30/06/2013

La retraite en pédalant

retraite christine glories 3-13.JPG

Un départ à la retraite, c’est toujours un événement, un bouleversement et un moment mélangé de joie, d’émotion et de nostalgie.

C’est tous ces sentiments mêlés qui ont traversé le petit monde de l’école privée du Sacré Cœur lors du départ de Christine Glories, assistante maternelle, après, comme on dit, une trentaine d’années de bons et loyaux services.

L’école avait réuni les collègues d’hier et d’aujourd’hui, en présence de Mme Ponsa, présidente de l’OGEC,  pour fêter Christine, lui dire « au revoir » et lui souhaiter une longue et paisible retraite. La chorale éphémère du Sacré Cœur, sous la houlette de la maîtresse de chœur Claudine, lui a interprété un répertoire malicieusement détourné, où l’on retrouvé des airs connus, comme «  Il est libre, Max ! » ou «  La poulette ce matin », mêlés à des créations originelles, comme «  Elle est chouette, Christine » et «  A l’école du Sacré Cœur ».

Le temps des chansons passé, est venu celui des cadeaux, dont le plus beau était sans conteste un superbe vélo. Christine a pris alors la parole pour dire qu’elle état ravie de partir, qu’elle n’éprouvait aucunement le blues du départ, et que l’entrée dans la retraite était en quelque sorte le commencement d’une nouvelle vie où farniente, balades, voyages et surtout petits-enfants auraient désormais une place prééminente.

Et c’est autour d’un solide buffet offert par l’impétrante que la petite cérémonie collégiale et amicale s’est poursuivie dans les rires et les conversations.

29/06/2013

Une quête toujours renouvelée

Don-de-Sang.JPG

C’est une œuvre de première nécessité et de longue haleine que mène l’Amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira. Les collectes effectuées par l’établissement français du sang, chaque semestre, voient souvent les habitués du don venir passer un peu de leur temps et offrir un peu de leur sang, et à chaque fois on compte de nouveaux donneurs.

Lors de la dernière collecte, 58 espiranencs se sont présentés, et parmi eux, 5 nouveaux donneurs avaient répondu à l’appel de l’Amicale.

Reste que mobiliser les citoyens pour cette cause qui dépasse les frontières et transcende tous les clivages demeure un incessant combat et que les difficultés et les embarras de la vie quotidienne entravent sensiblement cette démarche généreuse.

Mais pour les amicaliens, le découragement n’est pas de mise. Ils ne se satisfont certes pas du nombre à peu près constant des donneurs, s’efforcent de le faire croître mais en même temps trouvent de quoi se conforter et espérer dans  la fidélité des anciens donneurs et  la venue des nouveaux.

27/06/2013

L'été, les poubelles se ramassent aussi

camion poubelle x.jpg

Il n’y a pas de répit ni de vacances pour la collecte des déchets, tout au plus un aménagement des horaires.

Donc, du 17 juin au 15 septembre, on passe aux heures d’été pour la collecte des déchets. Ainsi, les ordures ménagères, dans les conteneurs verts, seront ramassées, dans les lotissements, le mardi et le vendredi et dans le centre-ville, le lundi et le vendredi. Pour Montpins, le ramassage aura lieu le lundi et le jeudi, tandis que les écarts seront desservis le mardi.

Pour le conteneur jaune voué au tri sélectif, la collecte se fera le mercredi, sauf pour Montpins où elle aura lieu le jeudi.

Rappelons que les tournées se font le matin, dès l’aube, à partir de 5 heures, jusqu’à midi et qu’il est donc prudent de sortir les conteneurs la veille au soir, pour éviter à la fois oublis et encombrements excessifs de la voirie.

26/06/2013

Le public aussi fait la fête

FMA_12085_1.jpg

Vendredi 28 juin 2013 à partir de 18 h 30, avant d’entrer en vacances et de ranger les cartables pour de longues semaines d’été, les écoles publiques d’Espira organisent leur traditionnelle fête de fin d’année et invitent bien sûr toute la population à se joindre à ce grand moment de liesse commune  et de liberté grande.

C’est bien sûr, comme toujours, à l’ombre des grands platanes de l’esplanade, sur l’espace Jean Teulière.

Certes, le temps n’est plus aux sacrifices barbares, et on ne jette plus les cahiers au feu comme il est bien sûr hors de question d’y précipiter les maîtres au milieu. Mais un spectacle haut en couleurs donné par tous les élèves célèbrera ce moment de fête et  aura lieu sur l’esplanade à partir de 18 h 30 : il est inutile d’apporter sa chaise, mais on peut se munir du sombrero et de l’appareil photo.

Et pendant le spectacle, une buvette sera à la disposition de tous, au cas où le soleil qui est prié d’être au rendez-vous assènerait  un petit coup de chaleur.

A l'entracte, le tirage de la tombola permettra de récompenser ceux qui ont acheté carnets et tickets pour aider l’œuvre laïque. On peut d’ores et déjà, auprès des écoles, des équipes éducatives  et des parents, acheter ces précieux sésames  de tombola au prix de 2 € pour devenir les heureux gagnants,  avec en jeu de nombreux lots extraordinaires comme une  Wii mini et 2 jeux,  une tablette tactile, des entrées pour Aqualand et Acrobranche, 1 vélo, et d’ autres lots non moins tentants.

Et comme la saison sportive est entrée dans sa pause estivale, on a du temps libre à soi, et on se rend tous sous les platanes séculaires de l’escalade de l’espace Jean Teulière pour y tenir forum.

23/06/2013

La Sant Joan d'été au village

feux.png

Bon, ce n’est pas tout à fait l’embrasement du Castillet, mais quand même, le grand feu au milieu du boulodrome de l’Espace Jean Teulière, ça a de l’allure. Donc, comme chaque année, on fête la Saint Jean d’été à Espira, ce dimanche 23 Juin.

Comme d’habitude, les festivités se déroulent sur l’esplanade de l’Espace Jean Teulière, et comme d’habitude ce sont deux des associations les plus dynamiques d’Espira qui se chargent de l’organisation, le Tennis Club d’Espira et la Gym volontaire,  en partenariat rapproché bien sûr avec la commune, ses édiles et ses services.

On commence à se diriger à pas comptés vers le lieu de la fête aux alentours de 19 heures où s’ouvre la buvette, et demi-heure plus tard, on peut se faire servir des saucisses grillées, accompagnée de sangria, à moins que les espiranencs revenus de Madère il y a peu  ne préparent une petite « poncha ».

A 20 heures 30, les enfants des deux associations, mais aussi tous les autres enfants du village qui veulent participer à la fête et y sont instamment conviés, se retrouvent sur l’esplanade tout habillés de blanc pour recevoir les lampions allumés avec la flamme descendue en courant    (les élus ont-ils participé à la course ?) du Canigou, et font un tour de ville avec leurs flambeaux.

La soirée dansante animée avec une harmonie infinie par le groupe «  Epsylon » débutera vers 21 heures, et s’interrompra à la nuit venue, pour l’allumage du brasier de la Saint Jean suivi par le moment tant attendu du feu d’artifice qui illuminera le ciel d’Espira et d’une partie de la vallée de l’Agly.

Puis on dansera, on trinquera, on conversera et on se retrouvera entre amis sur le forum ainsi reconstitué, jusqu’à une heure raisonnable de la nuit, parce que le lendemain, c’est lundi, et que c’est encore raviolis, c'est-à-dire qu’il faut reprendre le chemin du travail et de l’école.

Il y a deux grandes fêtes en Catalogne, la Sant Jordi et la Sant Joan : nul doute que les catalans de naissance ou d’adoption qui peuplent Espira depuis des générations ou sont arrivés seulement depuis quelques jours, tous rassemblés,  sauront célébrer cette dernière!

20/06/2013

Le Petit Prince transforme l'essai

010.JPG

Tous les aficionados du rugby espiranenc connaissent Alban Ochando, notre « petit prince », comme l’ont surnommé affectueusement ses camarades d’Ovalie. Ses crochets déroutants, sa vitesse et sa vista ont mis dans le vent plusieurs défenses qui lui ont souvent vu le dessous des crampons quand il filait à l’essai, tant à quinze qu’à treize. Et il n’a jamais abandonné son cher rugby, puisqu’il a continué à éduquer et à entraîner quand les jambes se sont faites un peu plus lourdes et que l’âge des cadrages-débord était révolu.

012.JPG

Et Alban a plus d’une corde à son arc.  Après s’être courageusement lancé dans la création d’une entreprise il y a déjà douze ans, d’abord comme électricien industriel, il s’est vite orienté vers  la maintenance, la réparation et même la fabrication dans le domaine viti-vinicole et a étendu son champ de compétence, puisqu’il travaille maintenant aussi, entre autres, pour les services d’incendie du conseil général.

013.JPG

Alban s’est petit à petit agrandi, a embauché, et il a d’abord cherché à s’entourer d’amis et d’espiranencs : ainsi, sur 8 employés, 5 sont du village.

L’entreprise grandissant, Alban transforme l’essai : il a dû quitté ses locaux de la route de Bayonne devenus trop exigus pour rejoindre l’espace « Entreprises Méditerranée » et aménager  dans de grands, spacieux et fonctionnels locaux flambant neufs, où il a récemment reçu tous ses partenaires et amis pour une inauguration bon enfant à l’image du bonhomme.

Après le mot de la présidente du conseil général, Alban a pris brièvement la parole pour lire – il l’a bien précisé- un bref discours. Dans ses remerciements, il n’a oublié personne, ses parents, ses amis, le conseil général, les communes de Rivesaltes et d’Espira. Mais il a eu un mot particulier chargé d’humour et d’émotion, pour son club de toujours, l’ESC-BAC-ASP et pour le rugby, à qui il a dit devoir beaucoup. Et il finit sur un appel malicieux aux entrepreneurs présents pour aider son club à mieux vivre.

015.JPG

Et l’inauguration, une fois le ruban coupé, s’est continuée autour d’une bonne table où l’on pouvait trouver les produits de la terre et de la vigne, sans ou avec bulles,  apportés dans la grande halle par les amis d’Alban investis eux-mêmes dans  cette activité vigneronne si enracinée dans ce terroir, malgré la déprise continue. Ce jour-là, le travail a pu attendre.

inauguration Ochando 3-13.JPG

13/06/2013

Carnet rose

 

carnet rose.png

Clara

La grande carcasse de Sébastien Detry est connue sur tous les terrains de rugby de Catalogne , sur plusieurs stades de France même, et en particulier dans son fief, le « temple », le vieux stade ovale du village.

Le grand seconde ligne, champion de France avec son club, prince de la communication et de la bonne humeur, à la faconde jamais prise en défaut, vient de connaître un nouveau succès, peut-être le plus heureux de sa carrière, celui dont il est le plus fier : il vient d’ être le papa béat d’une petite Clara. Celle-ci fait bien sur la joie de sa maman, Patricia Bretones, et de deux espiranenques de toujours, sa grand-mère Marie-Josée Detry et son arrière-grand-mère, Marie Keuvreux.

Seb initie déjà Clara, au prénom qui la prédestine à la lumière, aux balbutiements de l’informatique où il excelle, et a acheté un petit ballon de rugby, puisque, comme  chacun sait, l’ESC-BAC-ASP dispose d’une section féminine qui brille de mille étoiles.

A Clara, on souhaite la bienvenue en Catalogne et on félicite toute la famille.

 

Lucile

 

Zoé a une petite sœur ! Lucile Chauvel vient d’arriver pour agrandir le foyer de Loïc et Sophie Chauvel. On félicite les heureux parents et on n’oublie pas les grands-parents, les espiranencs Antoine et Christine Sanchez, et les baixanencs Vonnick et Annie Chauvel, qui ont réalisé l’entente ESC-BAC dans le domaine matrimonial après avoir contribué à consolider celle-ci dans le domaine rugbystique.

Et on a une pensée particulière pour l’arrière-grand-mère d’Espira, du côté de l’église Sainte Marie, Jeanne Sanchez, que l’on embrasse.