03/10/2013

Au tennis aussi, on joue collectif

tennis.jpg

Si, sur les courts, on joue souvent un contre un, ou, au plus, deux contre deux, le tennis sait aussi jouer collectif, et il n’y a pas besoin d’attendre la Coupe Davis pour cela : il suffit d’aller à ses assemblées générales, où tout le monde joue la balle du même côté.

Ainsi, l’Espira tennis club a tenu son assemblée générale annuelle le vendredi 27 septembre à 20 heures à la maison du tennis, le club-house sis en tête du mail de l’espace  jean Teulière.

L’ordre du jour a été copieux, avec les rapports du président et du trésorier, le renouvellement du bureau, le coût des licences et des adhésions, un rappel du règlement intérieur, la réorganisation des équipes et leur engagement dans les diverses compétitions, le fonctionnement de l’école de tennis, les entraînements, et enfin la mise en place du calendrier des diverses animations.

Il est évident que si tous les adhérents étaient demandés et attendus pour cette AG,  la porte est toujours ouverte à tous les amateurs de la petite balle jaune, et au-delà à tous ceux qui aiment le tennis en particulier, le sport et leur village en général.

29/09/2013

La figue revient!

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,esc-bac-asp,fête de la figue

Et c’est déjà la quinzième année ! Aujourd'hui dimanche 29 septembre, à l’espace Jean Teulière, des abords de l’hôtel de ville jusqu’au chemin d’Estagel, sur l’esplanade et tout au long du mail, tout ce qui de près ou de loin a quelque chose à voir avec les figues et les figuiers sera réuni toute la journée pour accueillir visiteurs, curium, chalands et amateurs.

Sous la haute responsabilité de Daniel Camenen, adjoint au maire et grand organisateur de le fête depuis sa création, cela commence dès 9 heures avec, au micro,  Philippe Anglade, de France Bleue Roussillon, qui animera toute la journée, passera de stand et stand, et assurera le show.

On pourra flâner tout au long des allées, acheter figues fraîches et figues séchées, confitures et vinaigre de figues, plants de figuiers de toutes sortes et de toutes origines, et toutes autres sortes de produits dérivés de cette production si propre aux rivages méditerranéens.

Comme un fruit ne va jamais sans accompagnement, d’autres étals couverts de différents produits du terroir, de la charcuterie aux desserts, voisineront avec la vedette du jour, et on pourra ainsi faire son marché complet sur place.

Entre deux achats ou deux dégustations, on pourra se rendre à la salle Joan Cayrol, pour y découvrir une magnifique exposition de photos sur les oiseaux de montagne.

A midi, comme toujours, ce sont les rugbymen de l’ESC-BAC-ASP qui s’y collent et qui assureront avec leur maestria et leur bonne humeur habituelles la restauration, pour une somme modique. On peut s‘inscrire à l’avance auprès des dirigeants de l’ovalie ou s’en charger le matin même en les rencontrant.

Le temps de prendre un café, et on se rendra à la salle des jeunes pour y écouter une conférence sur les orchidées sauvages.

Comme toujours, à l’occasion de cette fête, est organisé le concours de la meilleure confiture de figues : tous les candidats et toutes les candidates sont invités à porter un pot de leur création au podium à 14 heures afin de les soumettre au jury qui délibèrera et rendra son verdict vers 17 heures 30.

Enfin une tombola permettra de gagner de nombreux lots.

Et pour égayer le tout, à partir de 15 heures, un concert gratuit sera donné par Davy Kilembe, auréolé de ses prix Georges Brassens et France Bleue National.

C‘est donc un programme somptueux et appétissant qui attend tous les amateurs et toutes les amatrices le dimanche 29 septembre pour célébrer ensemble la figue et le figuier.

27/09/2013

On va rebattre le carton

 

joueurs_de_cartes__fernando_botero_1988.JPG

Les cartes , c’est un peu comme les feuilles, on les ramasse à l’automne entrant.

Ainsi, les belotaris espiranencs, après une très courte pause estivale, le temps de changer les jeux( balles neuves, comme ils disent à Roland…), retrouvent le chemin de leur cercle préféré, le Raparou, pour reprendre le cycle des tournois de belote, aussi acharnés que conviviaux et gratuits (une obole de 5 euros est demandée pour l’année, ce qui est somme toute insignifiant).

Tous les amateur du noble jeu de la belote, qui a égayé les tavernes et les auberges depuis François Villon, sont donc conviés, tous les premiers mercredis du mois , aux alentours de 20 heures, au Raparou bien nommé, à venir partager les plaisirs du jeu, lors de tournois amicaux où les équipes sont tirées au sort, et où le lot du vainqueur est le sourire de tous et une vigoureuse poignées de mains, avec quelques gourmandises pour se restaurer après les durs efforts fournis.

Comme, en outre, tout le monde met la main à la pâte, et prépare des petits en-cas pour la soirée, tant liquides que solides, on comprendra que la chose est plus dédiée à la rencontre entre amis bons vivants, et contribue à consolider le lien social et augmenter la convivialité villageoise plus qu’à augmenter la fortune des gagnants.

20/09/2013

L'ouverture de la chasse n'est plus ce qu'elle était

chasseurs.jpg

La mairie d’Espira de l’Agly communique :

 par arrêté municipal, sur proposition de l' A.C.C.A.,  et au vu et en raison du retard des vendanges , l' ouverture générale de la chasse est reportée au dimanche 29 septembre 2013.

 

19/09/2013

Oh, les beaux jours!

centre aéré 2013.jpg

On n’y lit pas tout le matin la célèbre pièce de théâtre de Samuel Beckett, mais on s’y cultive et on s’y régale quand même : pour la dixième année consécutive au cours de cet été qui brûle ses derniers feux, les enfants d’Espira ont fréquenté le centre de loisirs communal organisé par «  le trèfle à 4 feuilles » de Jean-Claude Galea.

Cette année, ce sont une soixantaine de jeunes gens qui ont participé aux différentes activités, pour les plus jeunes dans les locaux champêtres du « Trèfle », et pour les plus grands à Espira même.

Du parc aquatique au bowling (les quilles, pour parler français), en passant par le rafting (descente des rapides en gros bateau à fond plat), le « monte aux arbres », le base-ball, le tir à l’arc, la plage et tant d’autres loisirs, les enfants s’en sont donné à cœur joie et ont profité au maximum de la splendeur du temps qui semblait avoir voulu aussi être de la fête.

Au cours du spectacle créé, monté et donné par les enfants à la fin du séjour, le responsable du Trèfle, Jean-Claude Galéa, a insisté une fois encore sur les excellentes relations avec la municipalité d’Espira et a remercié les élus présents au nom de tous les parents pour l’aide journalière de 7 euros par enfant et par jour attribués par la commune.

Et après les danses et les chants, on est passé aux rafraîchissements et on s’est dit au revoir et à l’année prochaine, à la même époque et dans les mêmes endroits.

05/09/2013

Bon appétit, belotaris!

belote 7-2013 003.JPG

On peut adorer la belote, passer des nuits à taper le carton, mais aussi ressentir le besoin de la pause estivale et avoir le goût de petits « rapachous » entre amis. C’est ce que les belotaris d’Espira, qui se donnent rendez-vous tous les premiers mercredis du mois au Raparou pour partager leur passion commune de l’atout et du dix de der, pensent et pratiquent.

Ils viennent donc de se rassembler un soir de cet été  sous les arbres du Raparou, le bien nommé, pour clôturer la saison passée et déjà penser à la saison à venir, en partageant le pain et le sel lors d’une grillade sans apprêt ni cérémonie.

Entre roustes et saucisses, Ils se sont d’ores et déjà donné rendez-vous pour l’ouverture des tapis dès l’automne qui vient, et appellent tous les amateurs de belote à les rejoindre, sans distinction d’âge, de genre ou de goût. Ici l’essentiel, c’est de jouer dans la bonne humeur pour le plaisir du jeu et de la rencontre, en agrémentant le jeu de quelques sustentations apportées par les joueurs et joueuses eux-mêmes.

27/08/2013

Fête au village, premier jour

assxurits.jpg

Pour le premier jour de la fête du village, lesAss’xurits ont retroussé les manches et servi presque 200 repas, dans une ambiance bon enfant.

En fin de soirée ( ou au milieu de la nuit), ils ont, si l’on peut dire, relâché la pression : ils ont maintenant une année pour préparer la prochaine fête.