20/06/2013

Le Petit Prince transforme l'essai

010.JPG

Tous les aficionados du rugby espiranenc connaissent Alban Ochando, notre « petit prince », comme l’ont surnommé affectueusement ses camarades d’Ovalie. Ses crochets déroutants, sa vitesse et sa vista ont mis dans le vent plusieurs défenses qui lui ont souvent vu le dessous des crampons quand il filait à l’essai, tant à quinze qu’à treize. Et il n’a jamais abandonné son cher rugby, puisqu’il a continué à éduquer et à entraîner quand les jambes se sont faites un peu plus lourdes et que l’âge des cadrages-débord était révolu.

012.JPG

Et Alban a plus d’une corde à son arc.  Après s’être courageusement lancé dans la création d’une entreprise il y a déjà douze ans, d’abord comme électricien industriel, il s’est vite orienté vers  la maintenance, la réparation et même la fabrication dans le domaine viti-vinicole et a étendu son champ de compétence, puisqu’il travaille maintenant aussi, entre autres, pour les services d’incendie du conseil général.

013.JPG

Alban s’est petit à petit agrandi, a embauché, et il a d’abord cherché à s’entourer d’amis et d’espiranencs : ainsi, sur 8 employés, 5 sont du village.

L’entreprise grandissant, Alban transforme l’essai : il a dû quitté ses locaux de la route de Bayonne devenus trop exigus pour rejoindre l’espace « Entreprises Méditerranée » et aménager  dans de grands, spacieux et fonctionnels locaux flambant neufs, où il a récemment reçu tous ses partenaires et amis pour une inauguration bon enfant à l’image du bonhomme.

Après le mot de la présidente du conseil général, Alban a pris brièvement la parole pour lire – il l’a bien précisé- un bref discours. Dans ses remerciements, il n’a oublié personne, ses parents, ses amis, le conseil général, les communes de Rivesaltes et d’Espira. Mais il a eu un mot particulier chargé d’humour et d’émotion, pour son club de toujours, l’ESC-BAC-ASP et pour le rugby, à qui il a dit devoir beaucoup. Et il finit sur un appel malicieux aux entrepreneurs présents pour aider son club à mieux vivre.

015.JPG

Et l’inauguration, une fois le ruban coupé, s’est continuée autour d’une bonne table où l’on pouvait trouver les produits de la terre et de la vigne, sans ou avec bulles,  apportés dans la grande halle par les amis d’Alban investis eux-mêmes dans  cette activité vigneronne si enracinée dans ce terroir, malgré la déprise continue. Ce jour-là, le travail a pu attendre.

inauguration Ochando 3-13.JPG

Les commentaires sont fermés.