28/10/2013

Fête de la figue 2013

DSCF0029.JPG

Malgré une météo mi-figue « mi-raisin », la fête de la figue a comme à son habitude tenu toutes ses promesses. La matinée était belle et trente exposants prenaient place sur l'esplanade de l'Espace Jean Teulière. La reine d'un jour était mise en valeur par les professionnels qui en flattaient ses vertus et les milles façons de la transformer pour la consommer.

D'autres exposants de produits du terroir flirtant entre la « Coll de Ségnora » et la « Bourjeassotte » apportaient cette note d'authencité à cette journée.

En effet on pouvait s'attarder sur les stands de charcuterie artisanale, de produits laitiers, de pains traditionnels et jus et nectars de fruits, made in Espira de l'Agly, de glaces fermières aux différents parfums et tant d'autres.

 

Le public venu nombreux pouvait flâner entre les stands, acheter à souhait et s'intéresser à l'activité des 15 associations implantées sur l'esplanade.

L'appétit aiguisé par tant de bonnes choses, les « affamés »

se retrouvaient dans la cour du « raparou » où un repas concocté par les rugbymans de ESC-BAC-ASP était servi avec maestria.L'escargot à la catalane était le plat principal et associait également la figue de l'entrée au dessert.

Après ce succulent repas, les convives ont regagné l'esplanade

et malgré les caprices du temps ont assisté au concert gratuit de David Kilembé sur le podium de France Bleue Roussillon.

Comme chaque année le concours de la meilleure confiture de figues a désigné Louisette Maury, reine de la figue et ses deux dauphines : Syvie Garcia Prince et Concetta Francescatto.

Les deux piliers de cette manifestation Daniel Camenen, adjoint au Maire et André HUGUET, savouraient le succés de cette journée et sont bien décidés à remettre çà l'année prochaine.

Dany GOIZE

06/10/2013

La fête aux seringas

fête seringas.JPG

Les quartiers sont de plus en plus nombreux à faire la fête, au moins une fois l’an, et plus particulièrement ce rendez-vous devient une tradition dans qu’on appelait naguère des lotissements, et qui sont maintenant des quartiers déjà anciens et bien ancrés dans l’histoire et la géographie du village.

Il est ainsi du quartier des Seringas, du côté Sud du chemin d’Estagel, l’un des premiers à consacrer une soirée à cette heureuse coutume.

C'est donc par une belle soirée de fin d'été que les Seringaïres se sont retrouvés  autour d’une table commune pour leur festif repas annuel. Il s’agissait en l’occurrence d’une magnifique paella préparée de main de maître par Antoine, maître-queux méticuleux et  inventif. Après les nourritures terrestres, place a été fait aux  danses et chants de toutes époques qui ont égayé la soirée.

Il y a même eu le petit événement inattendu qui fait que la soirée deviendra mémorable.

Et on s’est séparé rassasiés et contents au cœur de la nuit en pensant à l’année prochaine : le rendez-vous est pris pour déguster, cette fois, des « Boles de Picolat » qui donneront une couleur catalane à cette rencontre conviviale et joyeuse qui, mine de rien, consolide, s’il en est besoin, le lien social.

29/09/2013

La figue revient!

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,esc-bac-asp,fête de la figue

Et c’est déjà la quinzième année ! Aujourd'hui dimanche 29 septembre, à l’espace Jean Teulière, des abords de l’hôtel de ville jusqu’au chemin d’Estagel, sur l’esplanade et tout au long du mail, tout ce qui de près ou de loin a quelque chose à voir avec les figues et les figuiers sera réuni toute la journée pour accueillir visiteurs, curium, chalands et amateurs.

Sous la haute responsabilité de Daniel Camenen, adjoint au maire et grand organisateur de le fête depuis sa création, cela commence dès 9 heures avec, au micro,  Philippe Anglade, de France Bleue Roussillon, qui animera toute la journée, passera de stand et stand, et assurera le show.

On pourra flâner tout au long des allées, acheter figues fraîches et figues séchées, confitures et vinaigre de figues, plants de figuiers de toutes sortes et de toutes origines, et toutes autres sortes de produits dérivés de cette production si propre aux rivages méditerranéens.

Comme un fruit ne va jamais sans accompagnement, d’autres étals couverts de différents produits du terroir, de la charcuterie aux desserts, voisineront avec la vedette du jour, et on pourra ainsi faire son marché complet sur place.

Entre deux achats ou deux dégustations, on pourra se rendre à la salle Joan Cayrol, pour y découvrir une magnifique exposition de photos sur les oiseaux de montagne.

A midi, comme toujours, ce sont les rugbymen de l’ESC-BAC-ASP qui s’y collent et qui assureront avec leur maestria et leur bonne humeur habituelles la restauration, pour une somme modique. On peut s‘inscrire à l’avance auprès des dirigeants de l’ovalie ou s’en charger le matin même en les rencontrant.

Le temps de prendre un café, et on se rendra à la salle des jeunes pour y écouter une conférence sur les orchidées sauvages.

Comme toujours, à l’occasion de cette fête, est organisé le concours de la meilleure confiture de figues : tous les candidats et toutes les candidates sont invités à porter un pot de leur création au podium à 14 heures afin de les soumettre au jury qui délibèrera et rendra son verdict vers 17 heures 30.

Enfin une tombola permettra de gagner de nombreux lots.

Et pour égayer le tout, à partir de 15 heures, un concert gratuit sera donné par Davy Kilembe, auréolé de ses prix Georges Brassens et France Bleue National.

C‘est donc un programme somptueux et appétissant qui attend tous les amateurs et toutes les amatrices le dimanche 29 septembre pour célébrer ensemble la figue et le figuier.

05/09/2013

Bon appétit, belotaris!

belote 7-2013 003.JPG

On peut adorer la belote, passer des nuits à taper le carton, mais aussi ressentir le besoin de la pause estivale et avoir le goût de petits « rapachous » entre amis. C’est ce que les belotaris d’Espira, qui se donnent rendez-vous tous les premiers mercredis du mois au Raparou pour partager leur passion commune de l’atout et du dix de der, pensent et pratiquent.

Ils viennent donc de se rassembler un soir de cet été  sous les arbres du Raparou, le bien nommé, pour clôturer la saison passée et déjà penser à la saison à venir, en partageant le pain et le sel lors d’une grillade sans apprêt ni cérémonie.

Entre roustes et saucisses, Ils se sont d’ores et déjà donné rendez-vous pour l’ouverture des tapis dès l’automne qui vient, et appellent tous les amateurs de belote à les rejoindre, sans distinction d’âge, de genre ou de goût. Ici l’essentiel, c’est de jouer dans la bonne humeur pour le plaisir du jeu et de la rencontre, en agrémentant le jeu de quelques sustentations apportées par les joueurs et joueuses eux-mêmes.

01/09/2013

Un challenge disputé

005.JPG

Le Tennis-club d’Espira, avant la pause du mois d’Août, a la bonne coutume d’organiser, en été, le challenge « Lebeau », en honneur du président-fondateur décédé, Michel Lebeau.

Et cette année n’a pas dérogé à l’habitude. C’est sous un soleil de plomb que se sont déroulées les rencontres du challenge, sous le regard attentif des dirigeants du club, de quelques parents et amis, et des enfants qui occupaient les courts comme grand terrain de jeux dès qu’il y avait une interruption entre deux matchs.

Et la grande finale a opposé deux jeunes joueurs aussi émérites que souriants et enthousiastes, le sémillant président Fred Gallego et son ami- et pour l’occasion adversaire-  Vincent Beaune. Et c’est Fred qui l’a emporté, sans y voir là la moindre déférence par son adversaire du jour à son statut de président.

C’est dans la bonne humeur générale, sous les rires et les embrassades que s’est terminé ce convivial et respectueux tournoi, avant de passer aux choses «  sérieuses », l’apéritif et la grillade qui a suivi, même si le feu, toute la journée avait été sur les courts et qu’un peu de fraicheur vespérale a été accueillie avec ravissement par toute la confrérie du tennis espiranenc.

27/08/2013

Fête au village, premier jour

assxurits.jpg

Pour le premier jour de la fête du village, lesAss’xurits ont retroussé les manches et servi presque 200 repas, dans une ambiance bon enfant.

En fin de soirée ( ou au milieu de la nuit), ils ont, si l’on peut dire, relâché la pression : ils ont maintenant une année pour préparer la prochaine fête.

18/08/2013

Le village, c'est aussi un quartier

008.JPG

On retrouve un peu, désormais, dans les villages, les quartiers à l’ancienne. Et pour mieux créer l’identité des quartiers et rapprocher ses résidants, rien ne vaut, comme on le disait naguère, un bon « rapachou ». C’est ainsi que les riverains du quartier du Village, le bien nommé, au bord du fleuve, et  à l’abri tutélaire du clocher de l’église Sainte Marie, se sont rassemblés, par une belle soirée d’été enfin bien installé en Catalogne, autour de tréteaux qu’ils se sont chargés de couvrir de bonnes choses et des rafraîchissements qui vont avec.

Et si l’appétit vient en mangeant, la convivialité et la bonne entente qui ont présidé tout au log de la soirée, en présence des élus de la commune, Monique Dauré, André Goizé et Nicole Saubebelle, qui avaient répondu à l’invitation des riverains, accompagnent en permanence la vie des voisins. Par ces temps incertains, ce n’est pas une petite chose.