19/08/2011

L'art éphémère au village

graffiti porche 14-8-11.jpgUn jeune artiste inconnu et (presque) anonyme s’est manifesté à sa manière pour la fête du village. Entre le 13 et le 14 août, il a tagué l’un des murs du porche du magnolia, une fresque originale, inachevée, signée comme le font les tagueurs, et éphémère comme la plupart des tags, puisque les services communaux ne manqueront pas de rendre bientôt le mur à sa blancheur originaire.

Il convient cependant de rappeler qu’on ne dégrade pas impunément la propriété d’autrui, à plus forte raison lorsque celle-ci est propriété de la commune, c’est à dire de tous les citoyens, et que de tels actes sont passibles de sanctions. Mais on doit reconnaître que l’espace de quelques jours, cette fresque, en face de celle, officielle, celle-là, qui honore notre poète Joan Cayrol, ne manque pas de beauté ni de singularité : il s’agit d’un véritable art des rues, et certains murs lépreux pourraient d’un coup s’enjoliver et se métamorphoser en musées de plein air  si graffeurs et tagueurs y exerçaient leur talent…

 

 

Les commentaires sont fermés.