28/05/2013

Savez-vous planter les...

plantations.JPG

Le lien social dans les villages se renforce des rencontres et de la coopération intergénérationnelle. De même, l’apprentissage scolaire trouve un complément nourrissant dans d’autres apprentissages, et celui de l’environnement n’est pas le moindre. C’est ce que pensent et mettent en pratique , à Espira, l’école privée du sacré Cœur et le collège privé de Notre Dame des Anges – le couvent- qui travaillent et agissent en commun avec les chasseurs de la commune et la fédération départementale de la chasse

Depuis trois ans maintenant, sur des terres mises à disposition par des agriculteurs du village, les enfants, conduits par leurs professeurs, Mme Marjorie Lepetit pour la moyenne section de la maternelle du sacré Cœur, et Mmes Bisserie et Noguer, professeurs de la 5ème «  Balzac », de la SEGPA ( section d’enseignement général et professionnel adapté) au  collège, vont semer des graines pour que s’épanouissent toutes sortes de fleurs multicolores. Cette semaison a plusieurs objectifs : il s’agit non seulement de réapprendre les gestes anciens de la terre et de participer à la création, mais aussi de réfléchir en pratique à la gestion des déchets sur notre terre, de faire découvrir les animaux sauvages autour des écoles, de l’abeille à au lapin, en passant par la mésange, la perdrix ou la chouette, de faire revenir les insectes dont se nourrissent les oiseaux comme la perdrix et de recréer par cette semaison les conditions propices au retour des abeilles. Les enfants ont pu aussi appréhender le cycle de la nature, puisque ce sont les quatre saisons qui ont été en quelque sorte visitées avec la diversification des graines semées, du blé au bleuet en passant par le coquelicot.

En outre, l’échange a été fructueux entre grands et petits, puisque il y a eu des séances de travail en classe communes, où les grands du collège ont fait la leçon aux petits de la maternelle.

La directrice du collège, Mme Delormel, et le maire du village, Gérard Bile, dont nul n’ignore sa connaissance du terroir et sa passion pour la chasse, accompagnaient l’opération, en compagnie des chasseurs de la commune, conduits par Roger Sire, leur trésorier, Alain Revol, le garde chasse, et Alain Capdevielle, leur secrétaire., tandis  que toute la logistique et la technique étaient assurées par Olivier Galaup et Benjamin Calmon, agents techniques de la fédération départementale de la chasse, mis gracieusement à la disposition de l’opération.

Et comme la tramontane s’était invitée, les graines ont volé aux quatre coins des champs, semblant ainsi reprendre la devise du plus célèbre des dictionnaires, qui annonce qu’il sème à tout vent.

(PS: Une longue absence de la connexion sur la Toile a privé le village de tout réseau pendant quelques jours; il semblerait que cela soit dû une fois de plus à des malveillances;les services ont fait diligence, mais  cela a tout de même duré et explique ce long tunnel sans articles sur le blog...)

Les commentaires sont fermés.