03/05/2012

Les cimetières sont des endroits comme les autres

asso maires 3-12.jpg

Après des réunions similaires au  Boulou et à Ille-sur-Têt, une cinquantaine d’élus du département, maires, adjoints, conseillers municipaux,  ont été  chaleureusement accueillis par Gérard Bile, le maire d’ Espira de l’Agly, à l’invitation de Guy Ilary, président de l’Association des Maires et Adjoints des Pyrénées-Orientales, pour participer à une réunion de sensibilisation sur la législation funéraire et la gestion des cimetières.

Après un café convivial offert par la commune à la salle Joan Cayrol, les élus se sont vite mis au travail. C’est Christelle Genin, du cabinet Groupe ELABOR, juriste spécialisée dont les compétences sont nationalement reconnues qui est intervenue : son exposé, d’abord théorique puis et surtout pratique, a proposé aux élus  de nombreux conseils pour permettre de respecter l’ensemble des lois en vigueur, souvent méconnues, tout en prenant en compte les difficultés de gestion et les limites de fonctionnement des collectivités locales.

Un accent particulier a été mis sur la communication avec les administrés et les familles de défunts, particulièrement à propos des sépultures abandonnées, en raison de l’évolution f démographique, professionnelle et géographique, qui éloigne et disperse les familles qui jadis habitaient la même commune de génération en génération. Le problème parfois épineux   du respect du règlement du cimetière a été aussi abordé. A cet effet, la plate-forme « Cimetières de France » (www.cimetieres-de-france.fr) a été présentée pour faciliter le lien entre mairies et grand public (familles, ayants droit, généalogistes,…), que ce soit pour informer des procédures de reprise de concessions en cours, diffuser des informations utiles (coordonnées, horaires, plans d’accès, inventaires des sépultures et défunts,…), ou encore permettre des échanges potentiels (compléments d’informations sur des défunts, coordonnées d’ayants droit,…). Cette plate-forme a d’ailleurs été sélectionnée et cofinancée par l’État (d’où sa gratuité) dans le cadre du Plan de Relance Numérique, pour son intérêt en termes d’information publique et d’innovation. Nul ne doute ainisi que la grande majorité des collectivités, en particulier de notre département, participeront bientôt à ce grand inventaire national très utile pour tous, gestionnaires publics ou familles.

Après des travaux soutenus et des échanges fructueux, les élus se sont séparés pour revenir dans commune, munis de précieux conseils , de documents éclairants et d’un aide-mémoire qui va accompagner la gestion de ces lieux de mémoire, de rassemblement  et de recueillement que sont les cimetières.  

Les commentaires sont fermés.