30/06/2013

La retraite en pédalant

retraite christine glories 3-13.JPG

Un départ à la retraite, c’est toujours un événement, un bouleversement et un moment mélangé de joie, d’émotion et de nostalgie.

C’est tous ces sentiments mêlés qui ont traversé le petit monde de l’école privée du Sacré Cœur lors du départ de Christine Glories, assistante maternelle, après, comme on dit, une trentaine d’années de bons et loyaux services.

L’école avait réuni les collègues d’hier et d’aujourd’hui, en présence de Mme Ponsa, présidente de l’OGEC,  pour fêter Christine, lui dire « au revoir » et lui souhaiter une longue et paisible retraite. La chorale éphémère du Sacré Cœur, sous la houlette de la maîtresse de chœur Claudine, lui a interprété un répertoire malicieusement détourné, où l’on retrouvé des airs connus, comme «  Il est libre, Max ! » ou «  La poulette ce matin », mêlés à des créations originelles, comme «  Elle est chouette, Christine » et «  A l’école du Sacré Cœur ».

Le temps des chansons passé, est venu celui des cadeaux, dont le plus beau était sans conteste un superbe vélo. Christine a pris alors la parole pour dire qu’elle état ravie de partir, qu’elle n’éprouvait aucunement le blues du départ, et que l’entrée dans la retraite était en quelque sorte le commencement d’une nouvelle vie où farniente, balades, voyages et surtout petits-enfants auraient désormais une place prééminente.

Et c’est autour d’un solide buffet offert par l’impétrante que la petite cérémonie collégiale et amicale s’est poursuivie dans les rires et les conversations.

Les commentaires sont fermés.