20/09/2013

L'ouverture de la chasse n'est plus ce qu'elle était

chasseurs.jpg

La mairie d’Espira de l’Agly communique :

 par arrêté municipal, sur proposition de l' A.C.C.A.,  et au vu et en raison du retard des vendanges , l' ouverture générale de la chasse est reportée au dimanche 29 septembre 2013.

 

29/08/2013

Les chasseurs à l'affût

CHASSEURS.JPG

C'est devant une trentaine de chasseurs que le président Louis Albafouille a tout d'abord excusé le maire d'Espira, Gérard Bile empêché au dernier moment par un problème familial.

Le président a ensuite déclaré ouverte l’assemblée générale de l' A.C.C.A avant d’en présenter le  rapport moral. Celui-ci fait état d’une bonne campagne en ce qui concerne lièvres, perdreaux et sanglier, mais d’une campagne mitigée en ce qui concerne les oiseaux de passage, grives et pigeons. Quant au lapin, ce fut une  saison de vaches maigres (si l’on ose dire !), car le léporidé est absent sur certaines parties du territoire et ce malgré les efforts faits en sa faveur, par la plantation de cultures à gibier et l’exploitation de cultures florales avec l'aide des élèves de l’école du Sacré Coeur et du collège Notre Dame des Anges.

S'en est suivie la présentation des comptes et du budget prévisionnel pour la campagne à venir. Ceux-ci  ont été approuvés sans réserve, de même que les nouveaux statuts présentés à l’assemblée.

Le président a aussi remercié la municipalité pour sa subvention ainsi que pour l'aménagement de la maison de la chasse, accueillante et fonctionnelle.

 Une discussion s’est alors engagée, d’où il est ressorti que pour la prochaine saison, le prix des cartes demeurera inchangé. Celles-ci pourront être retirées le 8 août et les 6 et 20 septembre 2013, auprès des membres du bureau.

En outre,  il sera effectué en cours de saison deux lâchers de faisans, et  la politique de culture à gibier sera maintenue.

Enfin, il n’ya pas eu cette année  de renouvellement du tiers des membres du bureau élu, puisque celui-ci  est effectué tous les 2 ans. Ainsi,  le bureau est maintenu dans son intégralité.

 L'ordre du jour étant épuisé, la séance est levée par le président, et chacun est retourné affûter ses fusils et sortir ses chiens pour que tout soit prêt pour l’ouverture.

28/05/2013

Savez-vous planter les...

plantations.JPG

Le lien social dans les villages se renforce des rencontres et de la coopération intergénérationnelle. De même, l’apprentissage scolaire trouve un complément nourrissant dans d’autres apprentissages, et celui de l’environnement n’est pas le moindre. C’est ce que pensent et mettent en pratique , à Espira, l’école privée du sacré Cœur et le collège privé de Notre Dame des Anges – le couvent- qui travaillent et agissent en commun avec les chasseurs de la commune et la fédération départementale de la chasse

Depuis trois ans maintenant, sur des terres mises à disposition par des agriculteurs du village, les enfants, conduits par leurs professeurs, Mme Marjorie Lepetit pour la moyenne section de la maternelle du sacré Cœur, et Mmes Bisserie et Noguer, professeurs de la 5ème «  Balzac », de la SEGPA ( section d’enseignement général et professionnel adapté) au  collège, vont semer des graines pour que s’épanouissent toutes sortes de fleurs multicolores. Cette semaison a plusieurs objectifs : il s’agit non seulement de réapprendre les gestes anciens de la terre et de participer à la création, mais aussi de réfléchir en pratique à la gestion des déchets sur notre terre, de faire découvrir les animaux sauvages autour des écoles, de l’abeille à au lapin, en passant par la mésange, la perdrix ou la chouette, de faire revenir les insectes dont se nourrissent les oiseaux comme la perdrix et de recréer par cette semaison les conditions propices au retour des abeilles. Les enfants ont pu aussi appréhender le cycle de la nature, puisque ce sont les quatre saisons qui ont été en quelque sorte visitées avec la diversification des graines semées, du blé au bleuet en passant par le coquelicot.

En outre, l’échange a été fructueux entre grands et petits, puisque il y a eu des séances de travail en classe communes, où les grands du collège ont fait la leçon aux petits de la maternelle.

La directrice du collège, Mme Delormel, et le maire du village, Gérard Bile, dont nul n’ignore sa connaissance du terroir et sa passion pour la chasse, accompagnaient l’opération, en compagnie des chasseurs de la commune, conduits par Roger Sire, leur trésorier, Alain Revol, le garde chasse, et Alain Capdevielle, leur secrétaire., tandis  que toute la logistique et la technique étaient assurées par Olivier Galaup et Benjamin Calmon, agents techniques de la fédération départementale de la chasse, mis gracieusement à la disposition de l’opération.

Et comme la tramontane s’était invitée, les graines ont volé aux quatre coins des champs, semblant ainsi reprendre la devise du plus célèbre des dictionnaires, qui annonce qu’il sème à tout vent.

(PS: Une longue absence de la connexion sur la Toile a privé le village de tout réseau pendant quelques jours; il semblerait que cela soit dû une fois de plus à des malveillances;les services ont fait diligence, mais  cela a tout de même duré et explique ce long tunnel sans articles sur le blog...)

23/09/2012

Quand les chasseurs s'assemblent

espira, espiranencs, salle des jeunes, espace jean teulière, chasseurs, nemrods,

Avant les premiers coups de fusil qui ouvrent la nouvelle campagne, les chasseurs espiranencs se sont rassemblées, et cela s’est fait, cela va de soi, à la salle des jeunes, puisque, comme on le sait, un chasseur ( une chasseresse ?) reste toujours jeune, galopant à travers la garrigue , devisant joyeusement à chaque halte  , toujours parant pour une nouvelle aventure.

L’assemblée générale 2012 s’est donc ouverte sous la présidence de Louis Albafouille, en présence de Monique Dauré, adjointe, représentant Gérard Bile, le maire, chasseur émérite et passionné lui aussi, mais retenu ce jour-là par d’autres obligations.

Ce sont donc 100 permis de chasse qui ont été délivrés, auxquels s’ajoutent 20 chasseurs autorisés, ( des « foresters » amoureux du terme espiranenc), et sur ces 120 chasseurs, 30 se consacrent aussi à la battue au sanglier.

Le rapport d’activités de la saison écoulée a fait apparaître quelques dominantes.

Ainsi, pour la chasse au lapin, après des débuts prometteurs, la maladie a causé la disparaître quasi-totale d’un animal naguère familier de notre campagne.

Pour la perdrix, les saisons se suivent et se ressemblent.

Le lièvre, quant à lui, et toujours bien présent sur le territoire, même si le prélèvement cette année a été inférieur à celui de l’année passée.

Pour les faisans, deux lâchers se sont déroulés dans de bonne conditions.

Quant au sanglier, encore une fois, la saison a été riche, avec 47 solitaires prélevés.

Après ce rapport , on est passé à l’approbation des comptes, à l’unanimité, et au renouvellement du tiers sortant du bureau.

Enfin, le prévisionnel pour la campagne qui commence a été lui aussi adopté à l’unanimité.

Une assemblée générale rondement menée donc, et qui s’est terminée par une proposition du président Albafouille de mettre en  culture à gibier certaines parcelles de vigne arrachées, avec l' aide de la communauté d’agglomération de l’archipel PMCA : les chasseurs prouvent ainsi qu’ils sont les premiers défenseurs de la nature qui est leur milieu naturel et qu’ils s’attachent à préserver et à maintenir.

29/05/2012

Chasseurs sachant chasser

 

espira, espiranencs, salle des jeunes, assemblée générale, chasseurs, chasse, acca,

Les chasseurs, on le sait, ont le sens du groupe et de l’assemblée. Chez eux, l’assemblée générale annuelle est  l’un des grands moments de l’année cynégétique, où, si l’on n’entend pas de coups de fusils, les réparties, les rires, quelques éclats de voix, et quelques tartarinades accompagnent gaiement et heureusement le rituel d’une AG qui sans cela aurait peut-être une allure un peu compassée sinon ennuyeuse.

Donc, les chasseurs d’Espira tiendront leur assemblée générale le vendredi 1er juin à 20 heures à la salle des jeunes, parce que la chasse est un élixir de jouvence.

Tous les adhérents sont vivement invités à répondre à l’appel du bureau de l’ACCA.

L'ordre du jour est immuable, même si son ordre varie souvent : on écoutera le compte-rendu financier avant de voter pour donner quitus au trésorier, on dressera le rapport moral de la saison écoulée, on proposera quelques pistes prévisionnelles pour la saison à venir, on renouvellera le tiers sortant du bureau actuel, enfin, on passera aux questions diverses, et on finira par les savoureuses et toujours renouvelées histoires de chasse.

C’est pourquoi le bureau de l’ACCA compte sur la présence de tous les sociétaires  pour cette réunion essentielle et unanime.

30/03/2012

Les petits jardiniers

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

Sortir de la classe, prendre l’air, passer le fleuve et faire un peu l’école buissonnière, les écoliers, petits et grands, adorent ça.

Quand, en plus, c’est pour jouer les petits jardiniers, travailler pour la fête des mères, et  contribuer à la sauvegarde de la planète, la fête est complète.

Si, en outre, cette sortie est l’un des moments majeurs d’un projet pédagogique consacré à la découverte de la nature et à la protection de l’environnement, on a joint l’utile à l’agréable, et le ludique à l’éducatif.

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

C’est ainsi que les enfants de l’école maternelle privée du Sacré Cœur, conduits par l’équipe pédagogique, se sont rendus sur la rive droite de l’Agly, comme l’avait déjà fait l’école l’année précédente , dans un champ mis à leur disposition par un propriétaire terrien du village.

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

Arrivés sur place, et accueillis à la fois par les chasseurs espiranencs, le maire du village, Gérard Bile, et une délégation de la chambre d’agriculture, ils ont semé à tout vent – il ne manque pas, dans la plaine du Roussillon !- des semences de toute sortes, qui pousseront bientôt et produiront un joli parterre de fleurs multicolores que l’on viendra cueillir pour offrir des bouquets parfumés aux mamans à l’occasion de leur fête.

Celles-ci feront semblant de découvrir le secret et s’extasieront en recevant l’ inestimable cadeau. 

espira, espiranencs, école du sacré coeur, chasseurs, équipe pédagogique, agly

22/03/2012

Une éducation à l'environnement

011.JPG

Même s’il est essentiel d’apprendre à lire, écrire et compter, l’enseignement n’ignore plus aujourd’hui la nécessité  de l’éducation à l’environnement et au développement durable si cet enseignement est permanent et constant, et se nourrit de petits gestes simples et salutaires, et d’apprentissages élémentaires, : par exemple, ne pas jeter des papiers n’importe où, et ramasser ceux qui traînent,, il se construit aussi à partir de formations pratiques spécifiques.

Ainsi, les classes de 4ème et 5ème SEGPA ( sections d’enseignement général et professionnel adapté ) du collège privé Notre Dame des Anges, à Espira, à l’initiative de leur professeur Mylène Noguer, soutenue par la directrice de l’établissement, Corine Delormel, ont vécu une journée consacrée à l’environnement.

Accompagnés et guidés par des professionnels de la Maison de la chasse et de la nature, Benjamin Calmon, chargé de mission, Olivier Galaup, technicien,  et Léa Bassou, volontaire du service civil, dans le cadre de la mission d’éducation à l’environnement, les collégiens ont d’abord, le matin, travailler en ateliers à l’intérieur de la classe, le premier consacré aux saisons, et le second à la faune et à la flore locales ainsi qu’aux méthodes culturales.

L’après-midi, ils se sont rendus à pied, avec leur professeur, leurs conseillers et la directrice du collège, à la rencontre de l’ACCA ( association communale de chasse autorisée) locale, représentée par son président Louis Albafouille, son secrétaire Alain Capdevielle, son trésorier Roger Sire, et le garde chasse bénévole Alain Revol, auxquels s’était joint Gérard Bile, le maire du village, grand chasseur devant l’éternel et parfait connaisseur de son territoire, dans un champ au dessus de l’Agly, mis gracieusement à leur disposition par un propriétaire terrien de la commune, Christian Remaury.

012.JPG

Là, ils ont semé avec application toutes sortes de graines florales dont ils viendront régulièrement vérifier la pousse pour enfin confectionner , au printemps, des bouquets multicolores pour la fête des mères.

Nul doute que celles-ci sauront apprécier l’humble et précieuse offrande.

020.JPG