07/04/2012

Carnet de deuil

journal-de-deuil-de-roland-barthes.jpg

Pierrot Nabonne

C’est un des grands anciens du village qui nous a quittés naguère.

Si Pierrot Nabonne a laissé les siens dans la peine , il est parti à sa manière, avec courage et droiture.

Pierrot était un de ces villageois à l’ancienne, connaisseur de tous les chemins, de tous les sentiers, de toutes les rues et de toutes les familles du village. Il était infaillible sur l’histoire quotidienne, et quand quelqu’un avait un doute sur telle appartenance familiale, sur tel cousinage, ou sur tel événement passé, il faisait appel à l’ami Pierrot, et la réponse, venue de la mémoire infaillible ou d’archives jalousement conservées, venait sans tarder.

Pierrot était un vigneron amoureux de sa terre, dur et rugueux comme elle, et comme la plupart des vignerons d’ici, il avait conjugué à l’amour de la vigne l’amour du rugby qu’il avait pratiqué avec une fougue débordante au club du village, l’ESC.

Plus tard, il avait été dirigeant de ce même club, côte à côte avec notre poète, Joan Cayrol, puis avait fait partie de la petite phalange fondatrice de la plus ancienne et plus solide entente du pays catalan, l’ESC-BAC-ASP, avec, entre autres ses amis espiranencs, Fernand Autonès et Jean Casanovas. Il avait eu aussi la joie de voir évoluer sous les maillot de l’ESC d’abord, puis sous celui de l’ESC-BAC-ASP, ses deux fils, l’aîné, François, seconde ligne de devoir ( et de leçons), et le cadet, Jean-Marie, Jimmy pour ses copains, troisième ligne de grand rayon d’action, et combattant hors pair, qui a hérité de son père un esprit toujours en éveil, une curiosité exercée et appréciée pour toutes les choses de la vie  et un savoir inestimable de l’histoire, grande et petite,  du village.

Pierrot, homme de mémoire, restera dans les mémoires. A son épouse, à ses enfants, à toute la famille, nous présentons nos plus amicales condoléances.

Les commentaires sont fermés.