27/04/2013

Collecte des déchets

camion poubelle 1.jpg

Le mois de mai est propice à la célébration et riche de fêtes civiles ou religieuses.

De ce fait, la collecte des déchets ménagers peut connaître quelques aménagements. Cependant, à Espira, la collecte des conteneurs est maintenue pour le village les 1er, 8 et 20 mai pour le village, et le jeudi 9 mai pour le hameau de Montpins uniquement.

Pensez à sortir vos conteneurs la veille, avant de célébrer la fête du travail, la victoire de 1945 et l’Ascension, avant de s’adonner à la traditionnelle cargolade du lundi de Pentecôte.

Quant à la déchèterie, elle sera ouverte les 8,9 et 20 mai le matin de 9 heures à 12 heures, mais gardera ses portes fermées le 1er mai, pour respecter la fête mondiale des travailleurs.

26/04/2013

En revisitant la maison de retraite

moulin pré visite 3-13.JPG

Le Moulin a une longue et riche histoire. La grande et belle demeure qui règne au milieu d’un parc magnifique a d’abord été le berceau et le port d’attache d’une vieille famille espiranenque, attachée à son terroir, où elle avait développé des activités agricoles et industrielles.

Puis, le temps passant, une maison de retraite familiale s’y est installée quelques années, avant de céder la place à la société Orpea, l’un des grands noms des résidences pour personnes âgées en France et en Europe.

Celle-ci, dont le slogan, «  la vie continue avec nous », constitue un programme et un engagement, s’est lancée depuis presque deux ans dans un grand chantier de rénovation, d’agrandissement et de modernisation et pourra bientôt rouvrir ses portes pour accueillir 66 résidents, et comportera une unité « Alzheimer ».

En attendant cette réouverture, le directeur de l’établissement, William Delepine, flanqué du médecin coordinateur, M.Huguen, et de l’infirmière coordinatrice, Mme Bezia, a répondu favorablement à la demande de Gérard Bile, le maire du village, qui souhaitait inviter à une visite « technique » pré-inaugurale le conseil municipal, les professionnels de la santé du village et les représentants des forces vives, ainsi que les riverains et voisins.

Les visiteurs, répartis en trois groupes, sous la conduite éclairée de Mme Bézia et de MM. Delepine et Huguen, ont découvert une nouvelle résidence, agrandie, à la fois fonctionnelle et confortable, avec des ambiances choisies, jusqu’à la décoration et le mobilier « années 50 » du salon d’accueil, des chambres individuelles médicalisées spacieuses et sécurisées, de nombreuses salles de réception, de repos, d’activités, de conversation et des lieux de  promenade.

A l’issue de la visite, dans le restaurant panoramique dont le nom, « la cargolade », met en appétit, le maire Gérard Bile a , en quelques mots, indiqué qu’il s’était convaincu, au fur et à mesure de ses visites sur le chantier, qu’il fallait montrer cette « pépite », selon son mot, aux forces vives du village, et rappela que l’activité était créatrice d’emplois  et donc d’opportunités pour les espiranencs en recherche.

Enfin, pour monter l’attachement des édiles de la commune au développement harmonieux et polymorphe de la commune, un conseil municipal public consacré au débat budgétaire s’est tenu dans la salle de restauration.

A son terme, le directeur du Moulin, M.Delepine, a invité tous les visiteurs à partager un buffet soupatoire aussi convivial que choisi.

Et bientôt, la maison accueillera à nouveau ses résidents pour que le quatrième âge y trouve, avec tous les soins nécessaires, un havre de repos et de tranquillité.

25/04/2013

Les chantiers de la commune

espira,espiranencs,travaux,urbanisme

Poursuivant sa politique d’urbanisme, en acquérant de vieux immeubles insalubres pour les démolir et aérer ainsi l’espace urbain, la commune a procédé à la démolition d’un vieux bâtiment sis à l’angle de la rue Pierre Lefranc et de la rue Arago, dans l’un des nœuds les plus passants et les plus importants de la voirie urbaine.

La démolition terminée, l’emplacement ainsi dégagé va être assaini, les façades restaurées et le sol stabilisé pour offris plus de visibilité aux passants et plus d’espace à la circulation et au stationnement temporaire.

Peu à peu, l’ « hyper-centre » comme il se dit aujourd’hui dans les cabinets d’urbaniste prend son nouveau visage, façonné par les nouveaux besoins d’un piéton  flâneur et d’un automobiliste précautionneux : et c’est souvent la même personne !

22/04/2013

Un bouclier pour les bleus et blancs

esc-bac-asp,espira,espiranencs,rugby,vallée de l'agly,ovalie

Cela a été difficile, mais ilsl'ont fait! Dans une finale palpitante entre deux équipes qui se connaiissent bien et deux clubs voisins qui s'apprécient au point de se rassembler pour les cadets et les juniors, le suspense a duré jusqu'à la fin. Et c'est la botte de Raspaud qui a été déterminante, dns un match où chaque équipe a eu sa mi-temps avec le vent.

C'est un titre de plus pour la plus ancienne entente du département, et un bouclier de plus dans la vitrine du temple.

Maintenant, on attend la suite, avec les prochaines joutes du championnat de France.

21/04/2013

Et une finale pour l'ESC-BAC-ASP, une!

LOGO-ESCBAC.jpg

Avec le printemps, revient le doux parfum des phases finales dans le grand monde d’Ovalie ! Et d’abord, ça commence par les finales territoriales, ces boucliers ardemment désirés par tous les petits villages gaulois ou catalans ! Ça commence dimanche prochain 21 avril, un peu partout en Catalogne Nord avec pas moins de 5 finales, du Nord au Sud du département.

L’ESC-BAC-ASP se trouve donc dans ce petit groupe de privilégiés et va affronter, en finale de promotion d’honneur,  les voisins et néanmoins amis – puisqu’on sait que  les deux clubs sont rassemblés en cadets et en juniors- de l’Entente de la Têt. C’est presque un derby, et c’est aussi une question de suprématie entre les deux vallées, celle de la Têt et celle de l’Agly.

Quand on sait en outre que le capitaine emblématique de la dernière campagne de France, du côté des Avens, Fabien Salgas, se retrouvera cette fois en face, face à ceux qu’il a menés il y a trois ans au titre national, tout est réuni pour une belle dramatique de plein air, chargée d’émotion et de suspense.

C’est dimanche, sur le coup de 16 heures, au stade du Boulou. Certes, ce n’est pas tout à fait la porte à côté, mais le chemin est à peu près équidistant pour les deux clubs. Et puis l’on connaît les vertus roboratives et miraculeuses des eaux de la cité thermale. On s’attend donc à un spectacle de qualité, joué dans le plus bel esprit du rugby des villages, et les bleus et blancs de l’Agly espèrent être poussés par un nombreux public de supporteurs vers un nouveau titre.

Rappelons aussi que l’entrée, pour toutes les finales, est payante pour tout le monde,  que la recette est intégralement rétrocédée aux clubs qui jouent et à celui qui accueille les rencontres, et l’on aura été complet.

20/04/2013

Les enfants adorent Pilule et André

 

enfants spectacle Pilule.JPG

Une deuxième fois, l’amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira a offert aux enfants du village (et aux parents qui en profitent pour retrouver leur âme d’enfant) le nouveau spectacle de Pilule et d’André.

Le duo comique le plus célèbre et le plus aimé du pays catalan a enchanté tout le monde avec ses petits comédies jamais vulgaires, toujours porteuses d’une leçon de gentillesse, de sternite, de bonne humeur et d’amour des autres.

On a même vu une maman venir avec une petite colonie d’enfants pour fêter de la meilleure des façons un anniversaire.

Et comme l’amicale avait mis les petits plats dans les grands pour servir rafraîchissements et gourmandises, c’est un après-midi de fête réussi qu’ont vécu petits et grands qui ont repris en chœur les répliques et les chansons du duo, aussi connus par eux que les poésies récitées à l’école.

19/04/2013

Jour de finales à la porte del'agly

 

finales espira 4-13.png

Malgré un froid à contretemps et une tramontane descendue au grand galop de la Serre d’Espira, il y n’y avait pas moins d’un millier d’aficionados à s‘être donné rendez-vousce dimanche 6 avril  au stade de la Porte de l’Agly, au carrefour de la route de Bayonne et de la route de Montpins qui mène vers le péage de l’autoroute.

Il y avait là des audois venus du Nord et du pays du cassoulet, des méditerranéens des plages biterroises, les héraultais d’Olonzac, et des Catalans de tous les coins du département, venus des Aspres, de la côté radieuse, ou encore  d’Argelès de la Marenda.

A tous ces joueurs et éducateurs, s’ajoutaient parents et amis, arbitres et élus du comité du pays catalan en nombre et plusieurs membres du conseil municipal du  village, menés par l’adjointe aux sports Monique Dauré.

C’était jour de finales au stade de la Porte de l’Agly, finales du championnat du Languedoc-Roussillon pour les catégories cadets et juniors, organisée par la commission mixte unissant les forces vives des deux comités et présidée avec tact, finesse et autorité par le maureilhanais Gilbert Graschaire, et par le rivesaltais Ange Correas.

C’est l’ESC-BAC-ASP qui était chargé de l’organisation des trois finales, et du repas d’avant-match pour accueillir dirigeants des 6 équipes, arbitres, délégués sportifs, officiels des deux comités et élus de la commune, dans sa maison du rugby riche d’histoire et de souvenirs.

Comme à l’accoutumé, le club s’en est sorti avec son efficacité et son brio habituel, avec le maître queux José en chef de rang, et toute son équipe de soldats de l’ombre (et soldates !)tant aux fourneaux qu’à la buvette, au guichet ou dans les vestiaires, jusqu’à l’entrée de la nuit, balais en mains, pour commencer le nettoyage des installations laissées à leur disposition par la commune.

C’est  une journée à  marquer d’une pierre blanche (ou d’un flocon blanc, vu le froid et la pluie hivernaux en plein printemps) dans  l’histoire du club, et qui a octroyé deux titres sur trois aux équipes catalanes, l’US Thuir en juniors « Balandrade » et Salanque Côte Radieuse, en juniors « Phliponneau », ce qui est un exploit inédit jusqu’ici, et qui montre que le travail fait dans les clubs porte lentement mais sûrement ses fruits.