26/11/2011

Suivre la carrière

comité carrière 002.jpg

La commission locale de concertation et de suivi de la carrière Lafarge d’Espira est constitué de quelques citoyens, sollicités par le maire d’Espira, Gérard Bile,  qui ont donné leur accord pour collaborer avec la direction et le personnel  de l’entreprise Lafarge et permettre ainsi de faciliter des relations déjà harmonieuses entre la commune et l’entreprise qui œuvre sur son territoire.

 Plusieurs réunions se sont déjà tenues entres les membres de la commission et les dirigeants de l’entreprise, la société LAFARGE GRANULATS SUD, anciennement société CARRIERES DE LA MADELEINE, représentée essentiellement par Patrick Ringot, le directeur pour le secteur Languedoc Roussillon, Emmanuel Vernaz, responsable d'exploitation du Roussillon et Gil Perri, responsable foncier-environnement pour le secteur Languedoc Roussillon. Une visite a ensuite été organisée, et deux membres de la commission, MM. Chevalm et Martinez, ont pu se rendre sur le site en plein travail, posé toutes les questions auxquelles les responsables de  l’entreprise ont donné réponse et mieux appréhender ainsi le travail effectué et le souci de la société Lafarge, soumise à un double impératif qui peut paraître contradictoire : extraire le granulat, en creusant donc les collines, et préserver autant que possible l’environnement, tant au plan paysager qu’écologique, et cela avec un souci de transparence , de clarté et de collaboration active et franche qu’ont pu constater les membres de la commission.

Ainsi, lors de la dernière réunion, qui vient de se tenir au milieu de cet automne, les dirigeants de la société ont présenté les dispositifs mis en place par la société pour renforcer la sécurité et la protection de l’environnement,  pris bonne note de quelques remarques émises par les commissaires visiteurs, sur le traitement des stériles, la sécurité accrue des travailleurs, la gestion de l’eau, qui est pour les deux parties une préoccupation majeure, Ils ont aussi exposé leur collaboration avec des associations de défense de l’environnement, avec la réalisation à côté du site d’extraction et de traitement, d’un espace réservé à des mesures d’accompagnement  à vocation écologique, un espace à nouveau peuplé d’une faune et d’une flore revenues, avec la réapparition d’une espèce de lézard et d’une variété d’orchidée propres à cette région. Ils ont de même rappelé leur participation à des actions pédagogiques suivies puisque la société accueille régulièrement des écoles pour présenter à la fois le but des carrières, la nécessité et l’utilité de leur activité, le travail qui s’y effectue, la préservation de l’environnement  et le souci d’intégration dans le développement durable.

Patrick Ringot, le directeur régional, a redit l’intérêt majeur et la nécessité de cette collaboration entre professionnels et citoyens pour l’entreprise, qui la stimulait pour améliorer constamment les conditions de travail, d’extraction, et de protection de l’environnement.

Et c’est sur l’établissement d’un calendrier des prochaines réunions et des prochaines visites que s’est close une réunion riche d’enseignements tant pour la commission citoyenne que pour les professionnels carriers qui ont œuvré ensemble.

Les commentaires sont fermés.