12/05/2013

En avant toutes!

Ils ont franchi le premier obstacle! Et de belle manière! les rugbymen de l'ESC-BAC-ASP ont battu Olonzac 20 à 14 et gagné le droit de continuer leur route en championnat de France de promotion d'honneur! Et ce qui compte, c'est la manière: 3 essais à 1!

On attend maintenant la suite, et le prochain adversaire: la route est ouverte!

Les 32èmes rugissants

champions catalans 2013.JPG

Après le titre de champion du Pays Catalan arraché de haute lutte contre les riverains de la vallée voisine,  celle de la Têt, l’ESC-BAC-ASP va franchir le redoutable Pas de Salses pour aller guerroyer en terre étrangère et batailler contre les rudes grognards cathares d’Olonzac.

En effet, ce jour dimanche 12 mai, sur le coup de trois heures de l’après-midi, dans l’arène de Portel des Corbières, à quelques encablures de l’Agly, deux toros braves, l’un catalan, l’autre gavatx,  s’affronteront en 32èmes de finale pour gagner le droit de poursuive le chemin en championnat de France de Promotion d’honneur.

Les soldats de Lionel Perez et de  Laurent Rovira ont fourbi leurs armes, préparé leur stratégie, se sont régénérés avec la potion magique (et autorisée) de Maître José aux fourneaux, et espèrent commencer leur quête du Graal national au pied de leurs Corbières.

Tous les supporteurs sont appelés et attendus pour soutenir l’équipe des Avens, tout le monde en bleu et blanc, baratina sur la tête et vuvuzela à la bouche ! Si l’on souhaite bien sûr que la fortune sourie aux rugbymen de l’Agly, on espère un après-midi de beau rugby, et que le meilleur gagne !

03/05/2013

L'assemblée du Souvenir

ag souvenir 3-13.JPG

Dire que le Souvenir français rassemble et se rassemble est presque un pléonasme. C’est cependant ce que cette association mainteneuse de la mémoire de la nation a fait, en convoquant son assemblée générale annuelle, à la salle Joan Cayrol, comme à l’accoutumé.

Devant une assistance d’une centaine de militants de l’association, et en  présence de plusieurs élus de la commune conduits par le maire Gérard Bile, le président Joseph Albafouille a ouvert l’assemblée. Il  a d’abord remercié le colonel Guerrero, délégué départemental desPO, d’honorer l’assemblée de sa présence,  puis a laissé la parole à Norbert Marco et à Pierre Cuillé, respectivement secrétaire et trésorier du comité local. Le premier a présenté un bilan riche en activités et interventions, tandis que le second a démontré, comme d’habitude, que l’association, qui, certes, ne gère pas un lourd budget, a toujours des finances aussi saines.

Gérard Bile est ensuite intervenu pour rappeler l’utilité même la nécessité du Souvenir français dans un univers où l’obsolescence des choses est presque immédiate. Enfin, le colonel Guerrero a remercié le comité local, l’a félicité de sa vitalité, l’a encouragé à poursuivre ses actions, tant dans le domaine de l’entretien des monuments que dans celui du maintien et de la transmission de la mémoire, et en particulier dans le domaine de la collaboration avec les jeunes générations des écoles du village.

Cela a d’ailleurs été le point d’orgue de l’assemblée : l’école Jean Alio, représentée par sa directrice, Mme Barrère, et l’un de ses professeurs, Mme Guix, a été distinguée et s’est vue remettre une récompense sous la forme d’une coupe pour son travail sur la Grande Guerre. L’occasion a été bonne pour Mme Guix de remercier alors Vincentine Palloure, espiranenque de toujours, ancienne « institutrice » comme elle le dit encore et petite-fille d’un « poilu » victime du conflit, pour son aide si précieuse lors de ce travail.

Et comme toute assemblée finit, non par des chansons, mais par le partage des nourritures terrestres, c’est autour du buffet campagnard concocté par les membres de l’association eux-mêmes, que la réunion s’est continuée, sur le mode de la conversation conviviale et enjouée.

21/04/2013

Et une finale pour l'ESC-BAC-ASP, une!

LOGO-ESCBAC.jpg

Avec le printemps, revient le doux parfum des phases finales dans le grand monde d’Ovalie ! Et d’abord, ça commence par les finales territoriales, ces boucliers ardemment désirés par tous les petits villages gaulois ou catalans ! Ça commence dimanche prochain 21 avril, un peu partout en Catalogne Nord avec pas moins de 5 finales, du Nord au Sud du département.

L’ESC-BAC-ASP se trouve donc dans ce petit groupe de privilégiés et va affronter, en finale de promotion d’honneur,  les voisins et néanmoins amis – puisqu’on sait que  les deux clubs sont rassemblés en cadets et en juniors- de l’Entente de la Têt. C’est presque un derby, et c’est aussi une question de suprématie entre les deux vallées, celle de la Têt et celle de l’Agly.

Quand on sait en outre que le capitaine emblématique de la dernière campagne de France, du côté des Avens, Fabien Salgas, se retrouvera cette fois en face, face à ceux qu’il a menés il y a trois ans au titre national, tout est réuni pour une belle dramatique de plein air, chargée d’émotion et de suspense.

C’est dimanche, sur le coup de 16 heures, au stade du Boulou. Certes, ce n’est pas tout à fait la porte à côté, mais le chemin est à peu près équidistant pour les deux clubs. Et puis l’on connaît les vertus roboratives et miraculeuses des eaux de la cité thermale. On s’attend donc à un spectacle de qualité, joué dans le plus bel esprit du rugby des villages, et les bleus et blancs de l’Agly espèrent être poussés par un nombreux public de supporteurs vers un nouveau titre.

Rappelons aussi que l’entrée, pour toutes les finales, est payante pour tout le monde,  que la recette est intégralement rétrocédée aux clubs qui jouent et à celui qui accueille les rencontres, et l’on aura été complet.

11/04/2013

Reconnaissance aux donneurs de sang

don-du-sang.jpg

Pour la collecte semestriellel , l’amicale des donneurs de sang et l’établissement français du sang ont accueilli à la salle Joan Cayrol 45 volontaires pour donner leur sang ou du plasma, parmi lesquels trois nouveaux donneurs

Si l’amicale espère et attend toujours un peu plus grand nombre de donneurs volontaires, la satisfaction était tout de même de mise. Les collectes sont toujours un peu plus difficiles quand le temps est incertain qu’aux bonnes saisons.

L’établissement français du sang, lui, ne cachait pas sa satisfaction et sa reconnaissance à tous ceux et celles qui s’étaient déplacés pour cet acte de générosité et de solidarité élémentaires, qui ne coûte qu’un peu de temps et la fugace impression d’une infime douleur.

Et puis, comme le disent les amicaliens, les petits ruisseaux font de grandes rivières, et l’exemple des uns entraîne l’adhésion des autres.

10/04/2013

Remise des cartes d’électeurs aux jeunes citoyens

remise cartes électeurs 3-13.JPG

Vingt-quatre citoyens espiranencs nouvellement  inscrits sur les listes électorales de la commune ont été invités à se voir remettre leur carte d'électeur à l'occasion d'une cérémonie très républicaine qui s'est déroulée avec une solennité « bon enfant » dans la belle salle du Conseil Municipal.

 

Le maire de la commune, Gérard Bile, accompagné des membres du conseil municipal, les a accueillis  par quelques propos liminaires où il  a rappelé à ces  futurs électeurs ce que le symbolisme de cette cérémonie représentait : cette carte d’électeur leur donnait désormais le droit d exprimer librement leur suffrage lors d’élections démocratiques,   dans un monde où les libertés sont menacées, sinon supprimées dans plusieurs pays,  et où l'actualité quotidienne est chargée d’événements tragiques et de manifestations pour réclamer le droit de s’exprimer librement qui s’achèvent parfois dans la violence et le sang versé.

 

Il enjoignit aussi son auditoire à ne pas céder au découragement dans un contexte de crise européenne qui peut pousser les citoyens à se désintéresser de la vie publique : ne pas participer au débat politique, c'est laisser le champ libre à des minorités sectaires ou intolérantes.

 

Pour cette rencontre citoyenne, les membres des deux "Comités des Sages" de la commune, qui œuvrent auprès des entreprises de la commune, ont remis individuellement sa carte à chaque nouvel électeur. C’était là un signe fort d'une relation intergénérationnelle indispensable à toute vie en communauté.

Et c’est en partageant le verre de l’amitié que s’est achevée convivialement cette cérémonie.

09/04/2013

Après la pluie

agly en crue sous pont espira 3-2013.jpg

Si les pluies torrentielles qui ont sévi dernièrement dans la vallée de l’Agly n’ont pas entraîné à Espira des ravages aussi graves que dans les villages situés plus en aval, le fleuve, en général si tranquille, a quand même causé inquiétudes et dégradations, en particulier pour le domaine public et les domaines agricoles situés en bordure de son lit.

Après avoir été présents sur le terrain tout au long de cet épisode pluvieux, le maire et les conseillers municipaux qui ont accompagné les services techniques en vigilance permanente ont été d’abord soulagés  de ne pas déplorer d’accident majeur irréparable pour les personnes et les biens situés dans le village.

Ils ont ainsi découvert des dégantas dans le domaine public, sur la verrière et la façade de la mairie, le parcours de santé et le passage à gué.

Ils ont aussi constaté au cours de leur veille et de leurs inspections, sur la rive droite, la destruction sur quelques mètres de l’embouchure du pluvial et de l’hydraulique, tandis que les jardins potagers sis sur cette rive droite ont été touchés à des degrés divers, sans que soit insurmontable leur réhabilitation.

Sur ce territoire, l’important travail réalisé par le dépôt de matériaux de démolition au long de l’ancien parcours de santé a été déterminant dans la protection contre les flots, plus particulièrement en direction de la maison de retraite du Moulin.

Sur la rive gauche du fleuve, les flots se sont engouffrés frontalement en amont des propriétés. Le chemin de l’ancienne station de pompage de Montpins est à restaurer. Des brèches ont été faites dans les digues latérales : la remontée des matériaux des propriétés sur ces digues permettront de circuler à nouveau, partiellement et leur renforcement devra se poursuivre.

La quasi-totalité des verges qui bordent les rives nécessitent un nettoyage manuel rapide.

Après cet état des lieux, le maire, Gérard Bile, a réuni en mairie, en présence des services techniques communaux,  les propriétaires agriculteurs ayant déclaré des dégâts et les entreprises sises à Espira ou dans son voisinage, carrières, sablières, entreprises de terrassement, avec leurs matériaux et leur matériel,  et disposant sur la commune, d’importants moyens techniques afin de mettre en adéquation les besoins exprimés par les uns et les moyens mis à disposition pour apporter l’aide la plus efficace aux personnes dont les propriétés ont souffert des crues

D’ores et déjà le travail est commencé, les réparations sont engagées et vont être suivies avec attention. En outre, après la demande faite par le préfet de classer le département en état de catastrophe naturelle la mairie recueille les déclarations des agriculteurs sinistrés dans le but de préparer la demande de calamité agricole. Et l’Agly redeviendra ce qu’il est ordinairement, un petit fleuve tranquille.

crue agly espira 3-2013.jpg