02/03/2013

L'apprentissage de la route

prévention routière Alio 11-2012 004.JPG

Notre société, on le sait, a développé une culture du risque et a fait du principe de précaution l’un des éléments constitutifs majeurs de cette culture. Il faut bien dire que si certains dangers anciens ont disparu, des risques nouveaux exigent qu’on s’en prévienne et une éducation est pour cela nécessaire. Les dangers de la route et de la circulation, en particulier,  sont désormais bien appréhendés et la prévention routière mène des campagnes utiles et nécessaires, plus précisément,  au sein des établissements scolaires.

L’école Jean Alio vient d’accueillir une de ces campagnes, qui s’est effectuée en deux temps, d’abord le temps de la théorie et de la leçon à l’intérieur de la classe, puis celui de la pratique dans la cour de la récréation, aménagée spécialement à cet effet.

C’est donc dans les classes de CM 1 de Mmes Castells, Gomez et Sabineu que le maréchal des logis-chef de réserve, Marc Aurelle, accompagné d’André Goizé, conseiller municipal délégué à la sécurité, est venu prodiguer son savoir, son expérience et ses conseils. Les élèves, très attentifs au long de la matinée, ont retenu la leçon, avant de passer l’après-midi, avec peut-être un peu plus d’enthousiasme joyeux , au travaux pratiques sur « le chemin de Tête en l’air », la piste aménagée dans la cour qui reproduisait  un circuit routier avec toutes les embûches et tous les pièges que celui-ci comporte.

Et s’il y a eu encore quelques «  têtes en l’air », la plupart des élèves se sont conduits comme des vieux briscards soucieux à la fois du code de la route, de la priorité et du respect des autres usagers.

Il reste maintenant à mettre cela en pratique en « vrai », dans les trajets quotidiens qui mènent à l’école.

Les commentaires sont fermés.