14/02/2013

Voyages tous azimuths

AVE prépa 2013.JPG

L’AVE (l’association des voyages espiranencs) est infatigable. Cette année est une année particulièrement nomade pour elle. En effet, ce n’est pas moins de deux voyages au long cours que les Avéistes mettent sur pied. A la fin de l’été, ils partent pour le Far West, la cité des Anges, Hollywood, Vegas et les grands espaces,  avec dans les valises le célébrissime ouvrage de Chateaubriand, « Voyage en Amérique », pour voir si, depuis le périple du vicomte,  les choses ont changé du côté du Mississipi. Les soutes sont déjà pleines, les réservations faites, et il est inutile d’appeler les chefs de convoi, il n’y a plus de place pour les amoureux de Sunset Boulevard et les nostalgiques des westerns.

De la même façon, il ne reste plus de places non plus dans le chariot pour le deuxième voyage, qui, paradoxalement, doit avoir lieu avant le premier, aux alentours du mois de juin, un peu moins loin, à Madère.

Donc, si pour cette année, c'est trop tard, pour les amateurs de farniente ou de travaux tourisitques ,  de plages ensoleillées et d’insularité, ou de fjords enneigés  et de grands espaces continentaux, on s’informe auprès des « affréteurs », Pierre Cuillé ou Marcel Loubat, ou en intercédant auprès de la présidente, Christine Mouche pour les prochaines envoléees : il restera alors quelques strapontins dans l’avion ou un bout de banquette dans la diligence !

Et comme entre deux voyages, il faut bien se reposer, se restaurer et élaborer des plans, les Avéistes, pour ce faire, se sont réunis à leur port d’attache, le Raparou à Espira, pour partager une paella en évoquant les souvenirs des voyages passés et en rêvant aux voyages futurs.

Les commentaires sont fermés.