01/02/2013

Une soirée de voeux

026.JPG

C’est à l’entrée de la salle Joan Cayrol que le maire d’Espira, Gérard Bile accueillait ses invités à la soirée de présentation des vœux aux associations, services et corps constitués. Son épouse, Adeline, était à ses côtés et donnait à chaque arrivant l’agenda de l’année aux couleurs d’Espira, plein de tous ces petits et précieux renseignements pratiques sur le village que l’on aime toujours avoir à portée de la main.

028.JPG

Après le traditionnel quart d’heure (un peu allongé) catalan, le maire , entouré de son conseil municipal, rejoignait la tribune. Il y recevait plusieurs élus des communes voisines ( le maire de Cases de Pène, Théo Martinez, et son adjointe, l’adjoint au maire de Baixas, deux adjointes de Tautavel, un adjoint au maire d’Estagel, et enfin, Jacques Raynaud, maire de Vingrau, représentant Jean-Paul Alduy, président de la communauté d’agglomération PMCA et Jean-Jacques Lopez, maire de Salses et conseiller général ) avant de sacrifier au traditionnel discours de vœux.

029.JPG

Il avait tout d’abord une pensée pour tous les espiranencs dans la souffrance et le deuil et  pour celles et ceux qui nous avaient quittés au cours de l’année. Il évoquait ensuite l’année passée et son lot de difficultés et d’incertitudes dans le monde, mais aussi les rapides changements que l’on devrait connaître dans un proche avenir.

030.JPG

Ces changements, indiquait-il, sont aussi institutionnels et concernent le mode d’élection. Désormais à Espira, on votera pour une liste entière, sans possibilité de panachage et les citoyens devront savoir que rayer un seul nom sur une liste reviendra à annuler de fait toute la liste : une nouvelle habitude à prendre et un rappel qu’il faudra sûrement répéter.

031.JPG

Puis il rappelait les grandes réalisations communales de l’année 2012, avec en figure de proue le magnifique rond-point du cimetière, qui joint efficacité, sécurité et beauté, mais aussi, entre autres, la continuation de la mise en discrétion des réseaux électriques et de télécommunications, l’aménagement de plusieurs petits parkings pour aérer les rues du village et faciliter le stationnent de véhicules de plus en plus nombreux.

035.JPG

Le maire abordait ensuite les projets pour l’année qui commence, dont les plus importants sont  le désenclavement du quartier du Camp d’en Roque, par la création d’une nouvelle rue, l’acquisition d’une grande grange vouée à la démolition pour désenclaver deux impasses et créer ainsi à la fois un espace piétonnier et un nouveau parking, sans oublier bien sûr les voiries rurales et urbaines, l’arrivée prochaine et tant attendue de l’ADSL pour tout le village.

Mais la priorité, ajoutait-il, était donné à l’emploi et à l’économie : la réouverture prochaine de la maison de retraite, rénovée, modernisée et considérablement agrandie,  la consolidation et l’extension de la petite zone industrielle qui va de Mirandes au pic Carbonnell, avec l’arrivée espérée et attendue de nouvelles entreprises à la fois créatrices d’emploi et de richesse et vouées au développement durable sont des axes forts de ce petit « pacte de compétitivité » à l’échelle du village .

Pour ne point alourdir le propos, Gérard Bile confiait à ses hôtes qu’ils trouveraient de plus amples détails dans le bulletin spécial distribué à cette occasion.

Il lui restait donc à présenter ses voeux, sous le triple signe de la confiance, de l’espérance et de la bienveillance.

Jacques Raynaud lui succédait, pour porter à la population les vœux du président Alduy, avant de céder la parole au conseiller général qui présentait ses vœux et évoquait rapidement le changement de mode d’élection des conseillers généraux.

038.JPG

Il était alors temps de récompenser, comme il en est bonne coutume, deux citoyens méritants : en l’occurrence, il s’est agi de deux citoyennes, deux femmes de lettres, comme le soulignait avec humour le maire, les deux factrices, Mmes Auzias et Sanchez, qui distribuent le courrier par vents et marées.

037.JPG

Et ainsi mis en appétit, les invités étaient alors invités à se rapprocher de la table préparée  avec son goût habituel par Lucie Torrès, et à se régaler d’un buffet qui n’était pas somptuaire mais n’en était pas moins somptueux.

042.JPG

041.JPG

18/01/2013

Le droit à la parole chez les jeunes

Couvent 11-2012.jpg

La classe de troisième «  Art – cinéma » du Collège Notre-Dame des Anges a participé dernièrement à la journée internationale des Droits de l’enfant organisée par l’association « Enfance Majuscule ».

Ainsi, la classe de 3e Chabrol (puisque, selon une heureuse initiative, toutes les classes de l’établissement portent le nom d’une personnalité indiscutable dans son domaine, et on sait combien Claude Chabrol compte dans l’histoire du cinéma français) a reçu le président de l’Association « Enfance Majuscule », qui s’était déplacé dans l’établissement,  afin de débattre autour d’une vidéo réalisée en 2011 sur le thème du «  droit à la parole chez les jeunes ». Des échanges productifs entre élèves et adultes ont permis de montrer la maturité de ces collégiens ainsi que leur volonté de s’exprimer sur des sujets sérieux.

Puis,  le jour suivant, un groupe d’élèves représentant la classe, a participé à une table ronde à l’IUFM de Perpignan. Là encore, la soirée s’est montrée riche et fructueuse, grâce aux échanges entre les collégiens de différents établissements, qui ont beaucoup discuté et revendiqué ce légitime droit à la parole, sans oublier bien sûr qu’en classe il importe que s’établisse aussi le devoir de silence, sans quoi toute réflexion se trouve empêchée : ces jeunes dialecticiens connaissent bien et déclinent avec aisance le proverbe universel qui dit que la parole est d’argent et  le silence d’or !

08/01/2013

Chansons, bonbons et petit marché au Sacré Coeur

 

papa noel sacré 12-2012 (1).jpg

C’est la coutume à l’école privée du Sacré Cœur : juste avant le départ pour les vacances de Noël, la communauté éducative a organisé un petit marché de Noël pour les parents et les enfants de l’école. C’est toute l’équipe éducative, qui, le temps d’une fin d’après-midi, se transforme en petite entreprise affairée, à but peu lucratif, puisque tous les bénéfices sont réinvestis pour des œuvres pédagogiques.

 

papa noel sacré 12-2012 (2).jpg

Et cette année, le petit marché s’est agrémenté d’un petit concert impromptu tenu par toutes les classes de l’école qui ont formé à l’unisson la chorale d’un soir pour interpréter des chansons de la Nativité avant que le Père Noël lui-même ne vienne distribuer bonbons et gourmandises sorties de son chariot tiré, terroir oblige, par un âne catalan et non par les rennes polaires traditionnels

 

papa noel sacré 12-2012.jpg

01/01/2013

Voeux

 

merge_alto.jpg

Quand la coutume est bonne, il est aussi bon de s’y adonner. Donc, meilleurs vœux pour l'an qui entre à tous les visiteurs et toutes les visiteuses de cette "toile de rondins", d'Espira et de partout ailleurs, à tous les espiranencs d’ici et d’autres parts, aux catalans, aux basques, aux comanches et aux arapahos, aux citoyens et citoyennes du monde, et à tous les lecteurs fidèles et assidus de la presse quotidienne régionale, viatique indispensable de chaque petit matin !

Bon vent aussi à cette presse, et à notre journal L’Indépendant : on ne sait pas s’il est le meilleur journal du monde, mais son titre, depuis sa naissance, est l’emblème de la presse libre, et donc le titre le plus juste pour un journal …indépendant… !

Alors, un peu de joie, bon pied, bon œil, à la fortune du pot, olladas, cargolades et aplecs, et en avant, « sempre », pour de nouvelles et fructueuses aventures collectives !

29/12/2012

Associations-nous!

 

002.JPG

Après la jeunesse, les associations : le bulletin municipal hivernal, qui suit de près le bulletin automnal (après tout, un seul jour sépare les deux saisons !) est consacré à la très riche vie associative du village. Dans un somptueux écrin illustré en couverture par une photo de Guy-François Banyuls, qui fait partie du « tétraptyque » acquis par la commune et qui accueille les visiteurs de l’hôtel de ville à l’entrée de l’espace muséal, le bulletin fait un tour complet de toutes les associations du village, des plus anciennes et les plus prestigieuses comme le rugby, aux plus jeunes, comme les désormais incontournables Ass’xurits, en passant par celles qui s’occupent d’art, de culture , de belote ou de promenade et de tant d’autres sujets encore.

Une mine riche de toutes ces choses qui constituent la trame de la vie villageoise, et un bel  objet que l’on gardera précieusement dans sa bibliothèque à côte des précédents (et des suivants) à portée de la main pour mieux le consulter et ainsi se guider dans ce riche parcours de la vie associative communale.

( en photo, deux petits "socios" présentent le bulletin)

17/12/2012

Une maison accueillante

 

AG MJC 2012.jpg

L’un des grands moments d’une association, c’est son assemblée générale.

Cet incontournable rendez-vous permet à tous les adhérents de se retrouver, d’entendre le compte-rendu de leurs activités, les bilans et surtout les perspectives et projets qui s’ouvrent à eux.

L’assemblée générale de la Maison des jeunes et de la culture espiranenque n’a pas dérogé à la tradition, et c’est une jeune maison, mais bien solide sur ses fondations et en plein essor qui a accueilli ses adhérents pour son assemblée générale annuelle.

Comme cela va de soi, c’est à la salle des jeunes que s’est tenue cette assemblée générale de la Maison des jeunes et de la culture d’Espira.

Et comme on est jeune, selon Tintin, de 7 à 77 ans, puisque la jeunesse est avant tout un état d’esprit, même si parfois les jambes ont un peu de mal à suivre, tous les âges s’étaient réunis pour ce moment essentiel dans la vie d’une association. Après un rapport moral marqué par l’optimisme présenté par le président Jean-Pierre Labruyère, et le comte rendu d’activités déroulé par Nicolas Alves, l’animateur ô combien disponible et compétent de la MJC, le maire, Gérard Bile, est intervenu pour exprimer sa satisfaction  et dire l’importance de la MJC pour le village, ses actions tous azimuts en direction des personnes de tous âges, et sa forte contribution à la consolidation du lien social dans le village.

Pour répondre au président Labruyère qui avait un peu regretté que les présents ne soient pas plus nombreux, le maire soulignait que c’était le problème récurent de toutes les assemblées générales et que cela n’était guère significatif, puisque ce qui comptait c’était le nombre d’adhérents, la pluriactivité de l’association et la nombreuse participation des citoyens espiranencs aux activités proposées par la MJC. C’est donc essentiellement autour de trois pôles que cette activité se développe, les cours de plongée sous-marine qui rencontrent un succès croissant, les sorties de ski à un coût défiant toute concurrence et enfin les cours d’informatique qui sont tellement appréciés que les locaux en deviennent exigus et les postes en nombre insuffisant. La MJC compte ainsi une soixantaine d’adhérents, qui payent une cotisation annuelle variant de  16 à 30 euros, ce qui est presque dérisoire,  et la commune va l’aider à se développer par la fourniture de matériel neuf et plus efficient, puisque , on le sait bien, l’obsolescence rapide est l’un des maux des objets modernes, et enge particulier du matériel informatique.

Après le temps des bilans est venu celui des projets, qui se développent autour du loisir et de la formation, en particulier avec le renouvellement des sorties « ski » et « plongée », toujours aussi bon marché, le développement des cours d’informatique, des projets concernant l’escalade et le rafting, d’autres visant à proposer l’apprentissage des langues, en particulier l’anglais, même si certains ont pu regretter que le catalan, à l’heure où la Catalogne joue son avenir, ne soit pas encore proposée.

Et comme lors de toute AG, c’est autour d’un buffet artisanal mais appréciable, préparé par le président et son bureau, que s’est continuée cette AG porteuse d’espérance et d’enthousiasme.

16/12/2012

Gare aux insectes et aux rongeurs!

 

dératisation.jpg

 

C’est un peu comme une petite guerre villageoise renouvelée : la campagne de dératisation et de désinsectisation des réseaux publics d’eaux usées de la commune sera effectuée à Espira par le prestataire de services de la communauté d’agglomération PMCA du 17 au 19 décembre 2012.

Cette campagne répond à un article, l’article 119, du règlement sanitaire départemental. Cet article oblige entre autres les propriétaires d’immeubles  ou d’établissements privés ainsi que les directeurs d’établissements publics  à prendre toutes les mesures pour éviter l’invasion des rongeurs et à tenir constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection mis en place.

La communauté d’agglo de l’archipel PMCA tient à préciser qu’il ne lui appartient pas d’intervenir à l’extérieur des réseaux publics et dans les parties privatives. Les citoyens, ainsi informés,  sont donc fortement exhortés à effectuer eux-mêmes le traitement de leurs parties privatives.

En outre, si une intervention ponctuelle s’avérant nécessaire est demandée en dehors de la campagne, les citoyens sont invités à se faire connaître des services communaux qui alerteront les services compétents de l’agglo.

Reste à espérer, pour le bien commun, que cette campagne soit victorieuse !