19/09/2011

Des photographies venues d'ailleurs

espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,Il faut se dépêcher d’aller à l’espace muséal pour découvrir et apprécier l’exposition de photographies venues d’ailleurs, de cette Europe de l’Est longtemps méconnue, sinon interdite, et dont on découvre les inestimable richesses depuis la chute du Mur. C’est surtout la Hongrie, sa capitale, ses campagnes et ses villes, en particulier la cité historique de Székesféhervar, dont le nom ancien signifie «  la Blanche des Rois », ce qui témoigne de son passé prestigieux, qui ornent les murs de l’espace muséal, selon un ordre concerté entre les « commissaires »  de l’expo, Michel Courtois l’espiranenc, Joakim von Haëfen, le germano-cerbérien, et Jozséf Bernath, côté magyar.

On peut ainsi découvrir, dans la salle du fond, passée la voûte, la présentation de l’œuvre d’Otto Sandor Nagy, le « Grand Otto », créateur mondialement reconnu et fondateur du club de photo de sa ville de Székesféhervar, qui s’enorgueillit de 135 membres. Artiste protéiforme, on le découvre au milieu de ses œuvres,  dans son étonnant atelier aux dimensions monumentales.

La salle principale, elle, propose de s’attacher aux travaux des photographes du club fondé par Otto, avec des paysages urbains qui voisinent avec des vues de la campagne hongroise, des instantanés de rues, des images d’animaux, ou encore un panorama des travaux et des jours.

Lors du vernissage, qui a rassemblé au-delà des petites frontières du village des amateurs venus d’un peu partout, Jozséf Bernath, en l’absence d’Otto que son grand âge a empêché de venir, a dit le plaisir, l’émotion et la fierté qui étaient les siens de venir en Catalogne-Nord montrer des images de son pays, de ses habitants, de sa ville, de ses monuments et de ses paysages, a remercié les deux ambassadeurs de la photo française, Michel et Joakim, et la municipalité d’Espira et a invité les espiranencs à leur rendre visite.

En l’absence du maire, retenu ailleurs, Monique Dauré, son adjointe à la culture, entourée de plusieurs conseillers municipaux, s’est faite l’interprète de tous les visiteurs  pour exprimer l’émotion et l’admiration devant une telle exposition et a souhaité à son tour que cet aller-retour ne soit que le début d’un plus long échange.

Et c’est dans le patio aéré et ombreux de l’hôtel de ville, dans la fraicheur du soir, qu’on a prolongé les conversations, entre amis européens, autour d’un buffet convivial. 

espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,espira, espiranencs, village, voyage, photographie, photos, espace muséal, catalogne, catalogne-nord,

Commentaires

Merci encore René ! Bravo. ( Si tu as encore quelques photos de ces instants... je suis preneur. Je dois faire le 'book' pour leur envoyer le reportage dans quelques jours ) Belle journée à toi ! Michel

Écrit par : Michel Courtois-Denis | 20/09/2011

Les commentaires sont fermés.