02/10/2013

Opération sécurisation au village

espira, espiranencs, gendarmerie

La délinquance est sans frontière, et les tranquilles villages campagnards d’antan, devenus maintenant des banlieues proches des grandes villes, y sont désormais confrontés.

Dès lors, les communes et leurs élus, maire en tête, soucieux de la sécurité des personnes et des biens dont ils ont en partie la responsabilité, collaborent de plus ne plus étroitement avec la gendarmerie pour essayer d’enrayer et de circonscrire ce phénomène dommageable, source de conflits, de délitement du lien social et de malaise généralisé, en particulier pour ce qui est de la recrudescence des cambriolages, qui se multiplient et touchent de nombreux citoyens et qui se déroulent impudemment souvent au cœur de l’après-midi, ce qui fait croître de facto le sentiment d’insécurité.

espira, espiranencs, gendarmerie

Ainsi, à Espira, hier, une opération « sécurité », presque une opération « coup de poing », qui en a surpris plus d’un – et c’était l’un des buts recherchés-, s’est déroulée tout l’après-midi, sur réquisition du procureur de la république, qui permet une meilleure capacité d’intervention aux forces de l’ordre.

Préparée dans la plus grande discrétion, elle a mobilisé une douzaine de fonctionnaires de la gendarmerie, gendarmes de la brigade de Rivesaltes et du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) accompagnés d’un maître-chien et du chien Talgo de l’équipe cynophile de Perpignan.

espira, espiranencs, gendarmerie

Ceux-ci se sont positionnés à des points stratégiques du village, les ronds-points sis à l’entrée du village, la proximité des écoles et du collège, d’une part, et ont aussi d’autre part parcouru les rues avec le chien pour procéder à des contrôles inopinés et contribuer à rassurer la population.

L’opération minutieusement préparée sous l’autorité du capitaine Harran a été conduite avec précision, tact et grand savoir-faire par l’adjudant Pichot. Ainsi, en amont de l’opération proprement dite, l’équipe a procédé d’abord, après avoir constaté une aggravation des faits de délinquance dans le village, à une analyse des faits, et, grâce à la réquisition du procureur, mis en place des moyens d’intervention et élaboré des mesures.

De nombreux contrôles ont donc été effectués par les gendarmes, qui ont arrêté de nombreux véhicules, en ciblant en particulier les fourgons et certains véhicules douteux. En outre, des contrôles, avec l’appui du chien Talgo, dressé pour la recherche de traces de produits stupéfiants, ont été opérés aux abords des écoles et surtout du collège, où les adolescents sont particulièrement exposés aux dangers et dégâts de la drogue.

Comme le dit le capitaine Harran, une telle opération, qui a plusieurs objectifs, dont les moindres ne sont pas de rassurer la population et de montrer que la force publique est présente, soucieuse de sa mission de protection  des personnes et des biens, active et efficace, ne se fait pas sans dommages collatéraux. Cela signifie que toutes les infractions constatées ont fait l’objet d’un avertissement, parfois accompagné d’une convocation,  ou d’un procès-verbal.

Ainsi, les gendarmes ont constaté 4 défauts de bouclage de ceinture de sécurité, 1 dépassement de la date du contrôle technique, une plaque d’immatriculation non visible, une attestation d’assurance non valide, et c’est plus précisément auprès des jeunes que sont constatées ces infractions.

Mais il y a aussi la partie souterraine de l’opération, des indices collectés, des pistes tracées, des éléments précieux qui seront analysés et serviront pour des opérations futures, sans compter l’impact très positif auprès de la population qui a manifesté son contentement aux gendarmes.

Car l’opération d’hier ne restera pas sans suite : la gendarmerie réitèrera ce type d’opération avec l’approbation et l’adhésion des citoyens espiranencs qui ont apprécié cette initiative et ont demandé son renouvellement. Satisfaire et rassurer la population, protéger les biens et les personnes, enrayer la délinquance et arrêter les malfaiteurs, c’est la mission permanente de la gendarmerie qui l’accomplit avec fierté, conscience et professionnalisme. Hier, à Espira, elle s’est acquittée de cette mission avec célérité, brio et délicatesse.

espira, espiranencs, gendarmerie

Les commentaires sont fermés.