02/09/2012

Le retour de la déviation

058.JPG

Les espiranencs se souviennent, parce que c’est tellement proche, que pendant plusieurs semaines, ils ont dû, pour se rendre à Perpignan, emprunter une déviation. Celle-ci les conduisait à la Fidelissima en passant par Peyrestortes et sa fameuse colonne jusqu’au rond-point de la Fraternité, à la Llabanère, sans rallonger démesurément ni la distance ni le temps.

C’est dans le cadre de l’opération de mise en sécurité de la RD 117, la route de Bayonne, que la direction des routes du conseil général avait fermé cette voie plusieurs semaines, du rond-point de la Fraternité à l’échangeur de Peyrestortes.

Réouverte le 23 juillet dernier après une première phase de travaux, cette route va de nouveau être fermée à la circulation pour une durée de trois mois à partir du 3 septembre, pour reconstruire un pont sur la rivière Llabanère et achever les travaux routiers.

Les dispositions identiques à celles de la première phase sont prises, et les itinéraires de déviation  , auxquels les espiranencs et les riverains de l’Agly se sont déjà habitués seront mis en place avec panneaux d’information et signalisation réglementaire.

On reprendra donc, pour se rendre en ville, le chemin de Peyrestortes à moins qu’on ne préfère aller jusqu’au rond-point du Casot, passer par la route de Montpins et rejoindre l’échangeur du mas de la garrigue pour retrouver la nationale 9.

Et à la fin de l’automne, on pourra rouler à nouveau sur une route de Bayonne sécurisée et refaite à neuf.

Commentaires

Bonjour,

A propos de la RD 117;Pourquoi "Route de Bayonne"?

Amitiés

Michèle

Écrit par : Darnaud- Lassalvy Michèle | 02/09/2012

parce que naguère, la RD 117 était une grande et belle route nationale, le long des Pyrénées, qui joignait la capitale de la Catalogne-Nord, Perpignan, à la capitale du pays basque-Nord, Bayonne, points de départ et d'arrivée de cette route qui traversait l'isthme dans des paysages magnifiques...
et que le correspondant a pris cette route des dizaines de fois...
amitiés

Écrit par : le corres | 03/09/2012

Les commentaires sont fermés.