01/02/2013

Une soirée de voeux

026.JPG

C’est à l’entrée de la salle Joan Cayrol que le maire d’Espira, Gérard Bile accueillait ses invités à la soirée de présentation des vœux aux associations, services et corps constitués. Son épouse, Adeline, était à ses côtés et donnait à chaque arrivant l’agenda de l’année aux couleurs d’Espira, plein de tous ces petits et précieux renseignements pratiques sur le village que l’on aime toujours avoir à portée de la main.

028.JPG

Après le traditionnel quart d’heure (un peu allongé) catalan, le maire , entouré de son conseil municipal, rejoignait la tribune. Il y recevait plusieurs élus des communes voisines ( le maire de Cases de Pène, Théo Martinez, et son adjointe, l’adjoint au maire de Baixas, deux adjointes de Tautavel, un adjoint au maire d’Estagel, et enfin, Jacques Raynaud, maire de Vingrau, représentant Jean-Paul Alduy, président de la communauté d’agglomération PMCA et Jean-Jacques Lopez, maire de Salses et conseiller général ) avant de sacrifier au traditionnel discours de vœux.

029.JPG

Il avait tout d’abord une pensée pour tous les espiranencs dans la souffrance et le deuil et  pour celles et ceux qui nous avaient quittés au cours de l’année. Il évoquait ensuite l’année passée et son lot de difficultés et d’incertitudes dans le monde, mais aussi les rapides changements que l’on devrait connaître dans un proche avenir.

030.JPG

Ces changements, indiquait-il, sont aussi institutionnels et concernent le mode d’élection. Désormais à Espira, on votera pour une liste entière, sans possibilité de panachage et les citoyens devront savoir que rayer un seul nom sur une liste reviendra à annuler de fait toute la liste : une nouvelle habitude à prendre et un rappel qu’il faudra sûrement répéter.

031.JPG

Puis il rappelait les grandes réalisations communales de l’année 2012, avec en figure de proue le magnifique rond-point du cimetière, qui joint efficacité, sécurité et beauté, mais aussi, entre autres, la continuation de la mise en discrétion des réseaux électriques et de télécommunications, l’aménagement de plusieurs petits parkings pour aérer les rues du village et faciliter le stationnent de véhicules de plus en plus nombreux.

035.JPG

Le maire abordait ensuite les projets pour l’année qui commence, dont les plus importants sont  le désenclavement du quartier du Camp d’en Roque, par la création d’une nouvelle rue, l’acquisition d’une grande grange vouée à la démolition pour désenclaver deux impasses et créer ainsi à la fois un espace piétonnier et un nouveau parking, sans oublier bien sûr les voiries rurales et urbaines, l’arrivée prochaine et tant attendue de l’ADSL pour tout le village.

Mais la priorité, ajoutait-il, était donné à l’emploi et à l’économie : la réouverture prochaine de la maison de retraite, rénovée, modernisée et considérablement agrandie,  la consolidation et l’extension de la petite zone industrielle qui va de Mirandes au pic Carbonnell, avec l’arrivée espérée et attendue de nouvelles entreprises à la fois créatrices d’emploi et de richesse et vouées au développement durable sont des axes forts de ce petit « pacte de compétitivité » à l’échelle du village .

Pour ne point alourdir le propos, Gérard Bile confiait à ses hôtes qu’ils trouveraient de plus amples détails dans le bulletin spécial distribué à cette occasion.

Il lui restait donc à présenter ses voeux, sous le triple signe de la confiance, de l’espérance et de la bienveillance.

Jacques Raynaud lui succédait, pour porter à la population les vœux du président Alduy, avant de céder la parole au conseiller général qui présentait ses vœux et évoquait rapidement le changement de mode d’élection des conseillers généraux.

038.JPG

Il était alors temps de récompenser, comme il en est bonne coutume, deux citoyens méritants : en l’occurrence, il s’est agi de deux citoyennes, deux femmes de lettres, comme le soulignait avec humour le maire, les deux factrices, Mmes Auzias et Sanchez, qui distribuent le courrier par vents et marées.

037.JPG

Et ainsi mis en appétit, les invités étaient alors invités à se rapprocher de la table préparée  avec son goût habituel par Lucie Torrès, et à se régaler d’un buffet qui n’était pas somptuaire mais n’en était pas moins somptueux.

042.JPG

041.JPG

Les commentaires sont fermés.