25/02/2012

L'AVE au pays des maharanis, des vaches sacrées et du tigre royal

espira, espiranencs, ave, voyage

Pour son périple annuel, après la Turquie au printemps dernier, l’AVE ( association des voyageurs espiranencs) avait choisi de partir loin des frimas européens et de faire route vers le pays des maharadjahs et des maharanis, des éléphants blancs, des tigres et cobras royaux et des vaches sacrée , en Inde du Nord, dans le légendaire Rajasthan.

Pendant quinze jours, les 34 voyageurs de l’AVE ont sillonné l’Etat des princes et des palais des mille et une nuits,  ont été confrontés à la beauté des paysages et des édifices en même temps qu’à l’étonnant spectacle de l’Inde moderne en plein bouleversement, où l’extrême richesse voisine avec l’extrême pauvreté.

Arrivés à Delhi, ils ont pris d’abord la direction de Mandawa et son bazar étonnant de couleurs, bruits et de senteurs innombrables,  puis Bikaner, cité fortifiée, pour traverser le désert de Thar et arriver à Jaisalmer, à la frontière du pays des purs, le Pakistan.

Ils se sont ensuite rendus à Jodhpur, Udaipur et Jaipur, cités mythiques  aux palais extraordinaires, ont pu deviner les contreforts des montagnes népalaises, et ont terminé leur périple à Agra, au pied du Taj Mahal, le mirifique mausolée édifié par l'empereur Moghol Shâh Jahân, fou de douleur, à son épouse favorite Mumtaz-i Mahal qui venait de mourir : un pur  joyau de marbre blanc, incrusté de pierres semi-précieuses, et baigné par le fleuve YAMUNÂ.

Puis, c’est le retour vers Delhi, l’embarquement et le retour en Catalogne, émerveillés et étonnés d’un voyage dans un pays immense, tout en contrastes, des palais les plus somptueux aux  villes étonnamment peuplées,  où les vaches, entre autres animaux en liberté,  ont droit de cité et regardent paisiblement l’agitation d’une population sans cesse en mouvement.

Après un tel dépaysement, pour les voyageurs émerveillés, pleins de souvenirs mais fourbus, le retour au pays natal est bienvenu, et les chevilles ouvrières de l’AVE, Marcel et Pierre, ont mis à profit le long voyage du retour pour commencer à préparer la prochaine pérégrination de la bande, moins lointaine à coup sûr.

Les commentaires sont fermés.