21/07/2011

Eloge de la lenteur

espira, espiranencs, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotIl faut croire que l’association « Slow Food » se sent bien à Espira, puisque, après être venue cet hiver au restaurant du Relais pour un atelier du goût et des saveurs, elle vient de revenir, au début de l’été, à quelques hectomètres du premier rendez-vous, une courte distance que même les escargots ont pu parcourir sans peine dans leur lenteur processionnelle.

C’est en effet au mas Ferreol, chez Isabelle Jolly et Jean-Luc Chaussart, membres de l’association, que le  convivium  « Slow-Food Roussillon » a fait halte pour une manifestation parfaitement emblématique de son nom et de sa philosophie. Cette association qui milite pour le « bien manger » et dont le nom est d’une certaine façon un programme réunit ses membres pour des rencontres autant gourmandes que conviviales et engagées pour une agriculture « bonne, propre et pure », une haute qualité alimentaire, et un apprentissage réfléchi de la dégustation et de la consommation, et donc du temps, sinon de la lenteur, ce qui explique le choix qu’elle a fait de son nom.

Et, pour cette manifestation ,  les escargots étaient de fait les rois - malheureux- de la fête, eux dont la lenteur est le mode d’être, et c’est autour d’une cargolade préparée à l’ancienne par l’ami Marcel Pla, qui a retrouvé le tour de main de la tradition et a initié les profanes qui ont nettoyé, salé, enlardé et puis savouré – certains en fermant les yeux…- quelques 2.000 escargots, accompagnés bien sûr de l’artisanale aïoli et de tous ces plats et vins dont Slow Food se fait le défenseur et l ’ambassadeur, tous concoctés par les membres du convivium, pâté au rancio, ratatouilles, fromages, nougatines, et abricots cueillis à la fraîcheur, accompagnés des vins naturels que Jean-Luc et Isabelle élaborent amoureusement dans la quiétude de leur mas. On a pris le temps de déguster, de discuter, de philosopher, même, en rendant hommage au philosophe gavatx récemment disparu, Pierre Sansot et son « éloge de la lenteur », et de pousser la chansonnette. Doucement et lentement, cela s’entend.

espira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargotespira, espiranencs, philosophe, slow food, ferriol, cargolade, lenteur, éloge, association, escargot

Les commentaires sont fermés.