06/10/2013

La fête aux seringas

fête seringas.JPG

Les quartiers sont de plus en plus nombreux à faire la fête, au moins une fois l’an, et plus particulièrement ce rendez-vous devient une tradition dans qu’on appelait naguère des lotissements, et qui sont maintenant des quartiers déjà anciens et bien ancrés dans l’histoire et la géographie du village.

Il est ainsi du quartier des Seringas, du côté Sud du chemin d’Estagel, l’un des premiers à consacrer une soirée à cette heureuse coutume.

C'est donc par une belle soirée de fin d'été que les Seringaïres se sont retrouvés  autour d’une table commune pour leur festif repas annuel. Il s’agissait en l’occurrence d’une magnifique paella préparée de main de maître par Antoine, maître-queux méticuleux et  inventif. Après les nourritures terrestres, place a été fait aux  danses et chants de toutes époques qui ont égayé la soirée.

Il y a même eu le petit événement inattendu qui fait que la soirée deviendra mémorable.

Et on s’est séparé rassasiés et contents au cœur de la nuit en pensant à l’année prochaine : le rendez-vous est pris pour déguster, cette fois, des « Boles de Picolat » qui donneront une couleur catalane à cette rencontre conviviale et joyeuse qui, mine de rien, consolide, s’il en est besoin, le lien social.

08/08/2013

Bonjour chez vous

011.JPG

C’est une nouvelle convivialité qui peu à peu se construit dans les villages, que ce soit dans les nouveaux quartiers, qu’on appelait naguère les lotissements, ou dans les anciens, au cœur du vieux village et de ses rues historiques.

Et l’été est propice à un rassemblement amical et festif des résidants de ces quartiers, autour d’une grillade de souches et de sarments où cuisent roustes et saucisses,  d’un peu de vin d’ici et d’autres gourmandises et rafraichissements.

Ainsi, le quartier « Duverney », en face   du cimetière, est bien vivant et est habité par une jeunesse joyeuse et ingénieuse.

Et ils étaient une bonne cinquantaine à s’être rassemblés pour ce rendez-vous annuel devenu traditionnel, enfants et parents, et à deviser depuis l’entrée du crépuscule jusqu’à une heure très avancée de la nuit, tant ils avaient de choses à se dire de projets à évoquer, d’histoires à se raconter, de rires à partager.

Deux édiles municipaux s’étaient joints à la fête, Monique Dauré, adjointe au maire, en charge de la culture, et cette fête des voisins se rattache désormais à la culture populaire, et André Goizé, conseiller municipal.

Les deux élus ont su apprécier la convivialité régnante, et ont trinqué – avec toute la modération qu’il se doit- avec leurs hôtes d’un soir à une vie villageoise joyeuse et paisible.

20/09/2012

Les beaux quartiers

fête quartier saubebelle 7-12 (1).JPG

Peut-être que si Aragon était passé par là, il se serait arrêté prendre l’apéritif pour revivre une des (s)cènes de son roman. Car c’était , en plein milieu des vacances d'été, la fête du joli quartier du « village », entre Agly,  couvent et église Sainte-Marie.

Au delà des fêtes de village, de plus en plus nombreux sont les habitants d’un quartier qui souhaite se rassembler autour d’une ambiance chaleureuse et vicinale.

Cette fois, c’est sous l’impulsion de Monique Barrère, directrice de l’école Jean Alio, et Nicole Saubebelle, conseillère municipale, et riveraines toutes deux du quartier, que s’est tenue la première fête du coin.

fête quartier saubebelle 7-12 (2).JPG

Et ce n’est pas en « desperate housewives » qu’elles ont organisé cette conviviale et amicale réunion : chacun y est allé joyeusement de son écot, mis la main à la pâte,  apporté sucré et salé,  et de quoi arroser tout cela avec des crus choisis.

Ils étaient une bonne cinquantaine sur la placette et dans les rues du « village », et les libres propos , conversations et amusements se sont gentiment terminés aux alentours de minuit : on peut faire la fête de son quartier et respecter le repos des amis du quartier voisin !

fête quartier saubebelle 7-12.jpg