30/05/2012

On a goûté le miel nouveau

001.JPG

La septième fête du miel nouveau s’est déroulée par un temps propice à la flânerie et à la dégustation.

Tout au long de la journée, donc, sur l’esplanade de l’espace Jean Teulière, les gourmands et les gourmets sont passés d’un étal à l’autre, ont écouté avec attention et les panégyriques enflammés de chaque exposant et ont chargé leurs cabas des produits du terroir proposés la bonne trentaine d’artisans fabricants, de la salade aux confitures et gâteaux, en passant par la charcuterie, les œufs, les fromages et le pain. Il était possible de déguster sur place, et beaucoup n’y ont pas manqué.

On pouvait alors pour accompagner ces nourritures terrestres, boire de la bière d’ici, brassée dans la vallée de la Boulzanne, s’attabler et couper son pain avec un couteau joliment artisanal créé par Marcel Canals, coutelier venu de la vallée de l’Hérault, et terminer ce pique-nique pas tout à fait frugal par un café et une liqueur issus eux aussi du terroir.

Un petit détour par l’atelier espiranenc de peinture sur soie permettait d’abord d’admirer le travail extraordinaire de ces dames avant de se laisser tenter par l’achat d’un foulard, d’une nappe, d’un coussin ou d’une autre des merveilles proposées à l’envi du chaland.

Comme d’habitude le grand moment de la journée a été l’extraction du miel nouveau par André Huguet, maître d’œuvre de la fête, mais aussi apiculteur et  conférencier, entre autres cordes à ses nombreux arcs.

Elle a été suivie de la dégustation de ce miel tout frais après sa bénédiction, qui en faisait donc une nourriture céleste.

Et la fête s’est ainsi prolongé jusqu’au crépuscule dans la douceur d’une belle journée d’un printemps sans caprice.

014.JPG

Les commentaires sont fermés.