11/07/2011

Pas de rififi à l'école

espira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationA une époque où la violence investit des lieux jusqu’alors préservés, comme les écoles et peut être à l’origine d’événements tragiques comme la récente actualité en a donné le triste exemple, un apprentissage de la résolution de conflits par la non-violence est une urgence sociale, une tâche essentielle autant qu’un travail éducatif, pédagogique et citoyen.

C’est ce que vient de mettre en pratique l’école du Sacré Cœur en invitant l’association « Ressources Pédagogiques pour une culture de la non-violence ». Celle-ci, originaire de l’Ariège, mais étendant son champ d’action de la région Midi-Pyrénées vers les régions voisines, propose un spectacle de sensibilisation à la gestion des conflits, « rififi et médiation » avec trois éducateurs-comédiens, Claudine Aillaud, Elizabeth Grimm et Pierre Moryoussef, qui ont conçu et jouent ce spectacle de façon itinérante, devant des publics scolaires allant de 6 à 11 ans. Ce spectacle, qui se veut d’abord ludique et comique, s’attache à monter par la mise en scène et la participation des élèves qu’il est possible à chacun d’apprendre à gérer des conflits sans violence, à communiquer en s’affirmant tout en respectant l’autre, à coopérer. Il met notamment en exergue l'importance de la communication, de l'écoute de l'autre et de la capacité à gérer ses conflits sans violence. Dans le rire et le plaisir, les enfants et les adultes découvrent et s'approprient une approche constructive du conflit. C’est autour de la fameuse petite valise « médiation » que se construit le spectacle ; les trois comédiens-formateurs jouent d’abord ensemble un premier conflit, résolu grâce à l’attirail fourni par la valise, puis deux élèves montent sur scène pour un deuxième conflit dont ils permettent la résolution, avant la mise en scène d’un troisième conflit autogéré par les élèves sous la conduite des formateurs. A voir l’enthousiasme dans la participation et les interventions spontanées de tous les élèves, du CP au CM 2, le spectacle a atteint et touché son public, et confortait la communauté éducative à l’origine de la venue de l’association, parents d’élèves et équipe éducative, dans son souci de proposer aux élèves une éducation certes ouverte sur le monde, mais aussi une éducation sans violence, refaisant de l’école le sanctuaire qu’elle était naguère. .

 

On peut se renseigner auprès de l’association ARP en visitant son site Internet, http://rififi.mediation.free.fr   , en lui écrivant à l’ ARP  "Lux"  09000 Serres-sur-Arget , en envoyant un courriel à :   rififi.mediation@gmail.com,   ou en téléphonant aux 05.61.65.28.76 et 06.12.91.34.55  

espira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communicationespira, espiranencs, école du sacré coeur, association, école, salle joan cayrol, violence, rififi, communication

Les commentaires sont fermés.