01/04/2012

Après l'homme de Tautavel, les fiancés d'Espira?

avens.jpg

Robert Olive, dit Schmoll, historien amateur local, féru d’insolite, communique :

« L’événement date de plusieurs mois, mais est longtemps resté occulté. En compagnie de son chien, un vigneron propriétaire d’une terre au lieu-dit « les Avens », entre Espira, Peyrestortes et Baixas, finissait de ramasser les quelques morilles et truffes qui poussent sur sa propriété. Son chien, en grattant le sol, a mis à jour des ossements humains. Les autorités alertées n’ont pas conclu à un meurtre récent suivi d’un sommaire enfouissement, et ont fait appel à des archéologues. Ceux-ci ont mis à jour deux squelettes reposant allongés l’un sur l’autre. Les études en cours laissent à penser que ces ossements ont plus de 450.000 ans. Le squelette allongé sur le dos, de sexe masculin,  semble regarder le ciel, tandis que l’autre, de sexe féminin, fixe l’intérieur de la terre, des parties de leurs corps calcinés,  comme si la foudre les avait frappés.

Des études plus poussées permettent d’établir un lien avec « l’homme de Tautavel ». la sépulture se trouvant au centre d’un triangle à peu près équilatéral dont les sommets seraient les trois villages de Baixas, Espira et Peyrestortes On avance l’hypothèse que ces individus seraient natifs de cette zone et à l’origine de son peuplement. Des prélèvements ADN sont effectués sur des volontaires, en particulier des élus, pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

 D’ores et déjà, un projet de musée sur le site même est ébauché, où les deux squelettes seraient exposés  reconstitués dans leur position initiale  à l’intérieur d’une châsse de verre. Pour l’heure, ce projet a été appelé « les vignerons des Avens », pour l’enraciner dans sa double origine géologique et culturale. »

( une photo des recherches sur le site)

Les commentaires sont fermés.