11/06/2013

La fabrique se fabrique

espira,espiranencs,lotissement,fabrique,chemin d'estagel,rue du 4 septembre

Le village continue de s’agrandir, repoussant ses limites de plus en plus loin.

Si bientôt, un lotissement se créera au bord de la route de Bayonne, franchissant ainsi symboliquement l’une de ses frontières historiques, la route de Montpins,  pour s’étirer vers l’Ouest, du côté de Cases de Pène, un autre est déjà en cours d’édification au cœur du village.

En effet,  les premiers coups de pelle et de pioche du lotissement joliment nommé «  La fabrique », au bord du chemin d’Estagel, ont été donnés.

Bientôt, 24 pavillons occuperont la place, et de nouveaux espiranencs viendront habiter le village.

La commune mettra alors à profit cette occasion pour ouvrir une nouvelle voie, qui établira ainsi une liaison entre deux des principes artères du village, la rue du 4 Septembre et le chemin d’Estagel. Cela facilitera la communication et  la circulation entre le cœur historique du village et les grands quartiers du Sud, et désengorgera, du moins c’est l’un des buts recherchés, la rue du 4 Septembre, qui, aux heures de rentrée et de sortie d’école, n’a rien à envier aux boulevards urbains embouteillés.

Ainsi change le village, et la vision des cartes postales d’antan que s’arrachent les collectionneurs montre à loisir combien  sa géographie, son architecture et son urbanisation en ont été profondément modifiées.

08/04/2013

Grands travaux dans la commune

espira fa temps.png

Les périodes hivernale et printannière  semblent les plus appropriées pour occasionner le moins de gêne par la réalisation des grands  travaux nécessaires dans une commune en pleine expansion qui veut être de plein pied dans la modernité et répondre aux demandes d’une population croissante  et avertie.

Ainsi, plusieurs chantiers importants ont débuté ou  vont débuter dans les tous prochains jours dans le village. Malgré le soin attentif pris avec les entreprises pour déranger le moins possible les voisins et les habitudes, Gérard Bile, maire d’Espira, demande un peu de patience bienveillante aux citoyens  qui seront le plus particulièrement exposés à cette gêne occasionnelle.

 

On peut alors passer en rapide revue les travaux en cours ou en voie de réalisation.

 

Canalisation d’eau de Montpins

Après la première tranche menant du village à la montée du casot d’en Guibau, la deuxième partie de changement de la canalisation d’eau potable alimentant Montpins va commencer le 11 mars prochain et devrait se terminer le 19 avril en arrivant au mas Gardies.

La troisième et dernière tranche se fera dans les toutes prochaines années.

Depuis de très longues années, le village était habitué à des fuites régulières et son entrée dans la communauté d’agglomération de l’archipel PMCA a accéléré la réalisation de ces importants travaux jusqu’alors régulièrement différés.

 

Démolition de l’immeuble Comerly

Poursuivant son programme de réhabilitation du centre urbain, le conseil municipal, après quatre démolitions, en 2012, de bâtiments vétustes et dégradés, continue son œuvre de salubrité et d’assainissement en faisant procéder dès les tous prochains jours à la démolition de la grange faisant le coin des rue Pierre Lefranc et Arago.

Cette démolition  facilitera la circulation automobile et dégagera plus d’espace pour le stationnement des véhicules : dans ce quartier au cœur du village, le plan de développement à long terme commence à se dessiner.

 

Lotissement de la Fabrique

Située au centre du village derrière les courts de tennis de l’espace Jean Teulière, la propriété Desboeufs dispose de  8.624 mètres carrés sur lesquels les propriétaires vont construire un lotissement de 24 pavillons résidentiels.

Profitant de cette réalisation, la municipalité va mettre à profit cette réalisation d’un nouvel habitat résidentiel pour proposer une amélioration urbanistique, en créant une artère de liaison entre la rue du 4 septembre et le chemin d’Estagel, deux des voies les plus fréquentées du village.

Un sens unique dans la direction du chemin d’Estagel permettra alors de résoudre au mieux le problème des entrées et sorties de l’école du Sacré Cœur.

 

Une autre importante série de grands travaux d’amélioration du cadre de vie devrait suivre incessamment et l’occasion se présentera rapidement de les évoquer.

( En photo, une vue du village et de la place de la République  il y a déjà longtemps: seul le platane subsiste)

25/05/2012

Routes et déviations

rond point cimetière.jpg

Comme cela a été annoncé dans L’Indépendant du  16 mai, les travaux d’édification du rond-point du cimetière, à Espira et l’aménagement de ses voies d’accès , ont commencé et vont durer plus de deux mois.

En conséquence, la circulation des véhicules et leur stationnement sont interdits sur la RD 5, qui joint le chemin d’Estagel à la route de Bayonne, du 21 mai au 3 août 2012 inclus. Des déviations ont bien entendu été mises en place et cela n’occasionne qu’une gêne légère et une imperceptible perte de temps, et peut permettre de redécouvrir des lieux et chemins oubliés.

Il n’est pas inopportun de rappeler que des travaux plus importants ont lieu sur la RD 117, la route de Bayonne, du rond-point de la Fraternité, à l’entrée Nord de Perpignan, à hauteur de l’aéroport, jusqu’à l’échangeur de Peyrestortes inclus, que ces travaux vont aussi durer deux bons mois, et que là aussi des itinéraires de déviation ont été mis en place.

C’est un peu de patience qui est demandée pour une amélioration de la circulation, un renforcement de la sécurité et un mieux-être de tous les usagers, très nombreux , qui utilisent quotidiennement ces voies.

Travaux dans la commune

L’approche des beaux jours , c’est aussi l’arrivée des grands travaux que le mauvais temps interdit.

Un grand chantier va donc s’ouvrir au village, à son entrée orientale, du côté du cimetière. En effet, le rond-point tant demandé, tant espéré et tant attendu va voir le jour et les travaux commencent dès cette semaine. Ils devraient durer jusqu’au début du mois d’août, et s’ils vont occasionner une gêne passagère aux usagers, le bien-être à venir de ceux-ci n’en sera que plus apprécié.

Ce rond-point va fluidifier la circulation pour les véhicules utilisant la route de Rivesaltes, le chemin d’Estagel, la rue du 4 septembre et la RD 5 qui fait la liaison du village avec la route de Bayonne.

Il est alors demandé à tous de prendre patience et conseillé aux usagers d’utiliser les nombreux autres itinéraires disponibles pour éviter d’inutiles embouteillages et  d’évitables désagréments. Il sera d’ailleurs procédé,  pour de courtes périodes, à une nécessaire fermeture minimale de la circulation à cet endroit, comme à la gestion des flux par feux rouges : la population en sera avisée au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

22/01/2011

En route avec le bus de l'agglo

Autobus68.jpgÇa y est, depuis le 1er de l’an, le « bus de l’agglo » a pris ses marques et conduit les espiranencs au « chef-lieu » en faisant un petit crochet par Rivesaltes. Arrivé en ville, il vous dépose à n’importe quel arrêt de bus, comme le fait tout bus urbain Il n’y a pas moins de 10 navettes vers Perpignan au départ d’Espira, de 6H41 le matin à 20H18 le soir, et autant pour le retour, avec départ au Castillet ou place de Catalogne, qui permettent d’aller en ville à sa convenance, d’y faire des emplettes et de revenir au village (presque) quand on veut.

Les horaires de départ et de retour sont affichés aux arrêts de bus, parking de l’école Jean Alio, avenue du Bicentenaire ou Chemin d’Estagel. On peut aussi les consulter sur le site de la CTPM ( compagnie des transports Perpignan Méditerranée). Il en coûte 2 euros pour l’aller-retour, le trajet se fait en toute quiétude en un peu moins d’une heure, et une nouvelle convivialité ainsi se crée entre usagers de ce nouveau moyen de transport économique, pratique et finalement, citoyen. Et si l’envie vous en prend, vous pouvez aussi prendre la route de l’Ouest et remonter la vallée d l’Agly, vers Cases de Pène, Estagel, Tautavel ou Vingrau.

 

18/01/2011

Un jardin d'enfants tout nouveau, tout beau

inaugu jardin enfants 12-10.jpgPour la nouvelle année ( et celles qui vont suivre), c’est un nouveau jardin d’enfants que la commune offre à ses jeunes citoyens. C’est un espace ludique conçu avec le quadruple souci de la sécurité, de la diversité, du plaisir et de l’éducation. Les angles ont été arrondis, les matériaux adoucis, le parcours astucieux, et la géométrie amusante, tandis que l’espace est sécurisé et protégé  et qu’un revêtement de sol souple et doux préserve des chocs, des cris et des larmes. Au milieu de l’espace on trouve un étonnant portique conjuguant toutes sortes de jeux, du toboggan classique à la barre de pompiers, en passant par le filet de grosses cordes, les cubes superposés que l’on traverse d’un bout à l’autre ou des plates-formes où prendre pied. Non loin, les balançoires attendent les apprentis de l’escarpolette, et les tout-petits peuvent faire leurs premiers essais sur de petits animaux à bascule montés sur ressort. Enfin, l’indémodable tourniquet triplace s’est mis au goût du jour pour combler les envies de ronde endiablée.

Dans cette belle réalisation, qui s’accompagne, au bord du chemin d’Estagel, d’un nouveau parc de stationnement pour les voitures des parents venant accompagner leurs enfants aux jeux ou les chercher aux écoles proches, la commune a bénéficié de l’aide du conseiller général Jean-Jacques Lopez sous la forme d’une dotation  redistribuant une part des amendes de police pour la mise en sécurité d’équipements publics en fonction de la pertinence du projet.

Il faut croire que celle-ci n’a guère fait de doute, vu la qualité de la réalisation et le contentement des élus, maire et conseiller général en tête, lors de l’inauguration en toute simplicité. Il a été plus difficile alors de les convaincre de monter sur le portique pour essayer les jeux: on peut avoir garder son âme  d’enfant tout en ayant perdu un peu de la plasticité et de la souplesse de ses jeunes années.

( en photo, le maire, Gérard Bile, le conseiller général, Jean-Jacques Lopez, et une partie du conseil municipal coupent le ruban au pied du portique.)