06/06/2013

Un dimanche de miel

fête miel 2013.JPG

Le temps s’était mis au beau pour accueillir la traditionnelle fête du miel.

Si celle-ci est moins courue que sa grande sœur, la fête de la figue, qui a lieu en automne, les amateurs, peut-être moins assidus que d’habitude,  n’en étaient pas moins là, pour faire leurs emplettes de miel et de quantité d’autres produits du terroir qui accompagnaient le roi de la fête.

L’extraction du miel, probablement un peu tôt en début d’une  matinée de dimanche que beaucoup disent « grasse », a bien sûr créé le spectacle, suivi de la bénédiction du miel nouveau par le père Villemin.

Si les exposants ne paraissaient pas insatisfaits de leur journée, un élan nouveau et peut-être un calendrier plus favorable pourront insuffler un souffle novateur à cette belle fête.

Il est ainsi dommage de ne pas avoir pu davantage profiter de la présence, le matin, de la meilleure romancière roussillonnaise de langue française, qui présentait ses romans bien enracinés dans notre terroir, Hélène Legrais, passée presque inaperçue. Ce sont donc quelques pistes de réflexion que ne manqueront pas de tracer et d’explorer les organisateurs pour donner encore plus de relief à une fête qui fait désormais partie du patrimoine culturel du village.

Les commentaires sont fermés.