30/07/2013

Quand le grain lève

grain burkina.JPG

Les enfants sont d’un naturel curieux, généreux et ouvert aux autres et au monde. Et l’école cultive ce naturel, en particulier grâce aux divers jumelages entre établissements, et aux diverses collaborations et correspondances qui se créent, quelles que soient les distances qui séparent les êtres et les lieux.

Ainsi, récemment, à l’école primaire publique Jean Alio, les élèves des classes de CP de Mmes Albafouille et Melgar ont accueilli l’association « Le grain », qui œuvre pour la construction d’écoles au Burkina Faso. Celle-ci, représentée par l’espiranenc Jean-Claude Olive et ses amis Alain Rière et Gérard Pujol entre autres, était accompagnée de M. Boyer, inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription de la Vallée de l’Agly, et aussi et surtout de Mady Savadogo, inspecteur d’académie et Xavier Ilbondo, conseiller pédagogique, qui avaient fait le voyage depuis Ouagadougou, pour venir à la fois saluer les écoliers français, les remercier de leur aide et de leur soutien à leurs petits amis burkinabé, leur apporter une correspondance abondante, puisque les écoles catalanes et burkinabé correspondent à travers la mer depuis déjà deux ans, et leur parler de la vie d’un écolier africain, très différente à bien des égards de celle d’un petit catalan.

Cette amicale et enrichissante rencontre, en présence du maire d’Espira, Gérard Bile et de son adjointe en charge des écoles, Christiane Monier, s’est finie par des chansons, les deux ambassadeurs burkinabé interprétant des chants de chez eux, et les jeunes catalans leur répondant par un vibrant «  Au Texas », qui pour n’être pas un chant du terroir, n’en est pas moins porteur d’un riche folklore et d’une culture nouvelle et enthousiaste .

Et le lien n’est pas rompu, le Grain a commencé à lever, et dès la rentrée prochaine, d’autres élèves, d’autres classes continueront des deux côtés de la Méditerranée, à correspondre et à bâtir un avenir, qui, s’il n’est pas toujours assuré d’être radieux, est quand même, grâce aux bonnes volontés ainsi à l’œuvre, porteur d’espérances et de promesses dot certaines sont réalisées ou en voie de l’être.

Les commentaires sont fermés.