27/01/2012

Les rebonds de l'ESC-BAC-ASP

 

affiche-rugby-league-games-Calais-Regner-peintres-francais.jpg

Les résultats du week-end

 

Si l’école de rugby se reposait et si les cadets étaient exemptés de tout souci, ce samedi passé, les juniors, en rassemblement avec leurs amis de l’entente de la Têt, ont connu une honorable défaite au pied de l’évêché, à Elne, où ils ont cédé 30 à 21. L’équipe est valeureuse et progresse. Reste à conquérir encore de la discipline et de la maîtrise et les choses ne pourront aller que mieux.

Dimanche, les seniors ont rendu la politesse à leurs homologues de l’US Bages-Villeneuve : celle-ci était venue l’emporter à Peyrestortes, et les soldats des Avens, sûrement touchés dans leur honneur, sont allés leur rendre la pareille sur le terrain de Bages, dans un match correct à tous points de vue – ce qui devrait être une norme et apparaît trop souvent comme exceptionnel dans notre rugby des villages-, mais l’équipe a laissé quelques plumes dans l’envol, puisque plusieurs joueurs sont revenus blessés, et que certains, tant sur le terrain que sur le banc de touche se sont un peu laissé emporter et ont vu justement jaune. «  Pas de fautes ! Pas de fautes ! », comme disait naguère le gourou du Stade français puis de l’Equipe de France et ancien ministre des sports, Bernard Laporte !

 

Les rencontres de la fin de semaine

Samedi, l’école de rugby accueille les montagnards du RACC, qui leur apporteront un peu de fraîcheur, et  l’école de rugby des Aspres. Les poussins et les benjamins officieront au « temple » à Espira, tandis que les babys et les premiers pas joueront au pied de l’ermitage, à Cases de Pène.

Les cadets, eux, font un long voyage – et on sait qu’ils forment la jeunesse- jusqu’à Lunel : décrocheront-ils à nouveau la lune ? Ce sera difficile tant les Pescalunes riverains du Vidourle maîtrisent leurs sujet, que ce soit au bord de leur canal ou en croisière.

Les juniors, à Pézilla, reçoivent l’équipe de Thau rugby, qui regroupe Sète et Frontignan : muscat contre muscat.

Quant à nos féminines, si les minimes (U15) se reposent après deux journées de coupe catalane où elles ont brillé de mille feux, leurs aînés des U18 ( sigle baroque qui veut dire qu’elles ont moins de 18 ans : « under » 18, en franglais) se déplacent de l’autre côté du Pas de Salses, à la capitale de la Septimanie, Narbonne, d’où elles espèrent revenir avec une victoire.

Dimanche prochain, les seniors vont prendre les eaux au Boulou, sûrement la plus belle équipe de la poule en t(h)ermes de qualité et de volume de jeu. Souhaitons à la phalange bleue et blanche de ne pas trop prendre la marée.

Les commentaires sont fermés.