02/04/2011

Carnet de deuil

espira, espiranencs, rugby, esc-bac-asp, champions, ovalie, avens, peuple, joie, deuil


En mai dernier à Lombez pour la finale du championnat de France, Jean-Claude avec ses amis, Roland Torreilles, Pierrot Becerra et Pierrot Pouilles.

L’ESC-BAC-ASP pleure l’un de ses héros. Jean-Claude Solé a fait son dernier cadrage-débordemenrt et s’en est allé vers d'autres pelouses, laissant ses proches dans la peine, et ses nombreux amis désemparés.

Figure légendaire du club, champion de France en 1981 sous la houlette du magicien Pierrot Pouillès, avec ses amis Dauré, Durand, Fuster, Salgas, Saguy, Torreilles et les autres, il avait apporté son talent et sa fougue, son génie de la contre-attaque et ses placages dévastateurs. Après une brillante carrière à Saint-Estève XIII, où, mythe vivant,  il faisait se lever les tribunes, il avait choisi le club des Avens et sa bande de copains pour prolonger le plaisir du jeu, et mettre sa science et son expérience au service des autres. Et ce rôle d’aîné protecteur, monstre de courage qui ne connaissait que la marche en avant, lui avait valu, du côté des Avens, le surnom affectueux de « papi ».

Il n’avait jamais quitté le monde du rugby, et pour lui, celui-ci-ci se jouait aussi bien à XIII qu’à XV, puisqu’il avait entraîné les juniors de l’ESC-BAC-ASP avant de prendre la présidence de Salses-Opoul XIII. Dernièrement, au joli mois de mai, il avait connu la joie, en compagnie de ses amis de 1981, de voir son club remporter un troisième titre de champion de France.

Sa faconde, son humour, son enthousiasme contagieux avaient conquis tout le monde, et c’est un peuple nombreux et éploré qui l’a accompagné dans sa dernière envolée.

A sa famille, nous présentons nos plus amicales condoléances.

Les commentaires sont fermés.