04/11/2011

Carnaval vénitien à l'espace muséal

vernissage genclo 002.JPGMême si ce n’était pas le carnaval à Venise, il y a eu foule et liesse lors du vernissage de l’exposition des tableaux vénitiens que l’artiste Gen-Clo a suspendu aux cimaises de l’espace muséal.

Gen-Clo, qui habite dans les proches alentours d’Espira, au milieu de la garrigue, entre Corbières et étang,  a vécu à la fois l’aventure de l‘enseignement et du dessin. Après des débuts en Algérie et un passage en Lorraine, il s’est établi en Catalogne, où il a vécu l’essentiel de sa deuxième vie professionnelle, dessinateur de « petits mickeys », comme on dit, puisqu’il a été l’un des dessinateurs de la version française du « Journal de Mickey » avec son ami Claude Marin.

Si cette passion devenue son métier a occupé ses jours et ses nuits, lors de ses moments de détente ou dans d’autres circonstance plus pénibles, comme des séjours en clinique, Gen-Clo ( c’est sa signature d’artiste, conjuguant son prénom, Claude, à celui de son épouse, Geneviève)) a dû un moment délaisser la bande dessinée, mais, comme il l’a dit avec humour et émotion, il y a deux éléments vitaux, essentiels dans sa vie, dont il ne peut être séparé plus de quelques heures, son épouse Geneviève, qui travaille avec lui et met en couleurs ses dessins, et puis le dessin lui-même, il a mis à profit un de ses séjours en clinique pour se lancer dans le tableau, et s’est mis à dessiner et à colorier, puisque c’est aux crayons de couleurs qu’il a construit cette partie de son œuvre, des tableaux consacrés à Venise,  la ville de tous les rêves, à son carnaval , et aux masques qui le hantent.

 C’est cette magnifique expo qu’ont découvert les espiranencs et qu’ils ont pu aller voir à l’espace muséal aux heurs d’ouverture de l’hôtel de ville. Et ce coup d’essai, qui est un coup de maître, comme l’a souligné le maire du village, Gérard Bile, admiratif devant un talent aussi facile, aussi varié et aussi naturel, ne sera pas sans suite, puisque Gen-Clo, jamais à court d’idées et toujours en quête de l’excellence artistique, s’est mis, maintenant qu’il est à la retraite et laisse Mickey poursuivre ses aventures sans lui, à dessiner et colorier toujours aux crayons de couleurs  des portraits d’après photo, d’un réalisme saisissant , qui donnent lumière et relief aux phots et aux instantanés, offrant ainsi la beauté et l’immortalité, en quelque sorte, aux photos de famille.

 Et comme c’est un bourreau de travail et un passionné habité par le dessin, il n’arrête jamais : si vous voulez qu’il mette son talent à votre service, n’hésitez pas : avec sa convivialité extraordinaire, sa vitalité juvénile,  son enthousiasme communicatif, son sourire lumineux et sa gentillesse naturelle, il aura commencé à dessiner avant même que vous ayez fini votre phrase, et cela, par exemple, les rapariens le savent bien qui ont eu le joie de voyager avec lui : chaque matin, dans le bus, un dessin illustrait l’excursion de la veille, et la suite des jours avait ainsi donné naissance à une oeuvre !

vernissage genclo 011.JPGvernissage genclo 012.JPGvernissage genclo 013.JPGvernissage genclo 015.JPGvernissage genclo 016.JPGvernissage genclo 017.JPGvernissage genclo 022.JPGvernissage genclo 023.JPGvernissage genclo 025.JPGvernissage genclo 014.JPG

Les commentaires sont fermés.