21/08/2013

On s'aère avec la gym

AG Gym volon 2013 (6).jpg

En été, c’est connu, on met les doigts en éventail, on s’allonge sur le dos ou sur le ventre, et cela constitue pour beaucoup toute la gymnastique volontaire. Mais à Espira, les adhérentes de l’association de la gymnastique volontaire, avant d’adopter cette pose – et cette pause- estivale ont tenu leur assemblée générale ?

De nombreuses adhérentes ont assisté à ce qui est toujours un grand moment pour une association, et le bureau s’en est vivement réjoui.

En raison de l’augmentation sensible des effectifs, la situation financière – qui repose en grande partie sur les adhésions- laisse entrevoir de belles perspectives pour un avenir proche.

A l’issue d’une assemblée rondement menée, où on a écouté et approuvé rapports moral et financier avant de reconduire le bureau, les gymnastes et leurs époux et compagnons se sont rapprochés d’un copieux apéritif avant de s’attabler devant une belle grillade catalane qui a conduit tous ces athlètes au milieu de la nuit.

Et le rendez-vous est pris pour les premiers étirements à la rentrée, presqu’en même temps que l’arrivée de l’automne.

AG Gym volon 2013 (7).jpg

12/08/2013

Bientôt, la fête votive

photo_Fete_village1_edited.jpg

Le 15 Août, c’est l’Assomption, et c’est depuis toujours la fête votive au village. Et ce sont trois soirées de festivités qui sont proposées aux espiranencs.

Cela commence le 13 août, avec les Ass’xurits, qui, après leur vide-greniers réussi de fin juillet, remettent ça, avec le concours de la municipalité. Un apéritif est d’abord offert à la population, aux alentours de 19 heures 30. Puis ces jeunes gens servent un repas à la mode wallonne ( mais oui !) avec moules et frites à volonté. Ils ont d’ailleurs trouvé un slogan pour convaincre les indécis à participer : «  ayez la frite, mangez des moules ». Pour les festayres  qui veulent participer à ce repas, on s’inscrit en appelant le 06.79.50.57.94 ou le 06.84.02.11.28. Il en coûte 15 euros, et pour digérer, on écoutera le concert de rock and roll donné par « les Borones », un groupe vivifiant qui fera se déhancher jeunes et moins jeunes.

Le 14 août, c’est la tradition depuis des lustres, ce sont les rugbymen qui s’y collent. On se retrouve d’abord sous les platanes de l’esplanade de l’espace Jean Teulière pour un apéritif offert par la commune, puis on s’assied sous ces mêmes platanes pour un repas catalan concocté par les maîtres queux de l’ESC. Pour cela on s’inscrit auprès des dirigeants du club, et c’est toujours 15 euros.  Et la soirée se continue en rythme avec l’orchestre «  Making of ».

Enfin, le 15 août, le ballon ovale cède la place au ballon rond. En effet, c’est le BECE FC Vallée de l’Agly, le club de foot du village qui se charge de la soirée, avec l’aide de la municipalité.

A parti de 19 heures, le stand de la buvette et de la restauration rapide est ouvert, et à 22 heures, après avoir pris des forces, on dansera  avec la musique de l’orchestre «  Best of ».

Donc, pour continuer la tradition du 15 août au village, retrouver des amis un peu perdus de vue, participer à la vie de la commune et festoyer avec trois des plus dynamiques associations du village ( mais elles le sont toutes, au village !), on se dirige tous, pour ces trois soirées, vers l’épicentre ouvert et accueillant du village, l’espace Jean Teulière, son esplanade et son mail, en marchant, en courant ou en twistant.

photo_Fete_village2_edited.jpg

08/08/2013

Bonjour chez vous

011.JPG

C’est une nouvelle convivialité qui peu à peu se construit dans les villages, que ce soit dans les nouveaux quartiers, qu’on appelait naguère les lotissements, ou dans les anciens, au cœur du vieux village et de ses rues historiques.

Et l’été est propice à un rassemblement amical et festif des résidants de ces quartiers, autour d’une grillade de souches et de sarments où cuisent roustes et saucisses,  d’un peu de vin d’ici et d’autres gourmandises et rafraichissements.

Ainsi, le quartier « Duverney », en face   du cimetière, est bien vivant et est habité par une jeunesse joyeuse et ingénieuse.

Et ils étaient une bonne cinquantaine à s’être rassemblés pour ce rendez-vous annuel devenu traditionnel, enfants et parents, et à deviser depuis l’entrée du crépuscule jusqu’à une heure très avancée de la nuit, tant ils avaient de choses à se dire de projets à évoquer, d’histoires à se raconter, de rires à partager.

Deux édiles municipaux s’étaient joints à la fête, Monique Dauré, adjointe au maire, en charge de la culture, et cette fête des voisins se rattache désormais à la culture populaire, et André Goizé, conseiller municipal.

Les deux élus ont su apprécier la convivialité régnante, et ont trinqué – avec toute la modération qu’il se doit- avec leurs hôtes d’un soir à une vie villageoise joyeuse et paisible.

20/07/2013

Voici venu le temps des assemblées

006.JPG

C’est un peu comme les giboulées de printemps, sauf que ça arrive souvent au début de l’été : c’est le temps des assemblées générales des associations du village.

Pour le rugby, c’est un cas un peu particulier: les trois associations qui le composent, l’ESC, le BAC et l’ASP, font leur petite assemblée l’un après l’autre, à la maison du rugby construite en bordure du « Temple », avant la grande assemblée de la plus ancienne et plus solide entente du rugby catalan.

Et c’est les espiranencs qui ont ouvert le bal, en présence de Monique Dauré, adjointe aux sports, ont réservé rapports, commentaires, débats  et récompenses à la grande assemblée générale et se sont contentés de reconduire le bureau espiranenc pour la saison à venir, avec le toujours jeune et sémillant Lionel Capa comme président.

Certes, il y a quelques aléas et quelques vicissitudes, mais c’est dans l’air du temps, et le rugby étant un sport viril mais correct, il en est donc de même dans ses assemblées générales où si tout ne finit pas par des chansons, tout ne finit pas non plus par des marrons !

07/07/2013

La fête sans artifices

espira, espiranencs, espace jean teulière, esplanade, saint jean,

Il y avait du monde à l’Espace Jean Teulière pour célébrer la Saint Jean d’été. Les enfants du village ont porté le flambeau lors d’un tour de rues, puis on a allumé le grand feu et fait la ronde autour.

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,saint jean

Pendant ce temps, les grilladins s'affairaient, et la buvette , tenue par deux belles associations du village, le club de tennis et celui dela gym volontaire servaient repas et rafrâichissements.

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,saint jean

Hélas, la fête a été un peu incomplète, puisque sur ordre de la préfecture, qui a craint la grande invitée de la dernière heure, la tramontane dans toute sa puissance,  le feu d’artifice a dû être annulé et les artificiers qui avaient travaillé toute la journée ont dû tout ranger dans l’attente de jours meilleurs et paisibles.

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,saint jean

03/07/2013

La mémoire de la bibliothèque

Une bibliothèque, c’est la mémoire et l’âme d’un peuple, et chaque village, à sa façon, avec ses moyens, en construit et en abrite une dans ses murs.

biblio thèque mme blanqué.JPG

La bibliothèque communale d’Espira vient de fêter ses 35 ans, et c’est déjà un bel âge. Elle a été créée par Thérèse Blanqué, conseillère municipale à l’époque, et institutrice.. Elle a traversé les années, s’est enrichie d’ouvrages divers et variés où la BD trouve une bonne place, et a trouvé un joli refuge clair, spacieux et accueillant dans le patio de l’hôtel de ville.

Nourrie de prêts de la bibliothèque départementale, de dons faits par les espiranencs, d’achats effectués grâce à une subvention communale, elle connaît une bonne fréquentation et est désormais animée par quatre bibliothécaires bénévoles. En effet à Thérèse Blanqué, se sont adjointes au fil des ans, Colette Nicoletta, Josie Navarro et Caroline Delerm.

Et comme 35 ans, c’est quand même un bail, la fête a été célébrée avec solennité dans la salle Joan Cayrol, où été honorée Thérèse Blanqué pour ses 35 ans au service de la commune, des livres, des lecteurs et lectrices et des citoyens.

Au discours élogieux du maire, a succédé un hommage prononcé par l’amie et collaboratrice Josie Navarro, avant les bouquets et les cadeaux. Thérèse, très émue, a  remercié l’assistance et les fidèles habitués de la bibliothèque. On souhaite simplement que celle-ci vive encore au moins 35 ans de plus et qu’elle s’enrichisse de nombreux ouvrages : la culture est une porte ouverte sur l’avenir et la lecture le plus libre et le plus exaltant des voyages. L’appel est lancé : venez nombreux à la maison des livres, et offrez  ceux que vous avez déjà lus pour qu’ils soient lus par le plus grand nombre et qu’ils vivent ainsi plus longuement.

29/06/2013

Une quête toujours renouvelée

Don-de-Sang.JPG

C’est une œuvre de première nécessité et de longue haleine que mène l’Amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira. Les collectes effectuées par l’établissement français du sang, chaque semestre, voient souvent les habitués du don venir passer un peu de leur temps et offrir un peu de leur sang, et à chaque fois on compte de nouveaux donneurs.

Lors de la dernière collecte, 58 espiranencs se sont présentés, et parmi eux, 5 nouveaux donneurs avaient répondu à l’appel de l’Amicale.

Reste que mobiliser les citoyens pour cette cause qui dépasse les frontières et transcende tous les clivages demeure un incessant combat et que les difficultés et les embarras de la vie quotidienne entravent sensiblement cette démarche généreuse.

Mais pour les amicaliens, le découragement n’est pas de mise. Ils ne se satisfont certes pas du nombre à peu près constant des donneurs, s’efforcent de le faire croître mais en même temps trouvent de quoi se conforter et espérer dans  la fidélité des anciens donneurs et  la venue des nouveaux.