13/05/2013

Contre l'insécurité

espira,espiranencs,gendarmerie,sécurité,insécurité,salle joan cayrol,réunion,commune

L’insécurité est devenue l’un des problèmes majeurs de la société et l’un des soucis cruciaux des citoyens.

Si les grandes villes ont une police municipale qui lutte au quotidien aux côtés de la police nationale contre les méfaits de la délinquance, les petites villes et les villages manquent souvent de moyens pour optimiser ce besoin de sécurité. Cela n’est pas une raison pour ne pas agir. A Espira, un policier municipal, Thomas Tedesco, assure sa tâche avec exemplarité et les employés communaux comme la majorité des élus du conseil municipal s’impliquent par leur présence sur le terrain et au sein du monde associatif.

Cependant, la vigilance reste de mise. C’est pourquoi le maire du village, Gérard Bile, et son conseil municipal, attentifs à tout ce qui peut concourir à la diminution des phénomènes de délinquance, invitent la population à une réunion publique ouverte bien sûr à tous, en présence de la gendarmerie de Rivesaltes, avec qui la commune collabore étroitement.

Cette réunion se tiendra ce lundi 13 mai, à partir de 16 heures, à la salle Joan Cayrol. Elle donnera l’occasion d’écouter et de prendre acte de propositions telle que celle qui pourrait être mise en œuvre immédiatement sous la forme d’un plan « tranquillité vacances », qui consistera à recevoir de manière confidentielle les projets de départ en vacances des résidants pour permettre aux services conjoints de la gendarmerie et de la mairie d’effectuer une surveillance discrète mais pertinente des logements provisoirement inoccupés.

Il est évident qu’au cours de cette réunion, la discussion pourra s’engager librement, et que toutes les questions, demandes et propositions seront écoutées. Il va donc de soi, malgré l’heure qui pourrait peut-être être jugée inopportune pour les citoyens qui travaillent,  qu’il y est espéré et attendu un public nombreux, une participation active et des débats enrichissants

Commentaires

Un grand merci pour cette heureuse initiative de la mairie et des représentants de l'ordre. La quiétude de la cité malheureusement ne semble pas le souci premier des voyous qui troublent l'ordre public, Notre Ordre Publique... Le laxisme de notre justice ( ou celle qui devrait être ) vient empêcher, voire empirer la situation déjà inadmissible. L'absence de cet organe de l'Etat fut dommageable dans cette réunion ; elle vient appuyer, encore tous les jours davantage, l'impunité grandissante de ces semeurs de trouble. A quoi bon remettre à la justice après de gros efforts de la ‘police’ et à un coût important pour les deniers publiques ces indélicats si celle-ci s’empresse de les faire relâcher et protéger ? Qui protège qui ? L’écœurement et la lassitude peu à peu viennent émousser nos réactions citoyennes. On peut, à raison, se poser la question : Jusqu'où les droits toujours plus ‘élargis’ des malfrats viendront à bout de notre strict respect de nos devoirs ? Je ne suis pas contestataire par principe mais je pousse un grand coup de gueule désabusé.
J’ose espérer que la prochaine rencontre permettra de faire entendre nos voix et aux représentants de la Justice ( alors présents ? ) de faire remonter notre insatisfaction et notre mécontentement dans les hautes sphères ? vœu pieux ? je veux y croire. à suivre…..

Écrit par : Michel Courtois-Denis | 14/05/2013

Les commentaires sont fermés.