11/06/2012

La soirée de gala des "Tréteaux de l'Agly"

espira, espiranencs, salle joan cayrol, tréteaux, tréteaux de l'agly, agly, catalans

Les « Tréteaux de L’Agly » sont revenus sur le devant de la scène, le samedi 19 mai, à la salle Joan Cayrol, bien sûr, où le groupe artistique espiranenc a présenté son spectacle annuel.

C’était un pari osé à cause d’un temps exécrable, de la concurrence télévisuelle de deux grandes finales sportives – rugby et foot, des inévitables sorties du samedi soir et du long pont de l’Ascension, mais cela a été un pari réussi et doublement réussi car l’affluence était là et la qualité était au rendez-vous.

 

 La première partie a proposé danses et chorégraphies inventives, chants à la fois nostalgiques et entraînants servis par des voix impressionnantes de puissance, de finesse, de juste ton, et cela fut un régal, une découverte. Il est alors impossible de différencier telle ou telle réussite, même si l’émouvant duo catalan a fait tout pour rassurer les mânes de Jordi Barre et si deux lurons aux propos très toniques, sinon désopilants, véritables antidotes à la crise, ont chauffé les planches pendant qu’en coulisses les artistes pouvaient changer de costumes.

 

Après l’entracte, le public a été littéralement transporté en Provence dans un décor exaltant tous les parfums de melon, fenouil, céleri ou lavande, sans oublier le joli poisson de la Marie-Charlotte pour faire une bonne bouillabaisse !

 

Des chansons intemporelles mises en scène dans des tableaux vivants se sont joyeusement succédé, faisant voyager dans l’espace et le temps au sein d’une douce nostalgie, et c’est l’incontournable « Canebière » qui a clôturé ce magnifique spectacle.

 

Pour une équipe de « gentils amateurs », comme ils se présentent aux Tréteaux,  la qualité du spectacle offert et l’enthousiasme communicatif a surpris et même transporté l’assistance, et c’est sur une ovation debout que la troupe s’est retirée, en pensant déjà au spectacle prochain.

Les commentaires sont fermés.