22/10/2011

Une sélection catalane au temple

U 26 10-2011 003.jpgL’ESC-BAC-ASP, qui du haut de son presque demi-siècle, est le mainteneur du rugby autour des Avens, ne s’occupe pas que des jeunes gens passionnés d’ovale dans les villages de l’entente de Baixas à Peyrestortes, en passant par Cases de Pène et Espira. Tout le rugby est son domaine d’élection, et il sait ouvrir ses portes à tous les serviteurs de l’ovalie. C’es ainsi que pour la troisième année consécutive, sollicitée par Louis Sagau, le président de la sélection des « moins de 26 ans » des séries territoriales pour le comité du Pays Catalan , l’entente des Avens, grâce à la commune qui lui confie gracieusement ses installations sportives, accueille, au temple, le vieux stade, auquel tout le club est viscéralement et passionnément attaché,  cette sélection, staff et joueurs confondus, soit une cinquantaine de personnes, pour les entraînements précédant la compétition, qui commence le samedi 22 octobre avec la réception par cette sélection de sa redoutable  homologue de Midi-Pyrénées, pour la première rencontre du challenge des comités .

Les entraînements ont commencé, sous la houlette de Bruno Amiel, Edmond Champagnac et Louis Clotet, figures bien connues du rugby catalan, et sous l’aile protectrice du président Sagau et de son adjoint, une légende vivante de notre rugby, Joseph Imbernon. Et après une première mise en jambes, tout le monde a pu bénéficier d’une collation bienvenue, concoctée avec le soin et le talent qu’on leur connaît, par Christine et Marie, dirigeantes de l’école de rugby, dont la disponibilité et la bonne humeur n’ont d’égale que la discrétion, et servie par deux des présidents de l’Entente, Luc Bousquet et Lionel Capa, qui se sont mis en quatre pour assurer le meilleur accueil à la sélection.

Et bien sûr au delà de la série des entraînements, qui vont s’étaler au long des trois mois qui finissent l’année, le souhait des dirigeants de l’entente de Avens est d’accueillir cette sélection – ou une autre sélection du Pays Catalan- pour un match sur ses installations, ce qui serait une récompense pour ces travailleurs de l’ombre et constituerait un joli  jour de fête. La demande est faite, et elle ne saurait tarder à être exaucée.

U 26 10-2011 006.jpg

Les commentaires sont fermés.