23/12/2012

Coup de jeune pour le bulletin municipal

 

bulletin municipal,hôtel de ville,collège notre dame des anges,espira, espiranencs, espace muséal,écoles, école des lauriers roses, école jean alio, école du sacré coeur

Le dernier bulletin municipal d’Espira est consacré à la jeunesse et aux écoles, qui sont depuis longtemps une priorité pour la commune et son conseil municipal.

Dans une mise en page agréable et plaisante, il contient tous les renseignements que l’on souhaite trouver non seulement sur les écoles du village, qu’elles soient publiques ou privées, mais aussi sur les manifestations et les festivités organisées autour de et pour l’enfance, et sur les structures communales en charge de celle-ci.

Présenté par Christiane Monier, adjointe au maire en charge des affaires scolaires, sa parution a été l’occasion d’une manifestation conviviale et sans apprêt au cours de laquelle il a été remis aux enseignants et aux délégués de parents d’élèves en présence du déglué départemental de l’éducation nationale, Jean-Pierre Lopez, pour l’une de ses dernières apparitions publiques, puisqu’il va laisser la place à un espiranenc engagé par ailleurs dans d’autres actions de prévention, Luc Hernandez.

Après cette « pré-remise » aux acteurs de l’école, le bulletin a ensuite été distribué dans les boites aux lettres du village par les conseillers municipaux.

Pour les citoyens qui ne l’auraient pas encore eu, ou qui l’auraient égaré, il est encore temps de courir à l’hôtel de ville en demander un exemplaire, qui rejoindra la collection des bulletins déjà parus pour honorer la bibliothèque de chacun, et s’inscrire modestement mais utilement dans la petite chronique du village.

10/03/2012

Tous au "pestacle"!

PIL ET AND PORTRAIT.jpg

Ça va être l’événement festif et ludique de cette avant-saison 2012 : les incontournables baladins de Catalogne-Nord, Pilule et André de Véra, qui enchantent depuis déjà longtemps, des ribambelles d pitchouns , seront à Espira pour fêter le carnaval avec les enfants du village., et les parents qui voudront se joindre à la fête seront bien sûr les bienvenus. Et on peut venir déguisés !

            Tout l’après-midi du dimanche 11 mars, donc, la joyeuse troupe va proposer un « pestacle » pour enfants endiablé, avec chansons, danses, tours de magie, marionnettes, ventriloquies et clowneries, et entraînera dans le tourbillon enfants et parents, petits et grands.

            Au spectacle comique, s’ajoute un tour du monde en chansons de toutes les couleurs et de tous les tons, avec au final un retour en terre catalane pour chanter et mimer en chœur l’indémodable succès «  En Joan petit ».

                        Et au delà du divertissement et de l’ « entertainment » comme on dit à Hollywood, c’est aussi un spectacle éducatif et interactif qui est proposé aux pitchouns mais qui est aussi recommandé sans réserve aux papas et aux mamans, et aux papis et aux mamies.

C’est le dimanche 11 mars à partir de 15 heures 30, à la salle Joan Cayrol – et notre poète en connaissait un rayon en catalanades !- et c’est organisé par l’amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira, qui offriront le goûter à tous les enfants présents, pour une modique participation de 2 euros.

Sur les cahiers de texte, le rendez-vous est noté 

07/01/2012

En flânant sur le petit marché

espira, espiranencs, écoles, école du sacré coeur, marché de noël, catalogne

Ce n’est pas encore Strasbourg ni Barcelone mais le petit marché de Noël de l’école privée du Sacré Cœur, qui clôt traditionnellement le premier trimestre scolaire, connaît un franc succès, qui se renouvelle d’année en année.

Les parents et les enfants se sont rassemblés autour du petit étal circulaire à l’intérieur duquel officiaient professeurs et assistantes maternelles pour servir les amateurs de crêpes, gâteaux et autres gourmandises, mais aussi de couronnes de Noël faites mains, de ballotins de friandises, et autres petits objets décoratifs et précieux que les enfants emportaient serrés contre eux avant d’aller au pied de leur sapin attendre l’arrivée du père Noël et de ses milliers de jouets.

espira, espiranencs, écoles, école du sacré coeur, marché de noël, catalogneespira, espiranencs, écoles, école du sacré coeur, marché de noël, catalogne

espira, espiranencs, écoles, école du sacré coeur, marché de noël, catalogne

03/01/2012

Les écoliers ont annoncé Noël en chantant

IMG_9985.JPG

Les écoliers du Sacré Cœur ont invité leurs familles pour célébrer, dans la grande cour de l’école,  le départ en vacances et, à l’avance, chanter Noël.

Sous la houlette de la maîtresse de chœur Marie-Christine Maillard, toutes les classes de l’école, de la petite section de maternelle au CM2, sagement rangés en arc de cercle, ont chanté Noël à l’unisson, cependant que quelques apprentis comédiens assuraient le spectacle. Et le « petit papa Noël » a accompagné « la marche des rois » au long d’une « douce nuit », au son des cloches «( « jingle bells »), où même le vent s’invite à la fête (« Vive le vent ! »), autour de « mon beau sapin », en attendant l’arrivée du « divin enfant ».

Et l’enthousiasme enfantin a fait vibrer les vieux platanes de la cour et les jeunes parents.

IMG_9986.JPG

IMG_9987.JPG

IMG_9988.JPG

IMG_9989.JPG

20/12/2011

Une vie quotidienne en brousse

amis de Massac.jpg

Michel Courtois n’est pas seulement le photographe de grand talent que tous les espiranencs connaissent pour ses célébrations en images du village, et Claudine, son épouse, ne se contente pas d’occuper sa retraite en allant donner  des cours gratuits de guitare et de chant aux écoles et à la maison de retraite. En effet, tous les deux dont engagés, depuis des années, dans le combat humanitaire et animent l’association des Amis de Massac qui intervient, entre autres , en Afrique pour des actions éducatives et sanitaires.

Tous les deux ont coutume de se rendre assez souvent en République Centrafricaine pour apporter dons, médicaments, fournitures et aider au fonctionnement des écoles et de l’hôpital-dispensaire de brousse qu’ils ont contribué à créer. Ils repartent dès le début de l’année prochaine, en janvier 2012, pour un nouveau « coup de pouce » à leur amis de Berbérati, où sont implantés l’hôpital-dispensaire et  deux écoles publiques et à ceux de l’école de brousse de Barka. Par leur entremise, les enfants des écoles espiranenques correspondent depuis plusieurs années avec leurs amis africains, et ce nouveau voyage sera l’occasion de conforter ce jumelage enrichissant pour tous.

Michel et Claudine ont promis aux écoles de Berbérati de leur apporter du matériel scolaire. Et comme l’effectif des classes est particulièrement nombreux, avec 1400 jeunes élèves qui ont soif d’apprendre, il n’est pas possible d’embarquer tout ce matériel : en conséquence, Michel et Claudine l’achèteront sur place. C’est pourquoi ils font appel à la générosité des espiranencs, pour une obole, si minime soit-elle. Ils collectent aussi les lunettes usagées et des analgésiques, de type aspirine qu’ils peuvent emporter dans leurs bagages. On peut confier ses dons à la mairie qui les leur remettra, ou directement chez eux, au 21 de la rue saint Joseph.

A leur retour, Michel et Claudine ne manqueront pas, comme ils l’ont déjà fait, d’informer les espiranencs sur la situation dans leur chère école de brousse, et de montrer les photos que Michel se charge de faire. En attendant, ils remercient tous les citoyens qui s’associent à leur œuvre.

04/12/2011

Du goût et des saveurs à l'école privée du Sacré Coeur

semaine gout sacré 10-11 a.jpgsemaine gout sacré 10-11 b.jpg

Si, à l’école, on apprend avant tout à lire, à écrire et à compter, d’autres savoirs viennent, depuis quelques années,  enrichir le bagage des petits écoliers. C’est ainsi que la semaine du goût permet aux enfants l’apprentissage des goûts et des saveurs, leur fait découvrir d’autres plats, d’autres cuisines et donc d’autres cultures et leur ouvre ainsi les portes du monde.

Ainsi, pour l’occasion, à l’école privée du Sacré Cœur, les jeunes demi-pensionnaires se sont régalés  à la cantine de   plusieurs spécialités de différentes régions de France, la Normandie, le Nord, la Provence et la région du Rhône autour de Lyon.

Puis, plus tard, toute l'école s'est réunie autour d'un grand buffet composé de  légumes, radis, concombres, tomates, ou d’autres encore,  de fromages de toute provenance : gruyère, roquefort, emmental ou camembert, de desserts aussi divers que succulents, de la rose des sables aux petits fours, de confitures variées, à la framboise , à la fraise, aux figues, à l’abricot ,aux mûres, ou encore à la groseille, de fruits enfin, avec des oranges, des bananes, des kiwis, des grenades, des poires, des abricots, des raisins , le tout agrémenté de boissons à base de fruits ou de légumes : jus  d'ananas, d'orange, de tomate , de carotte, ou de tabasco).

Ce sont tous les élèves eux-mêmes qui ont préparé les plats, supervisés par l’équipe éducative, y compris les tout petits de la maternelle qui ont été initiés aux délices du chocolat, qu’il soit  en poudre, en crème ou sous la forme de gâteaux.

Et c’est peu dire que  tous les enfants ont apprécié ce buffet et en espèrent vite d’autres. 

02/12/2011

Donnez vos jouets

urgent-recherche-don-gratuit-jouets-et-objets-utiles-pour-bebe-enfants_1.jpg

C’est une première fois depuis l’entrée d’Espira dans la communauté d’agglomération PMCA : le bus de Noël de l’agglo sera sur la place de l’annexe de l’école Jean Alio vendredi prochain 2 décembre, entre 11 heures et midi et demie pour collecter jouets et cadeaux offerts par les enfants des écoles de la commune et par tout villageois qui voudrait donner des anciens jouets en bon état pour offrir , grâce aux centres sociaux de l’agglo, aux enfants qui en sont dépourvus.

On se donne donc rendez vous au parking de l’annexe pour apporter ses cadeaux, aussi modestes soient-ils, pour remplir la hotte du Père Noël qui pourra ainsi apporter un cadeau, un jouet,  aux enfants qui, sans cette chaîne de solidarité, auraient pu en être privés.