20/04/2012

L'AVE entre histoire et gastronomie

053.JPG

S’ils sont revenus enchantés et émerveillés du pays des mille et une nuits, des palais du Rajasthan et de l’éléphant blanc, la gastronomie française a cruellement fait défaut aux voyageurs de l’AVE ( association des voyages espiranencs), lors de leur périple dans l’Inde du Nord.

Aussi, ils s’étaient promis, à leur retour en France, pays où la grande cuisine est reine, de se retrouver autour d’un bonne table gourmande et de sacrifier aux rites – pas toujours diététiques- des bons plat du terroir du Sud. Le prétexte était donc tout trouvé pour une balade d’un jour au cœur du pays cathare. Ils sont donc partis, une trentaine, pour Carcassonne, ont visité la Cité, presque déserte en ce début de printemps frisquet, avant l’affluence pascale, ont pu à loisir déambuler dans les vielles rues et se recueillir dans la superbe basilique Saints Nazaire et Celse.

Puis, ils ont repris la route vers le nord, se sont arrêtés au bord du canal du Midi prendre l’apéritif préparé et servi par les chevilles ouvrières de l’association, avec Marcel Loubat en chef de rang, avant de rejoindre La Bastide d’Anjou, à quelques toises de Castelnaudary. Et là, ils ont réalisé leur souhait : attablés à l’hostellerie Etienne, ils se sont régalés d’un « cassoulet impérial ».

Ensuite, comme un voyage, fût-il d’un jour, conjugue l’intérêt gastronomique aux intérêts touristique, culturel et économique, ils se sont rendus d’abord à la poterie Not, un atelier-musée familial qui depuis deux siècles se voue à la fabrication, en particulier, des fameuses cassolettes d’argile cuite destinées à accueillir la cassoulet. Ils ont pu ainsi visiter les installations séculaires et voir les (jeunes) artisans à l’œuvre.

Enfin, comme il ne faut pas tout à fait oublier les nourritures terrestres, ils ont poursuivi leur route jusqu’à la capitale du cassoulet, Castelnaudary. Là ils ont fait halte à la maison Escourrou, spécialiste du plat local, et ont fait le plein de produits locaux.

Et c’est repus et chargés de cassolettes appétissantes de tous genres qu’ils ont repris, en fin d’une journée bien remplie, le chemin de Catalogne.

( à la suite de ce billet, allez feuilleter l'album retraçant la petite virée des Avéistes: "l'AVE de Carcassonne à Castelnaudary, des cathares au cassoulet")

017.JPG

Les commentaires sont fermés.