18/08/2012

Les grands boulevards

théâtre comperp 7-12 003.JPG

Il est dommage que le public venu, en ce mois de juillet, assister à la soirée théâtrale, offert par la troupe perpignanaise «  Comperp » fût si clairsemé.

En effet, ce n’est pas tous les jours que les grands textes du répertoire français sont proposés aux espiranencs.

théâtre comperp 7-12 005.JPG

théâtre comperp 7-12 006.JPG

Qu’importe ! Les spectateurs présents – les « happy few », comme aurait pu le dire Stendhal- se sont délectés du jeu des comédiens, de l’acuité des répliques, de la qualité de la langue et de la virtuosité dramaturgique des deux auteurs sollicités, les grands Courteline et Feydeau, avec deux leurs plus sûrs succès, «  Les Boulingrin », et «  Feue la mère de Madame ».

théâtre comperp 7-12 008.JPG

théâtre comperp 7-12 011.JPG

Et comme à l’entracte, Stéphanie a enchanté la salle de sa voix superbe, grave et profonde, en interprétant quelques « hits » de la variété française et internationale, les spectateurs, reçus comme en famille et invités à partager quelques pâtisseries, ont eu la certitude , contrairement à ce qu’écrivait jadis  Musset après une soirée gâchée au théâtre français, de ne pas avoir perdu leur soirée.

théâtre comperp 7-12 015.JPG

théâtre comperp 7-12 017.JPG

théâtre comperp 7-12 018.JPG

Les commentaires sont fermés.