17/09/2013

Les rebonds de l'ESC-BAC-ASP

rugby.jpg

On l’a déjà dit, c’est la rentrée, en Ovalie comme partout ailleurs. Et après les seniors, ce sont les tout-petits, les « minots » de l’Agly,  qui ont effectué la leur, crampons flambant neuf, et « samaretta » immaculée, au stade Serge Torreilles, à Baixas ce mardi 10 septembre, sur le coup de 6 heures de l’après-midi. Mais que les retardataires ne s’affolent pas, tous les mardis, on retrouvera l’école de rugby au même endroit et à la même heure, et l’ombre bienveillante du grand Serge veillera sur ces jeunes pousses. Donc, tous les enfants qui veulent pratiquer le rugby, ce sport où la main est le prolongement du cerveau, seront accueillis avec joie, attention  et toute la convivialité requise, jointe à la plus grande compétence, par l’équipe de Christophe Avila, le coordinateur charismatique de tout ce petit monde. Et leurs parents ne seront pas en reste, ils seront les bienvenus pour quelque tâche que ce soit.

Mais toute médaille a son revers : cette année, par défaut d’encadrement, la section féminine du club des Avens, pourtant toute auréolée de son titre de championne de France, se mettra en sommeil. Souhaitons que ce sommeil ne dure pas, comme pour la Belle au bois dormant, cent ans, mais une seule et courte petite saison !

Enfin, si le championnat des grands commence (en principe) le dimanche 15 septembre – de nombreux matchs sont déjà reportés, vendanges, champignons, et mutations obligent !-, les jeunes et sémillants dirigeants de l’entente , eux, ne chôment pas et jouent un match permanent autrement plus difficile, la recherche sans cesse renouvelée de nouveaux partenaires du club d’une part, qui apporteraient des réserves d’oxygène appréciées, mais aussi de dirigeants bénévoles pour soulager la tâche de ceux qui s’échinent déjà depuis plusieurs saisons, en dépit de leur jeune âge.

L’appel est lancé, et pour toutes les bonnes volontés, qui veulent aider, cuisiner, désaltérer, entraîner, discuter, soigner, écouter, consoler, faire quelque chose, quoi !, elles dirigent leurs pas vers le « Temple », le vieux et légendaire stade espiranenc de la rue Thiers, le mercredi ou le vendredi à partir de 19 heures 30 : elles pourront y rencontrer des gens d’excellente compagnie, trinquer ensemble, proposer leurs bons services, et refaire le monde, celui du rugby et tout le reste.

12/08/2013

Bientôt, la fête votive

photo_Fete_village1_edited.jpg

Le 15 Août, c’est l’Assomption, et c’est depuis toujours la fête votive au village. Et ce sont trois soirées de festivités qui sont proposées aux espiranencs.

Cela commence le 13 août, avec les Ass’xurits, qui, après leur vide-greniers réussi de fin juillet, remettent ça, avec le concours de la municipalité. Un apéritif est d’abord offert à la population, aux alentours de 19 heures 30. Puis ces jeunes gens servent un repas à la mode wallonne ( mais oui !) avec moules et frites à volonté. Ils ont d’ailleurs trouvé un slogan pour convaincre les indécis à participer : «  ayez la frite, mangez des moules ». Pour les festayres  qui veulent participer à ce repas, on s’inscrit en appelant le 06.79.50.57.94 ou le 06.84.02.11.28. Il en coûte 15 euros, et pour digérer, on écoutera le concert de rock and roll donné par « les Borones », un groupe vivifiant qui fera se déhancher jeunes et moins jeunes.

Le 14 août, c’est la tradition depuis des lustres, ce sont les rugbymen qui s’y collent. On se retrouve d’abord sous les platanes de l’esplanade de l’espace Jean Teulière pour un apéritif offert par la commune, puis on s’assied sous ces mêmes platanes pour un repas catalan concocté par les maîtres queux de l’ESC. Pour cela on s’inscrit auprès des dirigeants du club, et c’est toujours 15 euros.  Et la soirée se continue en rythme avec l’orchestre «  Making of ».

Enfin, le 15 août, le ballon ovale cède la place au ballon rond. En effet, c’est le BECE FC Vallée de l’Agly, le club de foot du village qui se charge de la soirée, avec l’aide de la municipalité.

A parti de 19 heures, le stand de la buvette et de la restauration rapide est ouvert, et à 22 heures, après avoir pris des forces, on dansera  avec la musique de l’orchestre «  Best of ».

Donc, pour continuer la tradition du 15 août au village, retrouver des amis un peu perdus de vue, participer à la vie de la commune et festoyer avec trois des plus dynamiques associations du village ( mais elles le sont toutes, au village !), on se dirige tous, pour ces trois soirées, vers l’épicentre ouvert et accueillant du village, l’espace Jean Teulière, son esplanade et son mail, en marchant, en courant ou en twistant.

photo_Fete_village2_edited.jpg

09/08/2013

Jeunesse à la mode

016.JPG

Juste avant de partir en vacances, le collège a créé l’événement. Certes il n’y avait ni le buzz ni l’effervescence des défilés de mode de la Rive droite ou de la Rive gauche de la Seine, mais sur la Rive droite de l’Agly, au collège Notre Dame des Anges, le « couvent », les élèves, en collaboration avec l’association « Tissons la création », obs. présenté le travail de toute une année en défilant devant les fashionnistas espiranenques pour présenter leurs créations, élaborées en commun avec l’association et les « cousettes » d’Espira.

007.JPG

Le tract et l’émotion ont marqué les premiers pas de ces jeunes mannequins qui se sont vite pris au jeu et ont, comme on dit, assuré.

008.JPG

Et c’est sous les applaudissements bienveillants d’un public conquis que les élèves, qui avaient œuvré sur un thème qui était tout un programme, «  Soyons fous », ont, dans un final aussi joyeux que bon enfant, remercié le public, les professeurs et l'équipe éducative du collège, engagés dans l’exercice, du début au bouquet final, et enfin l’association et Monique Desplas sa créatrice-animatrice.

009.JPG

012.JPG

Et comme on pouvait en plus acheter sur place les créations originales et uniques qui avaient été présentées, le gymnase, après s’être transformé en Grand Palais, est devenu, le temps d’un après-midi une braderie unique où le plaisir de l’achat d’un vêtement sans exemple ni double se conjuguait avec celui d’une action solidaire.

014.JPG

015.JPG

003.JPG

31/05/2013

Cousons, cousettes!

couvent tissons création 2013.JPG

Coudre, découdre, recoudre, c’est toujours travailler : cet adage, les cousettes et décousettes d’Espira  le connaissent bien et le pratiquent tout au long de l’année avec leur enthousiaste modestie légendaire.

Elles œuvrent ainsi en collaboration avec l’association « Tissons la création » pour récupérer des vêtements et des textiles afin de les « déstructurer » pour créer des vêtements  neufs, revendus ensuite à des prix très modiques  pour permettre à chacun de trouver vêture à son goût et selon ses moyens.

Ces deux associations de bonne volonté se sont une fois de plus unies pour travailler avec des jeunes élèves du collège Notre Dame des Anges, le « couvent ». Ils ont élaboré ensemble un projet collectif de formation qui repose sur la création et la présentation de vêtements et se sont ainsi retrouvés au collège pendant un semestre un mercredi après-midi sur deux pour œuvrer à la réalisation de ce projet qui va bientôt voir son aboutissement.

Ces rencontres intergénérationnelles ont pour but de nouer et consolider le lien social entre les générations, mais aussi de tisser – c’est bien le mot qui convient- de nouvelles solidarités, d’y sensibiliser  les élèves et de les éveiller  à la création artistique polymorphe, dans les domaines du vêtement, du décor et même des médias, puisque tout au long de l’année de cette formation un reportage a été réalisé par les élèves sur ses différentes étapes.

Ainsi, cette entreprise au long cours aura permis de réaliser et peindre vêtements et décors qui vont se dévoiler au cours d’un prochain défilé de mode.

En effet, l’association « Tissons la création », son animatrice-créatrice Monique Desplas, les décousettes et les collégiens proposent, le 5 juin 2013, à 15 heures,  dans le cadre spacieux du gymnase du collège, un défilé de mode qui aura lieu à l’occasion du printemps des solidarités initié par le Conseil Général dans tout le département.

Ce sera là une belle occasion à ne pas manquer pour faire d’un pierre plusieurs coups et maints ricochets : aller à la campagne, passer un bel après-midi, se laisser emporter par la magie de la mode, se vêtir avec goût et originalité pour une participation minime, rencontrer des personnes de bonne volonté, participer à une action solidaire, et retrouver son âme d’enfant en retrouvant les lieux chargés de mémoire et de nostalgie du collège de ses jeunes années.

07/12/2012

Collecte de jouets

peluches.jpg

Comme l’année précédente, l’association  républicaine R’Espira, organise pour Noël une collecte de vieux jouets, livres pour enfants, matériel de puériculture, vêtements en bon état, au bénéfice des Restos du cœur.

La collecte se tient sur deux jours, ce mercredi 5 décembre, de 10  heures à 12 heures 30 et de 14 heures à 16 heures, et le samedi 8 décembre de 10 heures à 13 heures.

Et comme pour symboliser la chaîne entre les générations, c’est au Raparou, le foyer des aînés, que sont reçus les dons. 

Alors, plutôt que de jeter les jouets et habits dont  on ne veut plus, de les laisser dormir et s’empoussiérer dans un coin, ou même d’aller les vendre dans un vide-greniers, l’association en appelle à la générosité de chacun pour venir en aide aux plus démunis et apporter un peu de joie et un sourire sur les visages des enfants en détresse.

L’appel, on s’en doute, sera entendu.

02/12/2012

La musique fait lever le grain

concert grain 1 10-2012.JPG

Les bénévoles de l’association « Le Grain », qui avaient fait le pari de rassembler du monde pour lever des fonds pour leur œuvre humanitaire et éducative n’étaient pas mécontent à l’issue du concert qu’ils avaient organisé à l’église Sainte Marie d’Espira.

En effet, il y avait près d’une centaine de personnes, mélomanes certes, mais surtout citoyens conscients de l’utilité et de l’urgente  nécessité de la tâche, qui sont venus écouter et admirer le récital de Maurice Clément-Faivre à la guitare, ou plutôt aux guitares, puisque l’artiste, pyrénéen venu de la cité légendaire de Saint Bertrand du Comminges,  est passé de l’une à l’autre, faisant ainsi découvrir la richesse insoupçonnée de cet instrument en même temps qu’il faisait découvrir les mélodies et les musiques aussi riches que variées de l’Espagne.

Les maîtres d’œuvre de la soirée, les dirigeants du « Grain », Lucien Civil et Jean-Claude Olive en tête, remercièrent chaleureusement les auditeurs qui, grâce à leurs dons,  allaient leur permettre de poursuivre leur œuvre de construction et  d’entretien d’écoles au Burkina Faso. Ils n’oublièrent pas dans leurs remerciements, pour leur aide logistique, matérielle et humaine, les jeunes Ass’Xurits, décidément impliqués dans la vie de leur village,  et la commune, représentée en particulier par Monique Dauré, adjointe à la culture.

Et c’est autour d’une table frugale mais conviviale que s’est terminée la soirée musicale, avant que les amis du « Grain » ne reprennent leur baluchon et leur bâton de pèlerin pour poursuivre leur campagne de bâtisseurs au cœur de l’Afrique. 

concert grain 2 10-2012.JPG

22/11/2012

Au don du sang

don-du-sang.jpg

La collecte saisonnière de sang et de plasma à Espira aura lieu ce jeudi 22 novembre à partir de 16 heures jusqu’à 20 heures, à la salle Joan Cayrol, comme toujours.

L’établissement français du sang et l’amicale des donneurs de sang bénévoles d’Espira espèrent et attendent en nombre les citoyens pour un acte de générosité et de donation facile, indolore et suivi d’un moment de convivialité partagé avec les autres donneurs autour d’une collation frugale mais reconstituante offerte par l’établissement français du sang.

Si le nombre de donneurs espiranencs est en constante augmentation, il n’est jamais suffisant : c’est à la fois le pari et la volonté des bénévoles de l’amicale des donneurs de sang de poursuivre cette croissance.