20/04/2013

Les enfants adorent Pilule et André

 

enfants spectacle Pilule.JPG

Une deuxième fois, l’amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira a offert aux enfants du village (et aux parents qui en profitent pour retrouver leur âme d’enfant) le nouveau spectacle de Pilule et d’André.

Le duo comique le plus célèbre et le plus aimé du pays catalan a enchanté tout le monde avec ses petits comédies jamais vulgaires, toujours porteuses d’une leçon de gentillesse, de sternite, de bonne humeur et d’amour des autres.

On a même vu une maman venir avec une petite colonie d’enfants pour fêter de la meilleure des façons un anniversaire.

Et comme l’amicale avait mis les petits plats dans les grands pour servir rafraîchissements et gourmandises, c’est un après-midi de fête réussi qu’ont vécu petits et grands qui ont repris en chœur les répliques et les chansons du duo, aussi connus par eux que les poésies récitées à l’école.

05/04/2013

Les tréteaux de l'Agly voyagent

sans-titre.png

La joyeuse troupe espiranenque remet ça : samedi 6 avril, à partir de 20 heures 30, dans leur repaire de la salle Joan Cayrol, ils présenteront aux amateurs de spectacle en tous genres, avec une préférence pour le show biz bon enfant façon village, leur nouveau spectacle, haut en couleurs et en  exotisme enchanteur, «  Les Globe Tréteaux font leur tour du monde ». Et comme l’ambiance sera chaude, on pourra se désaltérer à la buvette tenue par les petites mains de la troupe. Comme la salle Joan Cayrol n’a pas encore la dimension d’un Zénith, on se presse et on arrive à l’heure, sous peine de rester debout durant tout le spectacle.

27/03/2013

"Pestacle" à la maternelle

pestacle Thomas.JPG

L’école privée du Sacré Cœur a inscrit depuis longtemps le théâtre au registre de ses activités pédagogiques, éducatives et péri-éducatives.

Elle travaille en particulier en partenariat avec la compagnie « Bleu Chimères »et son animateur Jacques Vinas. Et comme le théâtre n’a pas d’âge, après les CM 2, c’était au tour des petites sections de maternelle de jouer à Arlequin et de monter un « pestacle ».

 Après un peu plus d’un mois de répétition, à raison d’une petite séance hebdomadaire, les jeunes adeptes de Thespis ont présenté leur spectacle à leurs familles dans la salle de motricité de l’école. Certes, il ne s’agissait pas pour ces tout-petits de jouer une pièce, mais de montrer ce qu’ils savaient faire en matière d’expression corporelle, vocale et gestuelle. Et si certains d’entre eux ont paru un peu paralysés par le trac et la timidité, tous ont participé à l’aventure, en toute liberté, sans jamais être contraints,  à la grande joie et à la grande émotion des parents et des grands-parents présents.

07/03/2013

Actor'studio à l'école

 

théâtre  Sacré.JPG

L’enseignement et la pratique du théâtre , en dépit des multiples difficultés qu’ils peuvent rencontrer, sont un indéniable  « plus » dans la pédagogie, pour ce que cela apporte aux élèves ( et aux professeurs) dans les domaines de l’expression, de la communication, de la gestuelle, de la maîtrise de soi, ou encore dans la constitution du groupe et du lien à l’intérieur de la classe.

L’école privée du Sacré-Cœur en est convaincue et met en pratique cet apprentissage , de la maternelle à l’école primaire.

Ainsi, en partenariat avec la troupe  Bleu Chimères animée par Jacques Vinas, les CM 2 de Marie-Christine Gaillard ont suivi une formation théâtrale pendant tout un trimestre , au cours de sept séances de pratique, pendant lesquelles ils ont travaillé sur le thème de la pression. « Mets la pression », tel était en quelque sorte le mot de passe, le fil rouge de la formation. Cela a été possible grâce à l’effort financier conjoint des parents  des élèves de la classe et de l’APEL ( association des parents d’élèves) de l’établissement.

Et bien sûr, cela a abouti à ce que l’on appelle une « performance », c’est à dire une représentation théâtrale au cours de laquelle les jeunes comédiens et leur professeur ont mis en scène plusieurs tableaux illustrant l’injonction qu’ils avaient choisi de décliner. C’est avec un naturel confondant et une assurance étonnante propres à l’enfance et en établissant une connivence rieuse avec le public que la troupe a suscité  l’adhésion et l’enthousiasme d’un public conquis d’avance

En effet, comme toujours, la représentation s’est tenue à la salle Joan-Cayrol, devant un parterre bien rempli de parents attentifs et admiratifs. Les applaudissements ont été nourris à la fin de la séance, et le buffet qui a suivi, préparé par les parents eux-mêmes alors que l’APEL s’était chargée des boissons, a permis de prolonger la soirée avec les jeunes comédiens et leur mentor.

La soirée n’a pas été perdue, des vocations sont peut-être nées, et surtout les élèves se sont enrichis d’une expérience inoubliable dont ils garderont longtemps le souvenir. Au vu des flashes qui ont crépité tout au long de la représentation, on peut gager que ces souvenirs feront un beau livre d’images.

01/01/2013

Voeux

 

merge_alto.jpg

Quand la coutume est bonne, il est aussi bon de s’y adonner. Donc, meilleurs vœux pour l'an qui entre à tous les visiteurs et toutes les visiteuses de cette "toile de rondins", d'Espira et de partout ailleurs, à tous les espiranencs d’ici et d’autres parts, aux catalans, aux basques, aux comanches et aux arapahos, aux citoyens et citoyennes du monde, et à tous les lecteurs fidèles et assidus de la presse quotidienne régionale, viatique indispensable de chaque petit matin !

Bon vent aussi à cette presse, et à notre journal L’Indépendant : on ne sait pas s’il est le meilleur journal du monde, mais son titre, depuis sa naissance, est l’emblème de la presse libre, et donc le titre le plus juste pour un journal …indépendant… !

Alors, un peu de joie, bon pied, bon œil, à la fortune du pot, olladas, cargolades et aplecs, et en avant, « sempre », pour de nouvelles et fructueuses aventures collectives !

03/11/2012

Halloween avec les Ass'xurits

halloween_by_tchoudessa-d31918d.jpg

Après les gants et la pelle, le masque et les balais ! Les Ass’xurits ont nettoyé les berges de l’Agly, ils vont se transformer en (gentils) sorciers et sorcières et animer la salle Joan Cayrol. Donc, samedi prochain 3 novembre, à partir de 15 heures, à l’épicentre festif du village, ladite salle Joan Cayrol, ils proposent aux enfants du village de venir fêter Halloween au cours d’un après-midi « horreur », avec plein d’animations, comme des ateliers créatifs, un concours de dessin, des gâteaux et des boissons à volonté. Il sera demandé une participation minime de 5 euros pour participer aux réjouissances.

Et on vient déguisé(e), en citrouille, en Arlequin , en princesse, en trabucayre ou selon ses goûts.

18/08/2012

Les grands boulevards

théâtre comperp 7-12 003.JPG

Il est dommage que le public venu, en ce mois de juillet, assister à la soirée théâtrale, offert par la troupe perpignanaise «  Comperp » fût si clairsemé.

En effet, ce n’est pas tous les jours que les grands textes du répertoire français sont proposés aux espiranencs.

théâtre comperp 7-12 005.JPG

théâtre comperp 7-12 006.JPG

Qu’importe ! Les spectateurs présents – les « happy few », comme aurait pu le dire Stendhal- se sont délectés du jeu des comédiens, de l’acuité des répliques, de la qualité de la langue et de la virtuosité dramaturgique des deux auteurs sollicités, les grands Courteline et Feydeau, avec deux leurs plus sûrs succès, «  Les Boulingrin », et «  Feue la mère de Madame ».

théâtre comperp 7-12 008.JPG

théâtre comperp 7-12 011.JPG

Et comme à l’entracte, Stéphanie a enchanté la salle de sa voix superbe, grave et profonde, en interprétant quelques « hits » de la variété française et internationale, les spectateurs, reçus comme en famille et invités à partager quelques pâtisseries, ont eu la certitude , contrairement à ce qu’écrivait jadis  Musset après une soirée gâchée au théâtre français, de ne pas avoir perdu leur soirée.

théâtre comperp 7-12 015.JPG

théâtre comperp 7-12 017.JPG

théâtre comperp 7-12 018.JPG