31/08/2013

Les filles se distinguent en Ovalie

FINALE FRANCE 2013.jpg

Juste avant la fin de la saison, les filles du rassemblement du pays catalan, qui regroupe des joueuses de plusieurs clubs avec une ossature à dominante ESC-BAC-ASP ont remporté le titre de championne de France des « moins de 18 ans » à XII, en l’emportant contre le club sudiste de La Valette. Ce parcours terminé en apothéose n’a pas été un long fleuve tranquille, puisqu’il a fallu se défaire, en demi-finale, du club basque de l’AS Bayonne, non seulement sur le pré  où la victoire a été sans bavure, mais aussi sur le tapis vert des bureaux de la FFR, puisque l’AS Bayonne avait fait appel de cette victoire mais a été débouté de cet appel par les instances fédérales.

Le retour à Espira, au temple, le port d’attache de cette jeune et jolie phalange a été bien sûr triomphal et la commune a fêté et honoré ces jeunes filles comme il se doit en remettant à chacune d’elles une médaille.

Pour une fois, il est juste de mettre aussi à l’honneur les hommes et les femmes de l’ombre qui ont « coaché » avec compétence et enthousiasme ces championnes : parmi ceux-ci, deux espiranencs « pur jus », Bernard Banet et Lionel Capa, qui est aussi président de l’ESC-BAC-ASP, et un espiranenc d’adoption par sa profession, Sébastien Munoz, qui exerce – exerçait, puisqu’à la rentrée prochaine il est appelé à exercer d’autres fonctions à Perpignan- le métier de professeur d’EPS au collège Notre Dame des Anges, le « couvent », dont sont élèves la plupart des joueuses championnes.

Et les crampons rangés pour un petit mois de repos estival, tout le monde pense déjà à la saison prochaine.

30/08/2013

Fin de partie sur les pointes

danse Meneau indep 2013.jpg

L’école de danse « Arabesque », dirigée par Véronique Meneau, a donné sa représentation annuelle à la salle de danse d’Espira. Les petits rats espiranencs ont donné toute la mesure de leur amour de la danse et de leur talent  naissant au cours d’une performance qui a ravi les présents, au premier rang desquels, bien sûr, les parents conquis d’avance. Et c’est l’Espagne et ses rythmes de flamenco et de paso doble qui ont cette année donné le tempo et enluminé la scène. Comme une invitation au voyage pas si lointain « tras los montes » .

29/08/2013

Les chasseurs à l'affût

CHASSEURS.JPG

C'est devant une trentaine de chasseurs que le président Louis Albafouille a tout d'abord excusé le maire d'Espira, Gérard Bile empêché au dernier moment par un problème familial.

Le président a ensuite déclaré ouverte l’assemblée générale de l' A.C.C.A avant d’en présenter le  rapport moral. Celui-ci fait état d’une bonne campagne en ce qui concerne lièvres, perdreaux et sanglier, mais d’une campagne mitigée en ce qui concerne les oiseaux de passage, grives et pigeons. Quant au lapin, ce fut une  saison de vaches maigres (si l’on ose dire !), car le léporidé est absent sur certaines parties du territoire et ce malgré les efforts faits en sa faveur, par la plantation de cultures à gibier et l’exploitation de cultures florales avec l'aide des élèves de l’école du Sacré Coeur et du collège Notre Dame des Anges.

S'en est suivie la présentation des comptes et du budget prévisionnel pour la campagne à venir. Ceux-ci  ont été approuvés sans réserve, de même que les nouveaux statuts présentés à l’assemblée.

Le président a aussi remercié la municipalité pour sa subvention ainsi que pour l'aménagement de la maison de la chasse, accueillante et fonctionnelle.

 Une discussion s’est alors engagée, d’où il est ressorti que pour la prochaine saison, le prix des cartes demeurera inchangé. Celles-ci pourront être retirées le 8 août et les 6 et 20 septembre 2013, auprès des membres du bureau.

En outre,  il sera effectué en cours de saison deux lâchers de faisans, et  la politique de culture à gibier sera maintenue.

Enfin, il n’ya pas eu cette année  de renouvellement du tiers des membres du bureau élu, puisque celui-ci  est effectué tous les 2 ans. Ainsi,  le bureau est maintenu dans son intégralité.

 L'ordre du jour étant épuisé, la séance est levée par le président, et chacun est retourné affûter ses fusils et sortir ses chiens pour que tout soit prêt pour l’ouverture.

28/08/2013

Madère, à la nage, c'est un peu loin...

Aveistes à Encumeada -Madeira.JPG

…donc, c’est en prenant l’avion à Toulouse, après un petit trajet en bus d’Espira à l’aéroport de la Ville Rose, qu’une quinzaine de voyageurs de l’AVE, pour la plupart d’Espira, se sont rendus pour une belle semaine jusqu’à l’île aux fleurs, Madère, cette étonnante et sublime montagne boisée plongée dans l’océan.

De leur  port d’attache, Machico, l’ancienne capitale, ils ont sillonnée toute l’île, du Nord au Sud et de l’Ouest à l’Est, et ont rencontré, ce qui est unique au monde, les quatre saisons dans la même journée et des paysages de plage succédant en une petite heure à des plateaux cerdans ou capcinois, le brouillard compris.

Ils ont découvert avec ravissement une île où les fleurs règnent, où il n’y a pas une seule maison sans jardin, où les bananiers poussent comme la garrigue en Catalogne.

Ils se sont promenés avec ravissement dans les rues de Funchal, la capitale, et leur pas les ont conduits jusqu’à la fameuse maison de Sissi l’impératrice. Ils ont visité de long et en large le marché aux fleurs,  arpenté les vieilles rues, dégusté les fameux vins de Madère, et se sont restaurés dans des petits restos typiques où tout le monde, exquise politesse, parle le français.

Ils n’ont pas oublié, le soir, dans la douceur marine, de se promener au bord de la mer, lors de la fête médiévale de Machico, et de goûter avec délectation à la boisson locale, la poncha, qu’ils ont su déguster avec modération.

Ils ont même randonné au long d’une de ces fameuses « levadas », ces canaux créés il y a des siècles et qui sont devenus au fil du temps de merveilleux sentiers de randonnée. Ils ont même eu droit au petit frisson de l’atterrissage et du décollage sur la piste de Funchal construite sur la mer.

Et ils sont revenus chargés de souvenirs, pleins d’images et de senteurs, en Catalogne, avec, pour beaucoup, le secret désir de revenir, plus longtemps, sur cette île aux infinis trésors, dont le moindre n’est pas la gentillesse spontanée et chaleureuse des Madériens et des Madériennes.

( en photo, les avéïstes au col d'Encumeada, d'où on découvre toute l'île)

27/08/2013

Fête au village, deuxième jour

fête 14 août 2013.jpg

C’était le deuxième de la fête du village, et ce sont les rugbymen qui assumaient.

Ils ont servi de succulentes boules de picolat, pendant que l’orchestre « Making off », régalait les présents d’un spectacle haut en couleurs.

Fête au village, premier jour

assxurits.jpg

Pour le premier jour de la fête du village, lesAss’xurits ont retroussé les manches et servi presque 200 repas, dans une ambiance bon enfant.

En fin de soirée ( ou au milieu de la nuit), ils ont, si l’on peut dire, relâché la pression : ils ont maintenant une année pour préparer la prochaine fête.

26/08/2013

Des employées diplômées

 

remise diplomes asem 4-13.JPG

Dernièrement, une petite cérémonie républicaine a eu lieu à l’hôtel de ville. Le maire, Gérard Bile, entouré de plusieurs de ses conseillers municipaux, a eu le plaisir de remettre à plusieurs agents communaux le certificat de citoyen de sécurité civile, qui récompense une formation visant à qualifier ces agents communaux dans l’accompagnement éducatif des jeunes enfants. Elles étaient donc huit, ASEM et agents en charge de l’accompagnement périscolaire, à recevoir cette distinction : il s’agissait en l’occurrence de Lucie Abelanet, Isabelle Bakari, Coralie Croixer, Muriel Duflot, Emilie Goizé, Anne-Marie Hernandez, Sylvie Maury et Nathalie Riez.

La formation qu’elles ont reçue a été dispensée par le lieutenant Gilbert  Rubègue, de la commission secourisme des sapeurs pompiers des Pyrénées Orientales.

Au moment de remettre les diplômes aux  jeunes femmes qui avaient suivi cette formation, le lieutenant Rubègue tenait à souligner qu’Espira était la première commune a avoir répondu favorablement à la proposition de sapeurs pompiers d’organiser cette formation.

Celle-ci, qui a duré une journée, et qui s’est donc adressé aux employées communales affectées aux tâches scolaires et périscolaires, a proposé aux stagiaires une formation à l’encadrement des jeunes enfants et aux premiers secours à dispenser en cas d’urgence.

Le maire, après le lieutenant des pompiers, a pris la parole pour féliciter les récipiendaires et leur assurer que l’effort de formation qu’elles avaient fait et leur investissement constituaient un atout supplémentaire pour leur cursus professionnel et augmentaient encore leurs compétences professionnelles. Il ajoutait que cette formation et ce diplôme valorisaient leurs acquis et  leur expérience et facilitaient  davantage encore une meilleure intégration à la vie sociale et communale.

L’une des diplômées se faisait alors la porte-parole de ses collègues pour remercier à la fois le maire et son conseil municipal ainsi que les pompiers pour cette formation qu’elles avaient appréciée et qui s’était déroulée dans une excellente ambiance et assurer qu’elles étaient demandeuses d’autres stages et d’autres formations de cette qualité.

Et comme il fallait continuer dans cette même ambiance, c’est autour du verre de l’amitié et de quelques gourmandises que la cérémonie s’est poursuivie de façon moins solennelle sous la forme d’une chaleureuse réunion entre amis.