28/10/2013

Fête de la figue 2013

DSCF0029.JPG

Malgré une météo mi-figue « mi-raisin », la fête de la figue a comme à son habitude tenu toutes ses promesses. La matinée était belle et trente exposants prenaient place sur l'esplanade de l'Espace Jean Teulière. La reine d'un jour était mise en valeur par les professionnels qui en flattaient ses vertus et les milles façons de la transformer pour la consommer.

D'autres exposants de produits du terroir flirtant entre la « Coll de Ségnora » et la « Bourjeassotte » apportaient cette note d'authencité à cette journée.

En effet on pouvait s'attarder sur les stands de charcuterie artisanale, de produits laitiers, de pains traditionnels et jus et nectars de fruits, made in Espira de l'Agly, de glaces fermières aux différents parfums et tant d'autres.

 

Le public venu nombreux pouvait flâner entre les stands, acheter à souhait et s'intéresser à l'activité des 15 associations implantées sur l'esplanade.

L'appétit aiguisé par tant de bonnes choses, les « affamés »

se retrouvaient dans la cour du « raparou » où un repas concocté par les rugbymans de ESC-BAC-ASP était servi avec maestria.L'escargot à la catalane était le plat principal et associait également la figue de l'entrée au dessert.

Après ce succulent repas, les convives ont regagné l'esplanade

et malgré les caprices du temps ont assisté au concert gratuit de David Kilembé sur le podium de France Bleue Roussillon.

Comme chaque année le concours de la meilleure confiture de figues a désigné Louisette Maury, reine de la figue et ses deux dauphines : Syvie Garcia Prince et Concetta Francescatto.

Les deux piliers de cette manifestation Daniel Camenen, adjoint au Maire et André HUGUET, savouraient le succés de cette journée et sont bien décidés à remettre çà l'année prochaine.

Dany GOIZE

29/09/2013

La figue revient!

espira,espiranencs,espace jean teulière,esplanade,esc-bac-asp,fête de la figue

Et c’est déjà la quinzième année ! Aujourd'hui dimanche 29 septembre, à l’espace Jean Teulière, des abords de l’hôtel de ville jusqu’au chemin d’Estagel, sur l’esplanade et tout au long du mail, tout ce qui de près ou de loin a quelque chose à voir avec les figues et les figuiers sera réuni toute la journée pour accueillir visiteurs, curium, chalands et amateurs.

Sous la haute responsabilité de Daniel Camenen, adjoint au maire et grand organisateur de le fête depuis sa création, cela commence dès 9 heures avec, au micro,  Philippe Anglade, de France Bleue Roussillon, qui animera toute la journée, passera de stand et stand, et assurera le show.

On pourra flâner tout au long des allées, acheter figues fraîches et figues séchées, confitures et vinaigre de figues, plants de figuiers de toutes sortes et de toutes origines, et toutes autres sortes de produits dérivés de cette production si propre aux rivages méditerranéens.

Comme un fruit ne va jamais sans accompagnement, d’autres étals couverts de différents produits du terroir, de la charcuterie aux desserts, voisineront avec la vedette du jour, et on pourra ainsi faire son marché complet sur place.

Entre deux achats ou deux dégustations, on pourra se rendre à la salle Joan Cayrol, pour y découvrir une magnifique exposition de photos sur les oiseaux de montagne.

A midi, comme toujours, ce sont les rugbymen de l’ESC-BAC-ASP qui s’y collent et qui assureront avec leur maestria et leur bonne humeur habituelles la restauration, pour une somme modique. On peut s‘inscrire à l’avance auprès des dirigeants de l’ovalie ou s’en charger le matin même en les rencontrant.

Le temps de prendre un café, et on se rendra à la salle des jeunes pour y écouter une conférence sur les orchidées sauvages.

Comme toujours, à l’occasion de cette fête, est organisé le concours de la meilleure confiture de figues : tous les candidats et toutes les candidates sont invités à porter un pot de leur création au podium à 14 heures afin de les soumettre au jury qui délibèrera et rendra son verdict vers 17 heures 30.

Enfin une tombola permettra de gagner de nombreux lots.

Et pour égayer le tout, à partir de 15 heures, un concert gratuit sera donné par Davy Kilembe, auréolé de ses prix Georges Brassens et France Bleue National.

C‘est donc un programme somptueux et appétissant qui attend tous les amateurs et toutes les amatrices le dimanche 29 septembre pour célébrer ensemble la figue et le figuier.

14/10/2012

Belle fête malgré le temps

013.JPG

Ils ont craint le pire, les organisateurs de la fête de la figue, le matin, quand les exposants ont commencé à s’installer : le ciel était bas et un crachin persistant tombait sur le mail et l’esplanade de l’espace Jean Teulière.

Qu’à cela ne tienne, peu à peu, les stands ont ouverts,  le monde a commencé à arriver, les nuages se sot retirés et les organisateurs ont commencé à respirer. Bien sûr, les professionnels de la figue et des figuiers – avec les espiranencs du Pilou, la famille Fabre, en figure de proue-  étaient les rois de la fête, mais ils étaient accompagnés de nombreux exposants de produits du terroir, du hors d’œuvre au dessert, en passant par les charcuteries ( on remarquait ainsi de la charcuterie de buffle venue de Catalogne-Sud, avec une enseigne  au nom évocateur, «  la bufala de l’Emporda ») les jus de fruits, les vins, les liqueurs et le café.

006.JPG

Cela faisait donc une quarantaine d’exposants et on pouvait faire son marché sur place. Les chalands pouvaient aussi s’arrêter devant les créations des artisans locaux et admirer leur originalité et leur inventivité , comme par exemple les créations de l’espiranenque Danielle Piret, et sa petite entreprise «  De filles en aiguilles », qui, comme l’indique son nom, propose des créations en tissu à l’usage des jeunes ( et moins jeunes) filles.

007.JPG

Parmi les curiosités, on s’attardait devant un producteur de cucurbitacées de toutes sortes, de toutes formes et de toutes couleurs, qui présentait des spécimens rares de plusieurs kilos.

022.JPG

023.JPG

Plus la journée avançait, plus la pluie laissait la place au beau temps qui amenait avec lui les visiteurs, de plus en plus nombreux.

010.JPG

Et la place était pleine l’après-midi, pour le clou musical de la fête, avec le concert du duo des Alchemist qui à leur habitude ont ravi et enflammé la foule.

019.JPG

Les rugbymen de l’ESC-BAC-ASP qui assuraient la restauration, même s’ils n’ont pas pu servir en plein air sous les platanes, se sont acquittés avec professionnalisme de leur tâche comme à l’accoutumé et ont servi escargots catalans ou poulets basques aux convives à l’intérieur de la salle Joan Cayrol qui s’est avérée alors un peu petite pour l’occasion.

Et la fin de la journée  vu le moment attendu, la délibération du concours de la meilleure confiture de figues, qui a vu un trio d’espiranenques occuper le podium, ave Thérèse Revol en première place, entourée de ses dauphines Nadine Trafi et  Sylvie Gavilan.

En fin de journée, il restait encore beaucoup de visiteurs et d’acheteurs, alors que les exposant commençaient déjà à défaire leurs étals.

Et les organisateurs pouvaient enfin remiser leur inquiétude au placard et penser déjà à l’année prochaine.

29/09/2012

Fête de la figue, quatorzième édition

figuiers.jpg

Cela pourrait être un marronnier, ce sont les figuiers, et les figues.

C’est déjà la quatorzième saison qu’est célébrée à Espira la fête de la figue, initiée conjointement, par Daniel Camenen, André Huguet, et Henri Fabre, le producteur local de figues, et de ses produits dérivés, de la confiture à la liqueur, en passant par le vinaigre.

Désormais, la fête a pris ses quartiers d’automne sur l’esplanade et le mail de l’espace Jean Teulière, et ouvre aussi les portes de la salle des jeunes et de la salle Joan Cayrol pour diverses conférences et expositions.

C’est donc ce dimanche 30 septembre, toute la journée. L’ouverture des portes symboliques se fera dès 9 heures le matin, et c’est le bien connu Philippe Anglade, de France Bleue Roussillon qui animera la journée.

Dès 10 heures, à la salle des jeunes, on pourra visiter une exposition sur  les oiseaux et les fleurs du Roussillon, tandis qu’à côté, l’espiranenc Daniel Dayre, de l’association «  Enfance et Nature » présentera un diaporama sur la pollinisation de la figue, diaporama qu’il représentera aux retardataires ou à ceux qui ne sont pas du matin, l’après-midi à 17 heures.

figues.jpg

            Entre-temps, on pourra flâner sur la place et les allées, et aller de stand et stand faire le plein de bonnes choses, goûter, déguster, écouter, et se laisser emporter par les saveurs et les parfums.

Cela conduira les chalands vers midi, ou le club de rugby local, l’ESC-BAC-ASP et ses joyeux lurons, fidèle à leur tradition de convivialité, assureront la restauration, pour un menu où la figue sera reine, et accompagnera des escargots à la catalane ou du poulet à la basquaise, dans un cosmopolitisme de bon aloi. Il en coûte 15 euros par personne ( 13 pour les enfants de moins de 15 ans), et on s’inscrit jusqu’au dernier moment à la mairie, ou auprès des dirigeants du club, ou même le matin en se rapprochant de la buvette.

Après le repas, on pourra assister à une conférence sur les fleurs et oiseaux du Roussillon, par Benjamin Joffre, qui accompagnera ainsi l’exposition visible toute la journée.

A 16 heures, viendra le moment attendu des gourmands et des gourmets, la délibération du jury pour le concours de la meilleure confiture de figue. Il est donc opportun de rappeler qu’on peut toujours s’inscrire à ce concours auprès des services communaux en mairie, et même jusqu’au denier moment auprès des responsables de la journée, en apportant son ( ou ses) pot(s) de confiture artisanalement confectionnée. La remise des prix se fera vers la fin de la journée , à 17 heure s 30.

Et puisque tout finit ( et commence) par des chansons, c’est le célébrissime duo «  Al Chemist » qui donnera un concert gratuit et qui fera chanter et swinguer les passants..

Donc, le rendez-vous est pris pour célébrer la figue et les figuiers qui règnent sur les terres du pays catalan et passer une agréable journée, en espérant que l’été indien soit au rendez-vous.

06/10/2011

Mangez des figues!

espira, espiranencs, espace jean teulière, salle des jeunes, salle joan cayrol, fête de la figue, mail, raparou, esc-bac-asp, jordi barre, confiture, piloEn fruits, en confitures, et même en liqueur ou en vinaigre! Ou cultivez-les chez vous ! C’est ce que semblaient dire les producteurs de figues rassemblés à l’espace Jean Teulière pour la treizième édition de la fête de la figue à Espira. Et comme toujours, le public a répondu à l’appel dès le matin, puisque les stands venaient à peine d’ouvrir que certains étaient déjà pris d’assaut et qu’on pouvait voir les chalands repartir chez eux les bras chargés de cageots, de pots et même de petits plants de figuiers qu’ils allaient replanter dans leur jardin.

Toute la journée, l’affluence n’a cessé autour bien sûr des rois de la fête, les producteurs de figue, au nombre de cinq , avec en figure de proue les espiranencs des Jardins du Pilo, mais aussi de nombreux autres étals présentant divers produits du terroir, tant et si bien que l’on pouvait remplir sa besace et composer un menu complet, de la charcuterie au fromage, en passant par le pain et les desserts. C’étaient donc quarante exposants qui aiguisaient la gourmandise et attiraient le regard.

Mais la fête de la figue n’est pas seulement une réunion gastronomique : la salle Joan Cayrol accueillait ainsi, et cela est toujours  dans la tradition, une exposition des métiers du bois, avec une dizaine de professionnels qui présentaient leurs œuvres, dont la plupart étaient de véritables chefs d’œuvre faits au tour. La salle des jeunes, quant à elle, a accueilli une exposition « multiple », puisque qu’elle était dédiée par Pascale et Benjamin Joffre aux champignons, aux oiseaux et à la grande faune cynégétique de nos bois et de nos montagnes, avec une conférence et un diaporama dans l’après-midi consacrée aux oiseaux, et en particulier au grand tétras , et à une démonstration par Pascale de l’utilisation des appeaux.

Le temps du midi a permis aux rugbymen de l’ESC-BAC-ASP de montrer leur savoir-faire tant organisationnel que culinaire puisqu’ils ont servi plus de 130 repas, et que les « boles de picolat » ont fait le régal des convives. Dans l’après-midi, si l’émotion et la  tristesse ont un moment gagné, avec Philippe Anglade à la voix étranglée par la peine,  tout le public orphelin de Jordi, les Alchemist ont su chauffer le théâtre en plein air par leur talent, leur éclectisme et leur dynamisme. Est venu enfin, avant le tirage de la tombola, le moment attendu par les cordons bleus, la délibération du jury pour le concours de confitures. C’es, après une longue et difficile délibération, Sylvie Fressigné qui l’a emporté, devant Ghislaine Ribes et Louisette Maury, et les lauréats pouvaient se congratuler tant leurs recettes ont fait les délices du jury.

L’après-midi allait ainsi sur sa fin, jusqu’au tirage de la tombola, et le public a eu du mal à quitter la place, encouragé à la fois par la diversité et l’abondance des bonnes choses qui étaient encore  exposés et par une superbe journée de l’été indien, qui en Catalogne est, comme on sait, particulièrement agréable. Les élus de la commune, autour de Gérard Bile, le maire, Daniel Camenen, l’adjoint qui est le grand organisateur de la fête depuis des années, et Monique Dauré, l’adjointe en charge de l’animation et des associations, pouvaient souffler, après avoir toute  la journée tenu sans désemparer la buvette, des cafés du petit matin aux rafraichissements d’une chaude fin de soirée.

espira, espiranencs, espace jean teulière, salle des jeunes, salle joan cayrol, fête de la figue, mail, raparou, esc-bac-asp, jordi barre, confiture, piloespira, espiranencs, espace jean teulière, salle des jeunes, salle joan cayrol, fête de la figue, mail, raparou, esc-bac-asp, jordi barre, confiture, piloespira, espiranencs, espace jean teulière, salle des jeunes, salle joan cayrol, fête de la figue, mail, raparou, esc-bac-asp, jordi barre, confiture, pilo

02/10/2011

Fête de la figue: treizième édition

Il ne faut voir là aucun signe particulier, de bon ou de mauvais augure, mais c’est déjà la treizième édition de la fête de la figue qui se profile à l’horizon proche.

Elle se tient ce dimanche 2 octobre 2011, en même temps que le forum des associations, sur l’esplanade et tout au long du mail de l’espace Jean Teulière.

Daniel Camenen, adjoint au maire, André Huguet, héraut des produits du terroir, sont toujours aux manettes, et le premier sentiment qui va les habiter au petit matin sera un mélange d’émotion et de tristesse, puisque ce sera la première fête sans Jordi. Le grand Jordi Barre, en effet, faisait l’amitié fidèle de venir chaque année animer et enthousiasmer l’après-midi par sa chanson, et même si sa voix sera toujours présente, son affectueuse présence manquera. Les Al Chemist, le groupe qui monte en Catalogne Nord, sera bien présent lui, et viendra amicalement animer et enchanter la journée.

figue Henri.jpg.JPG On pourra donc, ce dimanche 2 octobre,  dès 9 heures, acheter figues, figuiers et produits dérivés comme confiture, vinaigre ou liqueur de figues. Et on pourra aussi remplir son panier avec les produits du terroir qui accompagnent le fruit roi de la fête, du pain au vin en passant par les charcuteries ou les formages.

Pour agrémenter la journée, on aura le loisir d’assister, à 14 heures, à une conférence sur les oiseaux des forêts catalanes, proposée par Benjamin Costa à la salle des jeunes, en même temps que se tiendra, au même endroit, une présentation des champignons de nos prés et de nos bois.

Les Al’Chemist mettront le feu lors de leur concert, à 15 heures 30, et à la mi-temps de ce concert, se réunira le jury du concours de la meilleure confiture de figues. Pour cela, tous les confituriers et confiturières qui souhaitent concourir sont invités à apporter leurs créations en pot, au stand d’Enfance Majuscule, au Forum. Les trois gagnants seront récompensés par des bons d’achat.

Toute la journée, à la salle Joan Cayrol, et c’est aussi une tradition, se tiendra l’exposition sur les métiers du bois, tandis que l’espace muséal de l’hôtel de ville sera ouvert pour accueillir les amateurs de dessins et de BD qui voudront visiter l’exposition de l’artiste Gen-Clo.

Comme la journée sera longue et remplie, on pourra se restaurer sur place le temps de midi, au Raparou, servi par les inoxydables dirigeants de l’Esc-Bac-Asp, qui auront délaissé un temps le ballon ovale pour se mettre aux fourneaux et aux grillades.

Et tout au long de la journée, on pourra se désaltérer en boissons chaudes ou froides, selon le temps, les envies et les goûts. Puis, à 18 heures, le rideau tombera, jusqu’à la prochaine fête de la figue

(en photo, Henri Fabre, le patriarche des jardins du Pilo)