04/10/2013

Les rebonds de l'ESC BAC ASP

rugby poteaux.jpg

On l’a déjà dit, c’est la rentrée, en Ovalie comme partout ailleurs. Et après les seniors, ce sont les tout-petits, les « minots » de l’Agly,  qui ont effectué la leur, crampons flambant neuf, et « samaretta » immaculée, au stade Serge Torreilles, à Baixas le mardi 10 septembre, sur le coup de 6 heures de l’après-midi. Mais que les retardataires ne s’affolent pas, tous les mardis, on retrouvera l’école de rugby au même endroit et à la même heure, et l’ombre bienveillante du grand Serge veillera sur ces jeunes pousses. Donc, tous les enfants qui veulent pratiquer le rugby, ce sport où la main est le prolongement du cerveau, seront accueillis avec joie, attention  et toute la convivialité requise, jointe à la plus grande compétence, par l’équipe de Christophe Avila, le coordinateur charismatique de tout ce petit monde. Et leurs parents ne seront pas en reste, ils seront les bienvenus pour quelque tâche que ce soit.

Mais toute médaille a son revers : cette année, par défaut d’encadrement, la section féminine du club des Avens, pourtant toute auréolée de son titre de championne de France, se mettra en sommeil. Souhaitons que ce sommeil ne dure pas, comme pour la Belle au bois dormant, cent ans, mais une seule et courte petite saison !

Enfin, si le championnat des grands a commencé le dimanche 15 septembre – de nombreux matchs snt déjà été reportés, vendanges, champignons, et mutations obligent !-, les jeunes et sémillants dirigeants de l’entente , eux, ne chôment pas et jouent un match permanent autrement plus difficile, la recherche sans cesse renouvelée de nouveaux partenaires du club d’une part, qui apporteraient des réserves d’oxygène appréciées, mais aussi de dirigeants bénévoles pour soulager la tâche de ceux qui s’échinent déjà depuis plusieurs saisons, en dépit de leur jeune âge.

L’appel est lancé, et pour toutes les bonnes volontés, qui veulent aider, cuisiner, désaltérer, entraîner, discuter, soigner, écouter, consoler, faire quelque chose, quoi !, elles dirigent leurs pas vers le « Temple », le vieux et légendaire stade espiranenc de la rue Thiers, le mercredi ou le vendredi à partir de 19 heures 30 : elles pourront y rencontrer des gens d’excellente compagnie, trinquer ensemble, proposer leurs bons services, et refaire le monde, celui du rugby et tout le reste.

01/10/2013

Bus stop

bus.jpg

On n’y rencontrera pas Marylin, dansant sur le bitume en attendant le bus, mais on pourra en rêver en faisant le court déplacement : en effet, l’arrêt des autobus du conseil général ( le bus à 1 euro) desservant la vallée de l’Agly, en bordure de la route de Bayonne, jouxtant l’ancienne coopérative vinicole des Chais de sainte Estelle, est provisoirement supprimé pour des raisons exclusives de sécurité, à cause des travaux en cours à cet emplacement.

Les services du conseil général sont en train d’étudier les possibilités d’installation d’un arrêt sécurisé, qui se situerait un peu plus loin, au rond-point du Casot, route de Bayonne, à proximité du stade des « Portes de l’Agly ».

Lorsque cette mesure aura été adoptée et que la décision aura été prise dans un délai approximatif de deux mois, un nouveau communiqué de la mairie confirmera ce nouvel arrêt.

En attendant, où que soit situé le « bus stop », on montera dans l’autocar pour profiter du  doux plaisir de la conversation entre villageois allant à la ville, se racontant « La montée au ciel » en autobus, de Buñuel, ou s’effrayant délicieusement à moindre frais en se remémorant « Les naufragés de l’autocar » de Steinbeck.

17/09/2013

Les rebonds de l'ESC-BAC-ASP

rugby.jpg

On l’a déjà dit, c’est la rentrée, en Ovalie comme partout ailleurs. Et après les seniors, ce sont les tout-petits, les « minots » de l’Agly,  qui ont effectué la leur, crampons flambant neuf, et « samaretta » immaculée, au stade Serge Torreilles, à Baixas ce mardi 10 septembre, sur le coup de 6 heures de l’après-midi. Mais que les retardataires ne s’affolent pas, tous les mardis, on retrouvera l’école de rugby au même endroit et à la même heure, et l’ombre bienveillante du grand Serge veillera sur ces jeunes pousses. Donc, tous les enfants qui veulent pratiquer le rugby, ce sport où la main est le prolongement du cerveau, seront accueillis avec joie, attention  et toute la convivialité requise, jointe à la plus grande compétence, par l’équipe de Christophe Avila, le coordinateur charismatique de tout ce petit monde. Et leurs parents ne seront pas en reste, ils seront les bienvenus pour quelque tâche que ce soit.

Mais toute médaille a son revers : cette année, par défaut d’encadrement, la section féminine du club des Avens, pourtant toute auréolée de son titre de championne de France, se mettra en sommeil. Souhaitons que ce sommeil ne dure pas, comme pour la Belle au bois dormant, cent ans, mais une seule et courte petite saison !

Enfin, si le championnat des grands commence (en principe) le dimanche 15 septembre – de nombreux matchs sont déjà reportés, vendanges, champignons, et mutations obligent !-, les jeunes et sémillants dirigeants de l’entente , eux, ne chôment pas et jouent un match permanent autrement plus difficile, la recherche sans cesse renouvelée de nouveaux partenaires du club d’une part, qui apporteraient des réserves d’oxygène appréciées, mais aussi de dirigeants bénévoles pour soulager la tâche de ceux qui s’échinent déjà depuis plusieurs saisons, en dépit de leur jeune âge.

L’appel est lancé, et pour toutes les bonnes volontés, qui veulent aider, cuisiner, désaltérer, entraîner, discuter, soigner, écouter, consoler, faire quelque chose, quoi !, elles dirigent leurs pas vers le « Temple », le vieux et légendaire stade espiranenc de la rue Thiers, le mercredi ou le vendredi à partir de 19 heures 30 : elles pourront y rencontrer des gens d’excellente compagnie, trinquer ensemble, proposer leurs bons services, et refaire le monde, celui du rugby et tout le reste.

16/09/2012

Les diagonales du foot

foot 1.jpg

Après le ballon ovale, le ballon rond :c’est la rentrée à l’école de football.

Donc, le club onziste du village, le  BECE FC Vallée de l’Agly communique les heures d’entraînements  de son école de football :

-                      pour le secteur Espira- Baixas- Cases de Pène, les 7 à 11 ans ( qui sont nés entre 2002 et  2007  et dès l’âge de 5 ans ) sont accueillis le mercredi après. midi à 17 h00 au stade de Baixas, tandis que les 12/13 ans (nés en 2000 et 2001) se rassemblent le lundi à 18 heures à Espira, au  stade de la « porte de l’Agly », au bord de la route de Bayonne,  et le mercredi à 18h00 au stade Serge Torreilles de Baixas. Enfin, les 14/15 ans (nés en 1998 et 1999) se retrouvent le mercredi à  16 h00, toujours au stade Serge Torreilles de  Baixas.

-                      Pour le secteur de la  haute vallée de l’Agly, les entraînements reprennent aussi sur le stade « Averos » d’Estagel  pour les 7 à 11 ans tous les mardis à  18h 00.

 

Il y a une possibilité de covoiturage pour les jeunes de la haute vallée ( Estagel), en 13 et 15 ans, pour « descendre » s’entraîner à Espira et Baixas.

De toutes façons, pour plus de renseignements et d’éclaircissements, on téléphone aux dirigeants en appelant le 06 77 19 95 00 ou le 06 58 80 45 79.

Et on affûte ses crampons.

 

 

 

26/06/2012

Les diagonales du foot

foot 6-12.JPG

Si le ballon ovale est chez lui à Espira, il y cohabite harmonieusement avec le ballon rond ! Ainsi, le club de football FC BECE-vallée de l’Agly qui réunit des jeunes gens amoureux du foot d’Estagel à Espira en passant par Cases de Pène et Baixas vient d’organiser un plateau de débutants au stade-carrefour de la Porte de l’Agly.

Douze équipes s’y sont retrouvées, deux de l’entente locale, une de Villeneuve, 3 de Saint Estève, 2 de Claira, 1 du Perpignan CFC, 1 de FC Roussillon, et 2 de Bages, et ce sont donc plus de 80 petits Platinis qui en ont décousu, par beau temps, devant un public nombreux et conquis de parents. Chaque équipe a joué 3 matchs, sans classement final parce que le but est d’abord ludique, et  ensuite socio-éducatif.

Pour récompenser tous ces efforts,  le club aglyan a offert des goûters à tous ces jeunes gens qui se sont ainsi restaurés sur l’herbe.

Grâce à l’action des dirigeants et des bénévoles, la journée a été une belle réussite.

 

Quant aux seniors, champions du Roussillon, ils retrouvent l’élite départementale. Reléguée l’an passée, l’équipe fanion retrouve la PH A pour la saison en 2012/2013 : son bilan est remarquable, puisqu’elle finit championne du Roussillon sur 12 équipes,  avec 13 victoires et 5 nuls pour 22 matchs, dans un championnat très disputé, avec, et c’est la cerise sur le gâteau, la  meilleure attaque, en marquant 52 buts.

On félicite le team et on joint aux félicitations l’équipe 2 des seniors, les coachs Albanell et Posteraro, et Casanovas qui drive l’équipe réserve, et on remercie les bénévoles et les fidèles supporteurs qui accompagnent l’équipe contre vents et marées.

 

Enfin, le grand moment de la saison, c’est l’assemblée générale du club : cette année, elle se tient à Baixas le dimanche 17 juin prochain au siège, à partir de 10 heures, et sera  suivie d’un apéritif et d’un repas : toute personne voulant intégrer le groupe des dirigeants ou désirant s’exercer au foot sera accueillie avec enthousiasme ! L’invitation est ainsi lancée et les volontaires espérés !

( en photo, Jean-Baptiste Palloure, fils d'Alain, dirigeant de l'ESC BAC ASP, pilier de devoir et demi d'ouverture manqué qui a toujours rêvé de gagner une finale en passant un drop à la dernière minute et n'a  jamais pu réaliser son rêve!)

14/06/2012

Quand la musique est bonne

musiciens-aimez-creer-propres-tableaux-home-deco_231432.jpg

Avec le beau temps, voici revenu le temps des ritournelles en plein air ! Si, en France, c’est Jack Lang qui, dans les années Mitterrand, a inventée la fête de la musique, à Espira, c’est l’association bien nommée R’Espira qui s’en est fait l’ambassadrice. En effet, c’est la quatrième année de rang que l’association organise la fête de la musique au village, le vendredi 15 juin, bien sûr, à partir de 19 heures jusqu’au plus profond de la nuit

Et cette année, il y a une innovation majeure, ce n’est plus sur l’esplanade de l’espace Jean Teulière que se tient la fête, mais au stade de rugby, l’ancien stade, le « temple », qui pour une fois résonnera d’autres clameurs que les chants et les cris des supporteurs.

A cette innovation, s’en ajoutera une autre, avec un record battu : en effet, il n’y aura pas moins de 5 groupes musicaux, en plus de la chorale de l’école de musique, qui viendront enflammer la foule. Aux fidèles habitués, comme les jeunes hard rockeurs locaux de « Préparation H », au son décapant, ou les mythiques «  Phénix » qui ont animé les soirées et les nuits de la plaine du Roussillon depuis 40 ans, ou encore l’ensemble «  Supernova » et ses accords mélangés de pop et de rock, s’ajoutent cette année « Quinego », un groupe de pop et de rock qui jouera ses propres créations et le « Banana pop orchestra » qui revisite de vieux hits à sa manière décalée.

Les écoliers espiranencs de l'école Jean Alio pourront à cette occasion découvrir ou redécouvrir une autre facette de leur professeur, M.Piscitello, qui instrumente et chante dans deux des groupes présents.

L’association R’Espira, qui ne chante pas, elle, n’en sera pas moins aux manettes de la buvette et de la restauration, et servira boissons et tapas tant que la fête durera.

C’est donc dans un cadre nouveau et très champêtre qu’elle donne rendez-vous pour sa quatrième fête de la musique et espère un public enthousiaste et nombreux, de tous les âges et de tous les goûts, comme le seront les musiques jouées ce soir-là.

28/04/2012

Les rebonds de l'ESC-BAC-ASP

 

rugby4.jpg

Les tournois de l’école

 

Le challenge Authier auquel participe régulièrement l’école de rugby de Avens touche à sa fin.

Ça ne veut as dire pour autant que l’école est en vacances, puisque arrive maintenant le temps des tournois de printemps. Et l’un des plus anciens et des plus connus est celui de l’entente de la Têt.

 Traditionnellement celui se  déroulait le 1er mai, mais pour des raisons de logistique et de commodité dans les transports, il a été déplacé au dimanche précédent la fête du travail. C’est donc ce dimanche 29 avril que l’école de rugby de l’EC BAC ASP  se rend au bord de la Têt, du côté de Pézilla et Corneilla pour participer à cette grande fête du rugby et de la jeunesse. Et qui sait, peut-être ramènera-telle quelque chose sur les bords de l’Agly ?

 

 En l'honneur de Christian Belascain

 

espira,espiranencs,stade,porte de l'agly,esc-bac-asp,ovalie,pays catalan,pays basque,finale,avens,école de rugby,basque,aviron bayonnais


Le trophée Belascain, ainsi nommé en l'honneur du grand trois-quart centre de l'Aviron Bayonnais, pièce maîtresse de la fameuse ligne arrière basco-landaise de l'équipe de France au début des années 80,  et disparu trop tôt sur ses terres, propose aux jeunes joueurs de moins de 21 ans des clubs de fédérale et de séries  de partciper à une belle et très relevée compétition nationale.

On en est aux quarts de finale, et la FFR a confié au comité du pays catalan l'organsiation de l'un de ces quarts.

C'est demain dimanche à 14 heures, au stade de la Porte de l'Agly, en ouverture de la finale de 1ère série, et ce match opposera les basques de Mouguerre aux savoyards de Montmelian. Pour la petite histoire, on peut noter qu'Espira est à peu près le centre du monde pour les deux équipes, puisque l'une fera un à la fois long et court périple de 977 kms pour venir jouer en Catalogne, tandis que l'autre n'en fera gère que 5 de plus, avec 982 kms au compteur. C'est le rugby: le brassage de la jeunesse et des régions, et peut-être chantera-t-on basque, savoyard et catalan à l'issue du match...

 ( en photo, une superbe attitude de Christian Belascain,un jour où l'Aviron affrontait le grand Béziers...)


Une finale aux portes de l’Agly

 

espira,espiranencs,stade,porte de l'agly,esc-bac-asp,ovalie,pays catalan,pays basque,finale,avens,école de rugby,basque,aviron bayonnais


Non, on ne va pas refaire la finale perdue de haute lutte dimanche passé , face aux valeureux combattants du FLHV.

L’ESC-BAC-ASP, de compétiteur, va se transformer ce même dimanche 29 avril, en organisateur. En effet, le comité du pays catalan lui a confié la tâche et l’honneur de recevoir en son stade de la porte de l’Agly, au bord de la route de Bayonne, la finale du championnat du Pays catalan de 1ère série de séries territoriales, qui oppose PIA XV à Latour- Saint Cyprien.

 L’an dernier, les presque voisins de Pia ont survolé la compétition, et ont emporté le titre suprême de champion de France sans coup férir. Cette année, ils reviennent aussi forts, invaincus, et aussi déterminés. Leurs adversaires de la côte ne viennent pas toutefois en victimes expiatoires, et on peut s’attende  à une belle empoignade. C’est dimanche à 16 heures, au stade de la porte de l’Agly. Toutes les entrées sont payantes, 5 euros, et la recette est entièrement versée aux clubs participants, ceux qui jouent et celui qui organise. Aucune carte d’abonné, de dirigeant ou d’officiel ne donne donc droit à l’entrée du stade.

 Ajoutons que l’arbitre de la finale est l’internationale Cathy Devillers, qui, tout en continuant sa riche carrière de joueuse à Villelongue, a embrassé une carrière d’arbitre qu’elle conduit avec toute la classe qu’on lui connaît.

Donc, si le temps veut bien jouer le jeu, on devrait assister à un bel après-midi ce dimanche, à l’ombre de la Tour del Far, en souhaitant qu’une habituée des lieux, la tramontane,  se fasse un peu discrète, le temps d’un match.