21/02/2013

Les cuivres étaient à l'unisson

005.JPG

Un brass band, c’est un orchestre de cuivres ( coniques, même, faudrait il préciser, comme les cornets, le bugle, les saxhorns, les tubas et les euphoniums,  même si les cuivres cylindriques – les trombones- y sont, mieux qu’acceptés, désirés et bien accueillis) accompagnés des percussions.

Mais c’est aussi , et le mot «  brass » l’évoque, un ensemble  où le brassage n’est pas un vain mot, brassage des divers instruments, des musiques certes, mais aussi des générations, des genres  et des fonctions, puisque l’orchestre unit harmonieusement, hommes et femmes, jeunes gens et moins jeunes et surtout élèves et professeurs. Et c’est ce brass band, celui du conservatoire à rayonnement régional de musique , de danse et d’art Perpignan Méditerranée ( CRR) qui est venu proposer aux espiranencs un concert de cuivres à la salle Joan Cayrol, comme il le fait régulièrement dans les communes de l’Agglo pour « irriguer » le territoire de la communauté de l’Archipel..

C’est une façon vivante, participative et généreuse de présenter en quelque sorte les travaux pratiques des élèves, mais aussi d’œuvrer à la construction morale et spirituelle de l’individu « culturel » de demain et, in fine, de créer, comme l’a dit avec humour un des professeurs, du lien social, entre élèves et maîtres, musiciens et auditeurs.

Pendant un peu plus d’une heure, un temps si vite passé qu’on aurait aimé, comme une note bleue infinie, qu’il dure plus longtemps, l’ensemble a régalé les mélomanes présents de musiques de tous horizons et pour tous les goûts, avec une prédominance pour les musiques de films. Et si le « concerto d’Aranjuez » l’a peut-être emporté dans le domaine de l’émotion, la « Soul Bossa » de Quincy Jones a fait swinguer sagement les auditeurs.

Dirigé de baguette de maître par Bernard Langlois, l’ensemble composé des classes de Maurice Benterfa et de Jean-Marie Oriol a donné un grand moment d’émotion et de joie partagée. Ces instants de pure joie mélodique et mélodieuse sont entachés cependant d’un regret persistant : ne pas avoir été plus nombreux à participer et à partager ces moments privilégiés. On sait bien que les artistes sont convaincus qu’ils s’adressent d’abord aux « happy few », mais n’aiment rien tant que jouer devant une foule dense et ne désespèrent pas d’agrandir sans cesse le cercle  de leur public pour être  à l’unisson avec le plus grand nombre.

007.JPG

16/12/2012

Gare aux insectes et aux rongeurs!

 

dératisation.jpg

 

C’est un peu comme une petite guerre villageoise renouvelée : la campagne de dératisation et de désinsectisation des réseaux publics d’eaux usées de la commune sera effectuée à Espira par le prestataire de services de la communauté d’agglomération PMCA du 17 au 19 décembre 2012.

Cette campagne répond à un article, l’article 119, du règlement sanitaire départemental. Cet article oblige entre autres les propriétaires d’immeubles  ou d’établissements privés ainsi que les directeurs d’établissements publics  à prendre toutes les mesures pour éviter l’invasion des rongeurs et à tenir constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection mis en place.

La communauté d’agglo de l’archipel PMCA tient à préciser qu’il ne lui appartient pas d’intervenir à l’extérieur des réseaux publics et dans les parties privatives. Les citoyens, ainsi informés,  sont donc fortement exhortés à effectuer eux-mêmes le traitement de leurs parties privatives.

En outre, si une intervention ponctuelle s’avérant nécessaire est demandée en dehors de la campagne, les citoyens sont invités à se faire connaître des services communaux qui alerteront les services compétents de l’agglo.

Reste à espérer, pour le bien commun, que cette campagne soit victorieuse !

29/11/2012

Un Noël pour tous les enfants

4448416-le-pere-noel-avec-ses-rennes-tirant-un-bus.jpg

L’ opération «  Un Noël pour tous les enfants » se renouvelle cette année. Elle se déroule au sein de toutes les communes de la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée, et donc à Espira, désormais bien ancrée  dans l’agglo de l’Archipel. C’est la compagnie des transports Perpignan Méditerranée qui se charge de la collecte des jouets pour les enfants qui en sont démunis.
A Espira, le bus de Noël fera halte devant l’école maternelle publique «  les lauriers roses », sur l’esplanade de l’espace Jean Teulière, et devant l’annexe de l’école primaire publique «  Jean Alio », place des autobus,  le vendredi 30 novembre au matin.
Tous les enfants du village sont invités à faire don de jouets  en bon état bien sûr, de toute taille, de toute forme , de toute couleur et de tout âge, de la « patrique-patroque » à la console de jeux, qui feront le bonheur d’autres enfants qui, sans cette chaîne d’union, en seraient privés.
Donc, appel à tous les enfants, dont on connaît la naturelle générosité, à leurs papas et à leurs mamans : tous au bus de Noël le vendredi 30 novembre  au matin !

17/10/2012

Au conseil municipal

conseil municpal 1.jpeg

Un menu copieux était au programme de ce conseil municipal de rentrée, à l’orée de cet automne 2012.

La séance est ouverte par le maire d’Espira,  Gérard Bile, qui propose l’adoption du compte rendu de la dernière réunion du 26 juin, ce qui est fait à l’unanimité des présents.

On passe ensuite à l’examen de l’ordre du jour.

M. André Goizé, conseiller,  propose la reprise d'un casier au cimetière pour le même montant que sa vente, soit 500€.

Mme Patricia Fernandez, conseillère, propose l'avis du conseil sur le programme local de l'Habitat de P.M.C.A et demande confirmation des affectations des logements sur le site de l'ancienne cave coopérative, dont les dossiers sont reçus en mairie.

Mme Christiane Monier, adjointe, annonce la mise en application des derniers décrets réorganisant le cadre d'emploi des rédacteurs territoriaux et indique dès lors qu'il convient de reclasser au nouveau grade de rédacteur principal de première classe. l'actuel agent au grade de rédacteur-chef. En tant qu’adjointe déléguée aux écoles, elle fait ensuite un compte rendu de la rentrée et de son  bon déroulement dans l’ensemble des écoles de la commune.

C’est ensuite Mme Monique Dauré, adjointe, qui propose une décision modificative en fonctionnement suite à la demande du percepteur en précisant que cela n'affectait pas le budget. Elle précise en suite l'avancement, avec les services de l'Agglo, de la préparation des prochains budgets « eau, assainissement et ordures ménagères ».

M. Norbert Marco, conseiller, informe l'assemblée de la parution du nouvel indice maximum applicable à la taxe locale de consommation finale d'électricité qui est fixé à 8,28, mais propose que la répercussion soit limitée par le conseil municipal à 8.

En outre, étant donné l'importance, résultant du transfert de compétences, que prend la communauté d’agglomération PMCA  dans la vie communale, il a été convenu par le conseil que Mme Dauré, conseillère communautaire, ferait régulièrement au conseil municipal un rapport sur les activités de P.MCA. Cependant, en raison de la trêve estivale qui a entraîné  un ralentissement des activités, elle propose de reporter son rapport à la prochaine réunion du conseil municipal.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée.

07/10/2012

à propos du ramassage des ordures ménagères

camion poubelle a.jpg

L’expérience entreprise pour neutraliser l'augmentation des coûts du ramassage des ordures ménagères a été un succès dans toutes les communes de la communauté d’agglomération de l’archipel PMCA, qui ont mis en place ce procédé d’optimisation.

En effet, pendant la période hivernale et dans les secteurs pavillonnaires où les rues plus larges qu’aux cœurs de ville s'y prêtaient, les passages ont été réduits de deux à une fois par semaine après réadaptation des bacs là où le besoin s'est fait sentir.

Bien entendu, en période de fortes chaleurs le service est repassé à deux fois par semaine.

La conclusion a été conforme aux prévisions car pour la première année, ce service traditionnellement déficitaire est aujourd'hui équilibré. On peut donc penser que la taxe d'enlèvement des ordures ménagères ne verra pas d'augmentation et cela se ressentira bénéfiquement  sur la feuille d'impôt du contribuable local.

Avec l’arrivée de l’automne et  la baisse des températures, le service, dans les secteurs pavillonnaires, retrouve sa fréquence normale d'un jour par semaine, tous les vendredis, pour la poubelle verte.

En outre, afin de diminuer le volume des nos ordures, comme les déchets verts, et les verres usagés, la municipalité livre gratuitement des composteurs sur simple demande à la mairie, incite au tri sélectif dans les colonnes à verres situées en plusieurs endroits du village, ainsi qu’à I'utilisation maximale de la poubelle jaune.

Enfin, pour tout ce qui ne peut être ramassé par la collecte dans le village, la déchetterie de Rivesaltes est accessible gratuitement aux résidants espiranencs sur simple demande de laisser-passer en mairie.

24/09/2012

Une virtuose espiranenque

blandine pages 8-12 (1).JPG

Cela a été une grande satisfaction à l'école de musique de retrouver Blandine Pagès dans les locaux de l'école de musique du village, , que Monique Dauré, adjointe et responsable de I'association, avait mis à sa disposition pour la répétition et la préparation du concert qu’elle a donné dernièrement en duo avec Mélissa Dessaigne  au piano, lors du festival estival AMUSIKENVIGNES.

Blandine a fait ses premières gammes à l’ école de musique espiranenque , sous le regard attentionné et bienveillant de  Christine et Emilie, les responsables de l'époque. Elle s’est vite orientée vers  le basson, cet instrument discret mais permanent dans un orchestre, où est apprécié son timbre grave qui peut tour à tour être solennel ou goguenard, et qui a inspiré les plus grands, de Mozart à Weber, en passant par Saint-Saëns ou Dutilleux.

Aujourd'hui, Blandine vole de ses propres ailes, loin d’Espira, et est membre de I'Orchestre de la Gendarmerie Mobile de Maisons-Alfort. Elle termine en même temps son master de musicologie, au conservatoire national supérieur de musique de Lyon, ce qui lui ouvre la porte des concours pour les grands orchestres.

Elle est l’exemple et le symbole de l’excellences de l’école de musique d’Espira. Celle-ci, depuis l'entrée de la commune dans la communauté d'agglomération de l’archipel Perpignan- Méditerranée,  fait partie désormais d’une grande structure axée autour du prestigieux conservatoire perpignanais, et avec une centaine d'inscrits en moyenne,  connaît chaque année de nombreuses satisfaction lors de concours divers.

Et Blandine en est l’une des plus brillantes et des plus charmantes ambassadrices.

blandine pages 8-12.jpg

11/08/2012

goûts et saveurs à l'école

alio goûts saveurs 6-12 (2).JPG

Il s’agit d’une   action annuelle initiée conjointement par le SIST, qui s’occupe des transports scolaires, par la communauté de l’archipel PMCA et la chambre d’agriculture : chaque année, à la fin de l’année scolaire, les écoles sont invitées à participer à  l’opération « fraîche attitude » qui cherche à sensibiliser les enfants  à l’appréciation des goûts et des saveurs du terroir.

Cette année, pour l’école Jean Alio, c’est la classe  de CE 1-CE2 de Mme Barrère, directrice de l’école qui a été choisie pour participer à l’opération, et, accompagnée par Christiane Monier, adjointe en charge des affaires scolaires, s’est rendue  à Perpignan où elle a rejoint d’autres classes et d’autres enfants.

Là, au cœur de la Fidelissima, les jeunes espiranencs ont travaillé dans deux ateliers, le premier voué à l’apprentissage des saveurs et de la cuisson, avec des petits exercices pratiques, comme la confection d’une galette, le second consacré aux menus à trouver avec les ingrédients locaux qui vont avec, comme, par exemple, les anchois de Collioure

Comme il y avait aussi, en plus, un atelier de maquillage, c’est avec entrain, passion et un brin de coquetterie que ces jeunes consommateurs citoyens ont activement participé à ces étaliers, et osnt revenus enchantés à Espira, enrichis de ces odeurs, saveurs et goûts de la Catalogne, qu’ils pourront mieux appréhender désormais et faire connaître à leur entourage.