12/02/2012

L'anacaa communique

anciens combattants.jpg

L’Anacaa ( association nationale des anciens combattants de l’armée d’Afrique 39/45, affiliée à la fédération André Maginot, vient d’adresser une lettre ouverte aux dirigeants de la République.

La section espiranenque se fait l’écho de cette lettre en en rappelant les points principaux :l’Anacaa lutte, pour le moment en pure perte, pour l’obtention des droits des anciens combattants et la reconnaissance  de l’armée d’Afrique de 1939-1945.

Elle réclame l’octroi de la carte de combattant pour 90 jours aux armées et s’interroge sur le refus d’intégrer l’armée d’Afrique dans le monde combattant, malgré les nombreuses démarches et interventions auprès des services concernés.

Elle demande en outre la création d’une journée commémorative, qui pour le moment lui est refusée, au risque de fragiliser et d’annihiler le témoignage de reconnaissance à ces combattants et de créer la zizanie au sein du monde des anciens combattants.

Elle exige la remise d’une médaille spécifique « armée d’Afrique » amplement méritée.

Enfin, elle demande que soit octroyée la légion d’honneur aux combattants de l’armée d’Afrique, dont les dossiers présentés n’ont toujours pas été pris en compte. Cet appel au nom de la vérité n’est fait qu’au nom de l’égalité des droits des anciens combattants, qui ont rempli le même devoir envers leur patrie.

Les commentaires sont fermés.