17/12/2012

Une maison accueillante

 

AG MJC 2012.jpg

L’un des grands moments d’une association, c’est son assemblée générale.

Cet incontournable rendez-vous permet à tous les adhérents de se retrouver, d’entendre le compte-rendu de leurs activités, les bilans et surtout les perspectives et projets qui s’ouvrent à eux.

L’assemblée générale de la Maison des jeunes et de la culture espiranenque n’a pas dérogé à la tradition, et c’est une jeune maison, mais bien solide sur ses fondations et en plein essor qui a accueilli ses adhérents pour son assemblée générale annuelle.

Comme cela va de soi, c’est à la salle des jeunes que s’est tenue cette assemblée générale de la Maison des jeunes et de la culture d’Espira.

Et comme on est jeune, selon Tintin, de 7 à 77 ans, puisque la jeunesse est avant tout un état d’esprit, même si parfois les jambes ont un peu de mal à suivre, tous les âges s’étaient réunis pour ce moment essentiel dans la vie d’une association. Après un rapport moral marqué par l’optimisme présenté par le président Jean-Pierre Labruyère, et le comte rendu d’activités déroulé par Nicolas Alves, l’animateur ô combien disponible et compétent de la MJC, le maire, Gérard Bile, est intervenu pour exprimer sa satisfaction  et dire l’importance de la MJC pour le village, ses actions tous azimuts en direction des personnes de tous âges, et sa forte contribution à la consolidation du lien social dans le village.

Pour répondre au président Labruyère qui avait un peu regretté que les présents ne soient pas plus nombreux, le maire soulignait que c’était le problème récurent de toutes les assemblées générales et que cela n’était guère significatif, puisque ce qui comptait c’était le nombre d’adhérents, la pluriactivité de l’association et la nombreuse participation des citoyens espiranencs aux activités proposées par la MJC. C’est donc essentiellement autour de trois pôles que cette activité se développe, les cours de plongée sous-marine qui rencontrent un succès croissant, les sorties de ski à un coût défiant toute concurrence et enfin les cours d’informatique qui sont tellement appréciés que les locaux en deviennent exigus et les postes en nombre insuffisant. La MJC compte ainsi une soixantaine d’adhérents, qui payent une cotisation annuelle variant de  16 à 30 euros, ce qui est presque dérisoire,  et la commune va l’aider à se développer par la fourniture de matériel neuf et plus efficient, puisque , on le sait bien, l’obsolescence rapide est l’un des maux des objets modernes, et enge particulier du matériel informatique.

Après le temps des bilans est venu celui des projets, qui se développent autour du loisir et de la formation, en particulier avec le renouvellement des sorties « ski » et « plongée », toujours aussi bon marché, le développement des cours d’informatique, des projets concernant l’escalade et le rafting, d’autres visant à proposer l’apprentissage des langues, en particulier l’anglais, même si certains ont pu regretter que le catalan, à l’heure où la Catalogne joue son avenir, ne soit pas encore proposée.

Et comme lors de toute AG, c’est autour d’un buffet artisanal mais appréciable, préparé par le président et son bureau, que s’est continuée cette AG porteuse d’espérance et d’enthousiasme.

Les commentaires sont fermés.