas, le capitaine Fabien, qui a remisé ses crampons au soir de la finale, content du chemin parcouru et du travail accompli.

Et l’on a refait les matchs jusqu’à plus soif, dans un club-house plus vivant que jamais.

(allez feuilleter le petit album de photos composé pour l'occasion: " des maillots pour des champions".)

Les commentaires sont fermés.